Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Arnaud Cassagne, Nomios : il faut ouvrir les yeux des utilisateurs sur ce qui peut leur paraître anodin

juillet 2014 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité mettra un focus sur les attaques DDoS et les APT. Pour Arnaud Cassagne, Directeur Technique, Nomios, le niveau de sécurité des entreprises mais il est nécessaire de continuer les efforts et accentuer la sensibilisation des utilisateurs et leur ouvrir les yeux sur ce qui peut leur paraître anodin, et faire partie du quotidien…

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Arnaud Cassagne : Comme chaque année nous arrivons avec de nouveaux acteurs et de nouvelles solutions, pour répondre aux problématiques nouvelles. Le SDN et l’orchestration font beaucoup parler d’eux cette année, ainsi que tout ce qui touche à la sécurité du cloud. Nous avons cette année testé une vingtaine de nouvelles solutions, pas encore présentes sur le territoire, et avons initié des échanges avec certains clients pour les tester dans des environnements stratégiques. Les Assises sont un moyen pour nous d’échanger avec des clients et prospects, et de confronter nos idées.
Nous avons également un partenariat qui va être stratégique à dévoiler, mais je n’en dis pas plus, nous sommes en train de finaliser les derniers détails. Il faudra venir nous voir à Monaco pour en savoir plus !

GS Mag : Quelle va être le thème de votre conférence cette année ?

Arnaud Cassagne : Nous allons cette année aborder les deux attaques les plus fréquentes et les plus impactantes pour les Systèmes d’Information : les attaques DDoS et les APT. Nous travaillons sur ces problématiques depuis de nombreux mois, mais force est de reconnaître que toutes les entreprises n’ont pas pu mettre en œuvre les mécanismes de protection suffisants. Nous allons essayer de démystifier ce qui peut être dit ici ou là, et partager notre retour terrain. Contrairement aux précédentes années, nos clients ne seront pas à notre coté pour témoigner, le sujet étant sensible pour tous.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2014/2015 ?

Arnaud Cassagne : Le secteur de la sécurité est en pleine mutation. Les interactions avec les autres composants des Systèmes d’Information n’ont jamais été aussi nombreuses. Nous sommes en train de tester plusieurs solutions capables de répondre à ces besoins. Aujourd’hui, tous nos clients, ou presque, cherchent à s’outiller pour gagner du temps au quotidien, nous allons avoir un focus particulier sur ce sujet.
Le cloud est aussi massivement utilisé, mais souvent de façon anarchique. Nul doute que les aspects sécuritaires vont devoir être mieux couverts demain. La aussi nous sommes en train d’évaluer différentes technologies, pour répondre aux demandes de demain.
L’évolution va se faire comme par le passé, de façon naturelle et progressive. On ne change pas totalement une offre qui fonctionne, on la fait vivre, avec quelques ajustements…

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2014/2015 ?

Arnaud Cassagne : Nous avons démarré l’aventure Nomios il y a 10 ans maintenant, et notre plus grande fierté, c’est d’avoir des clients fidèles. Pour certains, nous avons la chance de travailler avec eux depuis la création de la société. Il y a une forme de complicité dans la façon de travailler, et chaque partie gagne en temps et en énergie.
Nous sommes convaincus qu’avec des valeurs humaines saines et de bonnes compétences nous allons continuer à grandir. Nous avons eu une croissance de 42% entre 2012 et 2013, ce qui nous fait dire que nos méthodes sont les bonnes, et qu’elles plaisent.
Au-delà des valeurs et des compétences, nous continuons de faire beaucoup de veille technologique, pour trouver les technologies de demain. Nous ne voulons pas nous arrêter en si bon chemin, et nous contenter de travailler sur les problématiques actuelles. Nous voulons aussi répondre aux problématiques de demain.
Cela fait 10 ans que notre stratégie commerciale fonctionne, nous allons continuer à utiliser notre vieille recette.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Arnaud Cassagne : Le niveau de sécurité des entreprises s’améliore de jour en jour. Les nombreux chantiers entrepris dans les entreprises n’y sont pas pour rien. Il faut continuer à remettre en cause ce que nous faisions hier, pour que les différents écueils qui sont parus dans la presse durant les 12 derniers mois se fassent de moins en moins nombreux. La communication va très vite de nos jours, il faut faire le nécessaire en amont pour éviter d’être à la une de la presse…

Le niveau de sécurité s’améliore. Toutefois, il faut faire attention aux discours parfois simplistes de certaines sociétés, qui vous promettent monts et merveilles, mais ne sont pas capable de couvrir votre problématique. Nous avons de notre coté vu un grand nombre de décideurs déçus d’avoir acheté la dernière technologie à la mode sans l’avoir testé. Il est indispensable de partir d’une expression de besoins pour aborder sereinement un investissement. A court terme, c’est une charge de travail supplémentaire. Sur le long terme, c’est une économie importante, et un gain de temps pour tous. C’est aussi la garantie d’avoir une vraie réponse à votre problématique, et de faire progresser encore un peu plus votre niveau de sécurité.

Enfin, la communication en entreprise s’améliore, mais il faut continuer. La sensibilisation des utilisateurs reste primordiale. Ils ont accès à des données souvent sensibles, et les manipulent très vite. Il faut donc limiter les risques, en vulgarisant au maximum ce qui peut paraître abstrait à certains, ou bien leur ouvrir les yeux sur ce qui peut leur paraître anodin, et faire partie du quotidien…


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants