Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Raphaël Basset, Ercom : Nous réconcilions efficacité, sécurité, ouverture et souveraineté

octobre 2017 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité, Ercom présentera sa solution Cryptopass d’une application de messagerie et communication professionnelle sécurisée, pour smartphones et tablette iOS et Android, à destinations de toutes les entreprises - des plus grandes aux plus petites – et des institutions. Raphaël Basset, Directeur Marketing & Communication d’Ercom estime que ces solutions permette de réconcilier efficacité, sécurité, ouverture et souveraineté.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Raphaël Basset : La première nouveauté qu’ERCOM présentera aux Assises de la sécurité est la solution Cryptopass. Il s’agit d’une application de messagerie et communication professionnelle sécurisée, pour smartphones et tablette iOS et Android, à destinations de toutes les entreprises - des plus grandes aux plus petites et des institutions.
Cryptopass modernise et sécurise les échanges professionnels, avec notamment une messagerie instantanée sécurisée, des appels voix, conférence audio, et appels vidéo sécurisés, et le transfert instantané de fichiers, au sein de l’entreprise, mais également avec ses partenaires (clients, fournisseurs..).
Cryptopass est lancée commercialement, après - ces derniers mois- une vingtaine de déploiements pilotes au sein d’entreprises et d’entités gouvernementales. Elle est –en parallèle- qualifiée en vue d’une certification CSPN par l’ANSSI.

Cryptopass répond à un besoin fort des entreprises de combiner dans une application d’entreprise, hébergée en France :
- l’ergonomie des applications grand public (type Whatsapp)
- la sécurité et la confidentialité des communications et méta-données.
- la gestion centralisée d’une flotte hétérogène (iOS, Android, BYOD ..), au-travers d’une console d’administration professionnelle
- la flexibilité d’une solution en mode SaaS Cryptopass a déjà été retenue par Orange, via sa filiale Orange CyberDefense, dans le cadre de son offre Mobile Security Intense.

Par ailleurs, ERCOM présentera une nouvelle version de Cryptobox, son application de synchronisation et partage de fichier sécurisés. Cette nouvelle version accessible dès aujourd’hui, inclut de nouvelles fonctionnalités révolutionnaires telles que :
• La gestion des clés par terminal, permettant à l’administrateur IT de l’entreprise ou à l’utilisateur d’autoriser et de révoquer l’accès aux contenus de Cryptobox terminal par terminal. Elle permet en outre de restreindre l’accès à certains contenus à partir des terminaux jugés moins sécurisés.
• Une messagerie instantanée sécurisée (messagerie individuelle et de groupe). L’historique des messages, contrairement aux solutions de messagerie traditionnelles, sera accessible depuis n’importe quel terminal et notarisée.

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Raphaël Basset : Ercom n’aura pas d’atelier aux Assises cette année, mais retrouvez toute l’équipe sur leur stand dans le village Hexatrust du Forum.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

Raphaël Basset : Notre objectif a constamment été de combiner sécurité, simplicité dans l’expérience utilisateur. En 2018, nous irons plus loin dans cette direction, en proposant tous nos produits en mode SaaS.
Ainsi, grâce à une combinaison de technologies (cryptographie « zero knowledge », chiffrement de bout-en-bout, plateforme SaaS, gestion de flotte..), nous offrirons la confidentialité des échanges au sein d’un cercle de confiance élargi et inter-entreprise : Les professionnels collaboreront efficacement avec leurs collègues, clients, fournisseurs, et en totale confiance vis–a-vis de leur département IT et d’ERCOM. 
Enfin, nous exploiterons la compatibilité Blockchain de notre solution Cryptobox, et la gestion des historiques (contenus des workspaces, accès et échanges) pour offrir des fonctions de notarisation, particulièrement importante dans le cadre du RGPD…

GS Mag : Comment votre produit permet aux entreprises de répondre aux nouveaux besoin de compliance issue de la LPM, la Directive NIS ou encore le RGPD ?

Raphaël Basset : La LPM et la directive NIS renforcent notamment les exigences en terme de sécurisation des terminaux et d’authentification forte. C’est exactement ce qu’offre Cryptosmart. Cette solution –utilisée par plusieurs ministères français- permet une sécurisation matérielle de smartphones et tablettes Android, basée sur une double authentification et le chiffrement local des données et des communications, avec des clés de chiffrement enfouies dans une carte SD ou directement dans la crypto-SIM.
Le RGPD impose à toutes les entreprises actives sur le marché Européen d’utiliser des solutions « security and privacy by design » pour protéger les données personnelles des collaborateurs et des clients qu’elles collectent à des fins commerciales ou opérationnelles. Cryptobox –en particulier- permet aux enterprises de répondre à ces exigences en favorisant les échanges et le stockage de fichiers sécurisés, et une confidentialité totale, grâce notamment à une gestion fine des accès et « besoins d’en connaitre », à la ségrégation des données, et à l’utilisation d’une cryptographie « zero knowledge ».
Le RGPD exige également de créer et maintenir un registre qui répertorie –au fil du temps- toutes les opérations effectuées sur les données personnelles (collecte, lecture, analyse, modification, transfert, suppression..). Cryptobox offre une solution innovante à ce problème délicat : la notarisation en lien avec la Blockchain. Grâce à la compatibilité native de Cryptobox avec la Blockchain, les données personnelles sont non seulement complètement sécurisées par Cryptobox, mais l’entreprise peut en complément automatiquement notariser les opérations sur ces données dans un registre porté par la blockchain.

GS Mag : Qu’elle sera votre stratégie commerciale pour cette année ?

Raphaël Basset : Depuis 2015, ERCOM a fait évoluer son modèle de distribution pour étendre sa base client au-delà des entités gouvernementales en quête de communications et terminaux mobile sécurisés. Ainsi, des partenariats forts ont été conclus en 2017 avec Orange CyberDéfense, et avec les distributeurs Ingram et TechData. ERCOM maintient ce cap et va accélérer son évolution en 2018. En particulier, le lancement de Cryptopass et de nouveaux partenariats de distribution vont nous permettre de répondre aux besoins de productivité et confidentialité de tous les professionnels : quel que soient leurs profils (membre d’une entité gouvernementale, d’un OIV ou d’une ETI/PME), leurs terminaux (iphone et/ou Android, PC, tablettes, BYOD), les solutions d’ERCOM offriront aux professionnels des moyens modernes, sécurisés, hébergés en France pour collaborer efficacement avec leurs collègues et partenaires externes.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Raphaël Basset : Shadow IT, risques de piratage, PRISM, RGPD sont des enjeux critiques pour vous ? ERCOM a les solutions de communications et collaboration qui réconcilie efficacité, sécurité, ouverture et souveraineté.
Retrouvez-nous sur le stand d’Ercom aux Assises de la Sécurité, ou sur notre site Internet www.ercom.fr pour en savoir plus.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants