Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Fabrice Clerc, Président de 6cure : en matière de DDoS nous vous proposons un éclairage loin des idées reçues !

septembre 2014 par Marc Jacob

Lors de l’édition 2014 des Assises de la Sécurité, 6Cure présentera ses solutions de lutte contre le DDoS en mettant l’accent particulièrement l’accent sur la résolution de ce problème ardu. Ainsi, lors de sa conférence 6Cure proposera cette année un éclairage différent sur la problématique des attaques DDoS, et en tordant le cou à certaines idées reçues…

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Fabrice Clerc : Cette année encore, nous allons présenter nos solutions de lutte contre les attaques DoS et DDoS, qui font plus que jamais l’actualité dans le domaine de la cybersécurité. Nous mettrons particulièrement l’accent sur la résolution de problèmes ardus : Comment vous protéger contre les DDoS, mais aussi comment éviter que votre organisation participe involontairement à une attaque ? Comment vous protéger des attaques « astucieuses » ? Comment repérer les attaques « discrètes » ? Comment mettre en place une solution anti-DDoS de façon, rapide, simple, et à coût raisonnable ?

GS Mag : Quelle va être le thème de votre conférence cette année ?

Fabrice Clerc : Comme vous l’avez certainement constaté, le nombre d’attaques DDoS explose. Cela a incité de nombreux éditeurs à se pencher sur la question, et à proposer des tribunes sur la façon d’appréhender ce type d’attaques. Cela est très utile, et nous leur laissons le soin de faire prendre conscience aux utilisateurs de la réalité de la menace. Mais pour notre part, nous préférons faire bénéficier nos auditeurs de notre expertise et de notre forte antériorité sur ce sujet, afin de leur apporter, au-delà d’une simple sensibilisation, de véritables informations à plus forte valeur ajoutée. C’est pourquoi, nous proposons cette année un éclairage différent sur la problématique des attaques DDoS, et en tordant le cou à certaines idées reçues. Je n’en dirai pas plus pour ménager le suspense … mais préparez-vous pour une réalité prochaine, aussi bien pour les attaques que pour les solutions de défense.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2014/2015 ?

Fabrice Clerc : Sur le plan technique, nous allons continuer à faire évoluer nos solutions pour élargir la couverture fonctionnelle à la protection contre de nouvelles stratégies d’attaque. Nous allons aussi poursuivre nos travaux en vue d’améliorer encore l’ergonomie de nos solutions et la visibilité qu’elles procurent aux utilisateurs, l’intégration avec des solutions complémentaires du marché. Sur le plan commercial, l’offre va continuer à évoluer vers des formules souples, progressives, sans coût d’entrée prohibitif, de manière à mettre ces solutions de lutte anti-DDoS à la disposition et à la portée de toutes les organisations.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2014/2015 ?

Fabrice Clerc : Grâce à l’évolution de notre offre commerciale, nous allons nous tourner encore davantage vers les entreprises qui n’ont pas le contrôle total de leur informatique, pour lesquelles les solutions anti-DDoS efficaces et financièrement accessibles sont encore rares. Ces entreprises qui ont choisi d’externaliser la gestion de leurs infrastructures sont majoritairement dépendantes d’un hébergeur c’est pourquoi nous allons également accélérer le développement de nos partenariats avec des hébergeurs, pour leur permettre d’offrir un service protégé à leurs clients. Les attaques DDoS se développent rapidement et sont devenues un risque pour toutes les organisations. Nombreuses sont les entreprises qui n’ont pas anticipé ce risque. A travers nos partenariats avec des hébergeurs nous souhaitons donner l’accès très rapidement à un service de sécurisation pour éviter aux entreprises d’être prises de vitesse.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Fabrice Clerc : Nous sommes passés d’une situation où les solutions anti-DDoS étaient rares (et chères !), à celle où le nombre d’offres a augmenté rapidement, sous l’effet d’un fort accroissement des attaques et de la volonté de certains acteurs de saisir de nouvelles opportunités de marché.
Nous sommes donc passés d’une logique de pénurie, où il était bien difficile de trouver une solution qui réponde aux besoins, à une logique d’abondance où la difficulté sera plutôt de trouver « la bonne solution ».
Fort heureusement pour les RSSI, les Assises leur donnent probablement une opportunité unique de pouvoir comparer les différentes offres.
Nous leur donnons donc rendez-vous à cette occasion, pour leur présenter notre proposition de valeur, échanger sur leur problématique, et répondre à leurs questions. Ils jugeront sur pièce …


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants