Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

David Adde, Avanade : Cloud & SaaS nécessitent une bonne appréciation des risques

octobre 2017 par Emmanuelle Lamandé

De plus en plus d’entreprises, quelle que soit leur taille, adoptent aujourd’hui des services Cloud ou SaaS. Toutefois, pour David Adde, Directeur Practice Sécurité, Avanade, il est essentiel pour elles de connaître au préalable le niveau de sécurité et de confiance de ces services, afin de pouvoir positionner le curseur d’acceptation des risques au niveau souhaité. Avanade accompagne les entreprises dans cette démarche de transformation digitale, et proposera d’ailleurs un retour d’expérience sur ce sujet lors des Assises de la Sécurité.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

David Adde : Positionné au cœur des projets innovants de ses clients, Avanade intègre la sécurité en support des initiatives Cloud et Digital dans l’écosystème Microsoft principalement, et au-delà si nécessaire. Notre accompagnement permet d’appréhender la sécurité dans l’évolution de la digital workplace, en adoptant des services comme Office 365 et Azure notamment, mais aussi les autres services SaaS métiers (Gestion de ressources humaines, partage de fichiers, CRM, etc.) Nous assistons nos clients dans l’identification des bons niveaux de sécurité à mettre en place pour répondre aux besoins et exigences.

Ainsi, Avanade propose une large palette de services autour des 3 dominantes Sécurité :
-  Gestion des identités et des accès pour le Cloud et le Digital ;
-  Protection de l’information ;
-  Sécurisation des infrastructures (Active Directory, Windows 10, comptes à privilèges).

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

David Adde : Nous avons le privilège d’animer un atelier avec GRDF qui témoignera sur son programme de transformation de son SI et des déclinaisons sécurité, notamment autour de l’Identity & Access Management, afin de supporter la stratégie d’adoption des services Cloud.

Conscient des impacts d’une telle évolution, la Gestion des Identités et des Accès (IAM) s’est révélée comme étant l’un des piliers incontournables du contrôle de l’accès aux services SaaS, dans l’assurance que les référentiels d’identités répondent aux besoins métier et respectent les contraintes réglementaires. Nous proposerons donc un retour d’expérience concret de mise en œuvre d’un IDaaS, illustré par les décisions stratégiques et les solutions adoptées.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

David Adde : Dans la continuité des nouveaux besoins liés à la conformité, Avanade va renforcer le support aux initiatives métiers sur ses offres avec une déclinaison sécurité plus présente et à forte valeur ajoutée. Ainsi, que l’on parle de migration vers des plateformes de cloud public comme Azure, ou de mise en place de plateforme type RPA (Robotic Process Automation), la sécurité doit être anticipée et prise en compte dès le démarrage des projets. Les concepts de privacy by design et by default mis en avant par le nouveau règlement européen RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) seront donc proposés comme des parties intégrantes de nos offres Cloud et Digital. L’idée sera d’être en mesure de proposer le meilleur équilibre entre sécurité native des services fondamentaux et compléments spécifiques pour répondre à des exigences particulières.

GS Mag : De quelle manière votre offre permet-elle aux entreprises de répondre aux nouveaux besoins de compliance, notamment issus de la LPM, de la Directive NIS ou encore du RGPD ?

David Adde : Avanade est en ordre de marche pour répondre aux exigences de conformité d’un point de vue fournisseur de services. En complément, concernant les produits ou solutions que nous intégrons pour nos clients, les porteurs d’offres métier pour les applications d’entreprise comme le CRM, l’ERP ou Digital Marketing ont désormais pleinement conscience des impacts de ces nouvelles directives pour leurs clients. C’est pourquoi les offres d’Avanade intègrent et déclinent sur leur périmètre les axes de mise en conformité, qu’ils soient d’ordre solution de sécurisation ou adaptation des processus métier, permettant ainsi de garantir à nos clients la bonne prise en compte, mais aussi les moyens d’assurer les bons niveaux de compliance.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale dans les mois à venir ?

David Adde : En écho avec l’évolution de l’offre sécurité, la stratégie commerciale devra prendre en compte la dimension sécurité dès le début des cycles de projets initiés avec nos clients. Il ne s’agit plus d’option sécurité, mais d’une véritable démarche de compréhension de l’offre globale, de description des services sécurisés et d’inclusion de cette valeur ajoutée qui est un véritable différenciant sur le marché des offres de transformation digitale et cloud qu’Avanade propose dans son portefeuille.

GS Mag : Enfin, quel est votre message aux RSSI ?

David Adde : Le Cloud et le SaaS ne s’adressent plus uniquement aux petites structures n’ayant pas les moyens d’opérer une infrastructure IT dans leurs locaux. De plus en plus de grands groupes adoptent de manière généralisée et étendue (au-delà des frontières) ces services modernes, toujours en évolution et innovants. Alors effectivement, connaître le domaine des possibles d’un point de vue sécurité de ces services favorisera la confiance que l’on peut leur accorder et permettra surtout de positionner le curseur d’acceptation des risques au niveau souhaité. Avanade, de par sa position d’accompagnement des métiers dans leur transformation, s’interface plus que jamais avec les instances de sécurité qui peuvent désormais se positionner comme facilitateur, préconisateur et donc innovateur dans leur domaine de prédilection, la sécurité.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants