Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Laurent Heslault, Symantec France : les entreprises doivent mettre en place une politique de sécurité forte pour répondre aux législations

octobre 2017 par Marc Jacob

Cette année pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité, Symantec mettra l’accent sur trois sujets : La conformité des entreprises en amont de l’implémentation de la RGDP en mai 2018, les tendances en matière de cyber-sécurité en France et la prévention contre le ransomware. Pour Laurent Heslault, Directeur des stratégies sécurité de Symantec France, les entreprises doivent avoir pleinement conscience des dangers pour mettre en place une politique de sécurité forte qui réponde à la future législation.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Laurent Heslault : Symantec est toujours spécialiste et leader en sécurité. Nous nous devons donc d’offrir une connaissance fine du secteur de la cybersécurité et une offre adéquate. Nous accompagnons et soutenons au quotidien nos clients tel un partenaire stratégique à leur activité pour faire face aux défis des menaces présentes et à venir.

Cette année, nous allons mettre l’accent sur :
- La conformité des entreprises en amont de l’implémentation de la RGDP en mai 2018. Les entreprises doivent sécuriser leurs données ainsi que celles de leurs clients afin de se prévenir d’une cyberattaque.
- Les tendances en matière de cyber-sécurité en France. Notre rapport annuel sur les cyber-menaces a démontré que la France reste dans le Top 10 mondial et le Top 5 européen des pays les plus actifs en matière de cybercriminalité. L’augmentation des objets connectés et des applications cloud nécessitent également une sécurité accrue des données afin d’éviter une cyberattaque.
- La prévention contre le ransomware, cette nouvelle technique d’attaque qui est aujourd’hui en forte hausse, que ce soit en France (13ème pays le plus touché par les ransomwares) mais aussi à l’international. Cette attaque touche particulièrement les particuliers (58%) mais cible également les entreprises, comme on a pu le voir avec les attaques Petya et Wannacry.

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Laurent Heslault : Cette année, Symantec interviendra lors d’un atelier sur la thématique du Shadow IT, Shadow Data le 11 octobre à 15h.
En compagnie d’Alain Bouillé, Président du CESIN, DSSI Groupe Caisse des Dépôts, je présenterai un état des lieux et la mise en place d’une politique de bout en bout de protection des données on premise & cloud.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

Laurent Heslault : Les solutions Symantec s’organisent autour de notre plateforme intégrée de Cyber-Défense pour la génération Cloud. Cette plateforme allie l’implémentation des technologies les plus récentes dans des outils déjà disponibles (Machine Learning, EDR, UBA, isolation Web…), l’interconnexion optimale des différentes solutions (DLP+CASB notamment), ainsi que l’exploitation renforcée de la télémétrie inégalée récoltée au niveau mondial par le Global Intelligence Network de Symantec.

GS Mag : Comment votre produit permet aux entreprises de répondre aux nouveaux besoins de compliance issue de la LPM, la Directive NIS ou encore le RGPD ?

Laurent Heslault : Les solutions proposées par Symantec de chiffrement, DLP, authentification, gestion de la menace … permettent de traiter de multiples aspects de la protection des infrastructures, des informations et des identités. Leurs capacités d’interactions natives en décuplent l’efficacité, et c’est notamment notre outil de GRC Symantec Control and Compliance Suite (CCS) qui va permettre une vraie gouvernance des conformités, s’appuyant sur l’intelligence des données.

GS Mag : Qu’elle sera votre stratégie commerciale pour cette année ?

Laurent Heslault : Sur l’année à venir, nous continuerons de nous appuyer sur notre réseau de partenaires, et de proposer une expertise aigue sur la cybersécurité à nos clients. Que ce soit de grandes entreprises, des ETI, des PME ou bien des start-ups, tous ont besoin d’un accompagnement de qualité au quotidien, que ce soit pour sécuriser leur infrastructure informatique et se prévenir d’une attaque ou bien pour mettre à profit la réactivité de nos experts en cas d’attaque.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Laurent Heslault : Il est nécessaire de rappeler qu’une cyber attaque peut avoir des conséquences catastrophiques pour une entreprise, tant sur les données et l’entreprise et de ses clients, mais également sur l’image de cette entreprise.

Les entreprises doivent donc avoir pleinement conscience de ces dangers pour mettre en place une politique de sécurité forte qui réponde à la future législation. Il est également essentiel de former en parallèle les collaborateurs de l’entreprise, qui n’ont pas encore pleinement conscience de l’importance de la cybersécurité. En effet, une étude Symantec a démontré qu’en 2017, les RSSI évaluent à 1 sur 3 le nombre d’applications non autorisées ou fantôme (Shadow IT) utilisée au sein de leur entreprise.

Les RSSI sont conscients aujourd’hui des enjeux ainsi que des défis actuels de la cyber-sécurité. Cependant, il est essentiel d’avoir un rôle éducatif auprès des collaborateurs et des dirigeants de l’entreprise. Et la date fatidique de la mise en place de la RGPD approche ! Il faut donc être rapide et efficace dans la mise en conformité de l’entreprise, et nous pouvons les accompagner dans cette démarche.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants