Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Stéphane Oziol, Checkmark : Il est indispensable de sécuriser les applications

juillet 2014 par Marc Jacob

Checkmark sera une nouvelle fois présente aux Assises de la Sécurité, a cette occasion, ce spécialiste de la sécurité applicative animera une conférence intitulée : « Attention ! Une tempête s’apprête à déferler dans votre code JavaScript » afin de pointer les vulnérabilités qui pèsent sur les codes Javascript. Pour Stéphane Oziol, Regional Manager chez Checkmark il est aujourd’hui indispensable de sécuriser les applications.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Stéphane Oziol : Checkmarx est un éditeur de logiciel qui intervient dans le domaine de la sécurité applicative. Nous avons développé une solution nouvelle génération pour l’Analyse de Code-Source (SCA) s’appuyant sur une technologie brevetée qui nous permet d’analyser les principaux langages de développement du marché.
Cela nous permet de proposer aux entreprises le meilleur moyen d’assurer la sécurité tout au long du Cycle de Développement de leurs applications (SDLC) afin d’éliminer les vulnérabilités du code-source.
Les développeurs et les auditeurs disposent d’un accès immédiat aux résultats de l’analyse du code-source, à l’emplacement des vulnérabilités ainsi qu’aux solutions pour les corriger. Nous fournissons à nos clients une plateforme conviviale, utilisée par des milliers de développeurs dans le monde, assurant la sécurité et la qualité des applications face au piratage informatique.

Parmi les clients de Checkmarx, se trouvent des centaines de Fortune 500, les organisations Gouvernementales, des compagnies High-tech, de défense, du secteur médical, de la Télécommunication, et ceci dans plus de 30 pays.

GS Mag : Quelle va être le thème de votre conférence cette année ?

Stéphane Oziol : Nous animons une conférence sur qui s’intitule : Attention ! Une tempête s’apprête à déferler dans votre code JavaScript.

Le JavaScript est utilisé quotidiennement par des applications pour zoomer sur une carte, pour jouer en ligne, ou pour prendre un rendez-vous chez le médecin.

Les impacts de l’exploitation des vulnérabilités en JavaScript dans l’entreprise peuvent aller du vol d’informations coté serveur à l’utilisation de malwares.

Dans cette conférence nous explorons les différentes vulnérabilités découlant des langages de Script. Nous parcourons les nouveaux types de vulnérabilités spécifiques au JavaScript ainsi que les vulnérabilités exploitées dans les plateformes tierces via les nouvelles générations de type JavaScript ou HTML5.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2014/2015 ?

Stéphane Oziol : Notre entreprise est toujours en mouvement, à l’écoute et prête à répondre aux besoins actuels et futurs du marché. Cette année, nous avons à la fois intégré de nouveaux langages de développement dans notre solution ainsi que de nouvelles fonctions, permettant aux organisations d’aborder le défi de sécuriser une application tout en réduisant le temps et les coûts de son développement. Checkmarx continue d’apporter des solutions innovantes sur le marché afin d’accomplir sa vision d’un monde sans piratage informatique.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2014/2015 ?

Stephane Oziol : L’organisation Deloitte nous classait il y a quelques mois parmi les éditeurs ayant connu la plus forte croissance depuis les 5 dernières années. Nous nous adressons en effet à tous ceux qui développent des applications, parmi eux, les entreprises, les éditeurs de logiciels (ISVs), les fournisseurs de plate-forme de Cloud et les fournisseurs du service de sécurité. Pour chacun d’eux, nous avons une unique approche du marché : Pour les entreprises, nous intégrons dans le cycle de développement de leurs applications pour en garantie la sécurité et la conformité.
Pour les éditeurs de logiciels, nous assurons la sécurité des logiciels en s’assurant que les bonnes pratiques de développement sont bien appliquées. Pour les fournisseurs qui préfèrent un modèle dans Cloud, nous permettons un processus de certification pour toutes les applications utilisées dans Cloud. Quant aux fournisseurs de services de sécurité, nous fournissons une plateforme qu’ils utilisent pour la vérification du code source de leurs clients.

Notre stratégie de distribution s’appuie sur des partenaires locaux à forte valeur ajoutée et des fournisseurs de services.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Stéphane Oziol : Jusqu’à présent, les investissements dans le domaine de la sécurité de l’information se concentraient sur la protection du réseau et des accès avec des technologies telles que les pare-feu. Les pirates informatiques se tournent désormais vers la " porte d’entrée " en prétendant être les utilisateurs d’une application web ou mobile. Ils utilisent des vulnérabilités du code-source tels que les injections SQL, le cross-site Scripting et des centaines d’autres failles pour prendre le contrôle de l’application et perpétrer leurs actes malveillants.

La première génération de solutions pour sécuriser les applications permet aux organisations de scanner leurs logiciels à un stade relativement tardif dans l’élaboration du logiciel. Généralement, beaucoup de failles de sécurité sont identifiées à ce moment-là et cela a tendance à énormément frustrer les développeurs qui doivent corriger une partie du code écrite des mois auparavant.
Le coût pour corriger les failles des applications à ce stade est estimé comme étant jusqu’à 100 fois plus important que lorsque la correction intervient dès les premières étapes de codage. De surcroit, la première génération de solutions est caractérisée par des résultats imprécis, autrement dit un taux important de faux-positifs détectés.

Checkmarx offre un haut niveau de précision dans sa vérification des codes non-compilés ainsi que la possibilité de tester la sécurité du logiciel pendant toute la durée de sa conception.
De cette manière, les développeurs reçoivent immédiatement les évaluations du code qu’ils ont écrit et peuvent rapidement le corriger en ayant un aperçu d’une façon optimale d’y arriver en fonction des relations entre les vulnérabilités.
Checkmarx est également l’unique solution à identifier le meilleur emplacement pour effectuer les corrections dans le code en permettant aux développeurs d’éliminer de multiples vulnérabilités en n’en corrigeant qu’une seule, ce qui leur évite des coûts supplémentaires et augmente leur productivité.

Avec l’aide de Checkmarx, le service de sécurité peut automatiquement appliquer sa politique de sécurité ce qui permet d’économiser du temps, de l’argent et d’atteindre l’objectif de fournir des applications sécurisées.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants