Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Matthieu Bonenfant, Stormshield : les professionnels de la cybersécurité doivent unir leurs forces en Europe

septembre 2017 par Emmanuelle Lamandé

A l’occasion de la prochaine édition des Assises de la Sécurité, Stormshield présentera notamment sa nouvelle offre, issue de sa récente alliance européenne avec la société espagnole Panda Security. Pour Matthieu Bonenfant, Chief Marketing Officer chez Stormshield, ce partenariat stratégique constitue une nouvelle étape dans la construction d’un écosystème de confiance autour des technologies de sécurité.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Matthieu Bonenfant : Notre principale actualité tourne autour de l’alliance européenne que nous avons initiée avec la société espagnole Panda Security. Ce partenariat stratégique constitue une nouvelle étape dans la construction d’un écosystème de confiance autour des technologies de sécurité. Dans un contexte géopolitique tendu et face aux menaces qui se complexifient sans cesse, il devient nécessaire que les professionnels de la cybersécurité en Europe unissent leurs forces. Dans le cadre de cet accord, les utilisateurs peuvent dès à présent accéder à une offre unifiée alliant le meilleur des solutions de Stormshield et de Panda Security pour sécuriser leurs infrastructures et postes de travail. Cette coopération permet également à nos deux entreprises de partager les expertises et les connaissances sur les menaces, afin d’accroitre significativement le niveau de protection de nos clients.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Matthieu Bonenfant : Notre atelier portera sur le retour d’expérience de la société Hydrostadium, filiale à 100% d’EDF, qui a déployé avec succès notre solution de protection des réseaux industriels. Ce retour d’expérience sera co-animé avec notre partenaire Schneider Electric NEC.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

Matthieu Bonenfant : Notre offre Stormshield Network Security a considérablement évolué en 2017 avec l’introduction de nouveaux produits WIFI, le SN160W et le SN210W et le renouvellement de nos modèles d’entrée de gamme offrant le meilleur rapport prix/performance du marché. La commercialisation des solutions de nouvelle génération, Adaptive Defense et Adaptive Defense 360 de Panda Security, dans le cadre de notre alliance européenne, va nous permettre d’étoffer notre portfolio de produits dédiés à la protection des postes et serveurs. Enfin, nous sortirons, en fin d’année, une nouvelle version de notre solution de protection des données externalisées dans le cloud, Stormshield Data Security, qui permettra l’administration des agents de chiffrement et la gestion des identités en mode SaaS.

GS Mag : De quelle manière votre offre permet-elle aux entreprises de répondre aux nouveaux besoins de compliance, notamment issus de la LPM, de la Directive NIS ou encore du RGPD ?

Matthieu Bonenfant : Les solutions Stormshield sont qualifiées au niveau Standard ou Elémentaire de l’ANSSI et sont agréées pour protéger des informations au niveau EU-Restricted de l’Union Européenne. Elles permettent donc de se conformer aux exigences de cloisonnement, de filtrage de flux et d’accès sécurisés portant sur les Systèmes d’Information d’Importance Vitale (SIIV) qui imposent l’utilisation de solutions qualifiées. Le produit SNi40 est le seul firewall industriel qualifié par l’ANSSI, pouvant ainsi protéger efficacement des SIIV industriels. Nos solutions permettent de répondre aux exigences du règlement européen GDPR sur l’identification des utilisateurs sur le réseau, la traçabilité des accès aux données et la consultation des incidents de sécurité. Stormshield Data Security permet également de rendre inaccessible des données personnelles par voie de chiffrement, exemptant ainsi de l’obligation de communication en cas de violation de ces données et limitant fortement les risques de pénalité.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale dans les mois à venir ?

Matthieu Bonenfant : Nous avons prévu d’intensifier nos efforts dans des zones sur lesquelles notre leadership européen est un vrai différenciateur, comme l’Allemagne, le Moyen-Orient ou les pays émergents en Asie-Pacifique. Nous continuons également à déployer notre stratégie de partenariats avec des acteurs technologiques de premier plan.

GS Mag : Enfin, quel est votre message aux RSSI ?

Matthieu Bonenfant : Pour reprendre la vision de Pierre Calais, CEO de Stormshield, nous pensons qu’assurer la sécurité numérique est une responsabilité citoyenne qui est l’affaire de tous. La multiplication et l’impact des attaques de ces derniers mois doivent alerter les comités de direction des entreprises. Elles doivent leur permettre de prendre la mesure de cette tendance de fond qui représente une menace critique pouvant avoir des répercussions majeures sur leur activité.

On notera qu’au-delà de protéger leurs propres données et leurs infrastructures, les entreprises ont également un rôle social et citoyen à jouer vis-à-vis de leurs collaborateurs, partenaires et clients. En effet, la frontière entre la vie personnelle et professionnelle étant de plus en plus floue, l’entreprise devient responsable de ces employés ou clients d’un point de vue digital.

Si tous les acteurs économiques prennent en compte cet état de fait et réagissent, nous pourrons alors peut-être éviter le pire et créer un espace numérique sécurisé pour le bien-être de tous.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants