Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Frédéric Julhes, Airbus Defence and Space : l’innovation fait partie de notre ADN

octobre 2017 par Emmanuelle Lamandé

A l’occasion de sa prochaine participation aux Assises de la Sécurité, Airbus Defence and Space mettra l’accent sur la complémentarité de son offre, combinant conseil, analyse et réaction aux cyberattaques, et présentera notamment ses dernières innovations en matière de Threat intelligence et d’entraînement aux cyberattaques. Comme l’explique Frédéric Julhes, Directeur CyberSecurity France, Airbus Defence and Space, l’innovation fait partie de l’ADN du groupe, qui investit plus de 20% de son chiffre d’affaires en R&D.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Frédéric Julhes : Nous mettrons cette année l’accent sur la complémentarité de notre offre, combinant conseil, analyse et réaction aux cyberattaques. Sur notre « Partner’s place », nous présenterons notre solution Orion Malware, un outil technologique évolutif, alimenté par notre base de Threat intelligence, nous permettant de détecter, d’analyser et de prendre des contre-mesures adaptées face aux logiciels malveillants. Vous pourrez également assister à des démos de notre outil d’entraînement et de tests de produits, la CyberRange. Cet outil permet de se confronter à la réalité des cyberattaques et de pouvoir ainsi anticiper toute situation de crise.

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Frédéric Julhes : Nous avons choisi cette année de faire intervenir un client, qui témoignera à nos côtés sur sa perception de notre service de réponse à incident, favorisant à la fois réduction des coûts et capitalisation des compétences.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

Frédéric Julhes : Chez Airbus Cybersecurity, l’innovation fait partie de notre ADN, nous investissons plus de 20% de notre chiffre d’affaires en R&D. Nous essaierons cette année encore de gagner du temps sur les attaquants, en travaillant sur des sujets porteurs comme la Threat intelligence (la connaissance de la menace pour anticiper les attaques) ou encore l’entraînement et la simulation, afin de pouvoir prendre rapidement et en toute connaissance de cause les meilleures décisions.

GS Mag : De quelle manière votre offre permet-elle aux entreprises de répondre aux nouveaux besoins de compliance, notamment issus de la LPM, de la Directive NIS ou encore du RGPD ?

Frédéric Julhes : En tant que partenaire de confiance des autorités nationales depuis de nombreuses années et par essence européen, nous continuerons à accompagner les entreprises pour répondre aux nouveaux besoins nés de la récente réglementation. La France est pionnière en ce domaine, et la LPM va nous permettre d’améliorer le niveau général de sécurité tout en ayant un impact positif sur l’ensemble de l’écosystème mondial. D’ailleurs, nous somme d’ores et déjà qualifiés PASSI par l’ANSSI, et sommes en phase de qualification PRIS et PDIS.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale dans les mois à venir ?

Frédéric Julhes : Notre objectif reste le même depuis notre fondation : assurer la sécurité et la pérennité du tissu économique national. Nous fournirons ainsi aux gouvernements, aux organismes de défense et de sécurité, aux opérateurs d’infrastructure vitale ou aux entreprises sensibles les outils pour assurer une protection continue de leurs infrastructures, de leurs actifs et de leurs personnels contre les attaques les plus dangereuses, qui sont le plus souvent très sophistiquées.

GS Mag : Enfin, quel est votre message aux RSSI ?

Frédéric Julhes : Rien ne vaut l’expérience concrète et le contact avec les technologies : venez nous rencontrer, nous vous montrerons nos dernières innovations et leur apport concret dans la chaîne de cybersécurité.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants