Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Ghaleb Zekri, VMware : La virtualisation permet de mieux sécuriser vos applications

septembre 2018 par Marc Jacob

Lors des Assises de la sécurité VMware présentera sa vision de l’évolution du Réseau : « Virtual Cloud Network » qui permet d’obtenir dans le Cloud une infrastructure réseau logicielle, flexible, programmable, et intrinsèquement plus sécurisée. Pour Ghaleb Zekri, Senior SDDC Architect chez VMware, la question n’est plus comment sécuriser la virtualisation mais comment la virtualisation permet de mieux sécuriser vos applications.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Ghaleb Zekri : Nous présentons cette année notre vision de l’évolution du Réseau : « Virtual Cloud Network ».
De nos jours, les entreprises s’ouvrent de plus en plus vers plusieurs Clouds pour héberger leurs applications. Elles ont un besoin grandissant d’une infrastructure réseau et sécurité unifiée, commune aussi bien à leur cloud privé, hybride et public, capable de connecter des environnements datacenters virtualisés, des serveurs physiques, les applications containérisées mais aussi les sites distants.
VMware propose une infrastructure réseau logicielle, flexible, programmable, et intrinsèquement plus sécurisée.

Grâce à un Réseau Cloud Virtuel, les clients pourront mettre en place une architecture réseau de bout en bout, indépendante de l’infrastructure physique, qui peut servir applications et données quelle que soit leur localisation. Le portefeuille de solutions réseau et de sécurité VMware NSX concrétise cette approche « Virtual Cloud Network », peut être déployé à l’échelle globale de l’entreprise et est déjà intégré aux Clouds AWS et AZURE. « Virtual Cloud Network » offre une connectivité et une sécurité cohérentes pour les applications et données, indépendamment de l’infrastructure physique sous-jacente et la localisation géographique. Les organisations pourront ainsi simplifier leur chemin de transformation numérique et en tirer pleinement parti, tout en réduisant considérablement la complexité et les silos de leurs réseaux, ainsi que leur politique de sécurité.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Ghaleb Zekri : La thématique de notre atelier cette année traite le sujet : « Applications : comment réconcilier le cloud et la sécurité ». Nous présenterons à cette occasion NSX cloud, plateforme universelle pour une sécurité cohérente, adaptative et automatisable, qui permet de garder le contrôle sur la sécurité des applications où qu’elles soient.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2018 ?

Ghaleb Zekri : Depuis plusieurs années, les menaces se concentrent sur les applications et les données. C’est d’autant plus vrai en 2018 avec des incidents de fuites massives de données personnelles qui se comptent en dizaine de millions dans certains cas.
Les types de menaces se sont multipliés entre Ransomwares et malwares, mais la cible reste quasiment la même : les données des entreprises et celles de leurs clients.
Une chose est sûre, l’évolution de l’architecture des applications et leur ouverture vers le cloud changent fondamentalement la manière dont la sécurité doit être implémentée. La preuve est que les incidents de type « data exposure » ont augmenté en 2018.
En juin dernier, à la suite d’un incident, 2 Terabytes de données personnelles ont été exposées, touchant 340 millions de résidents US.
Les Data Exposures résultent essentiellement d’une sécurité des données hébergées dans les Clouds mal implémentée, ce qui les rend publiquement accessibles.
L’adoption du Cloud Public n’est plus une question de choix, c’est une orientation que les entreprises ont prisent et continueront de prendre. Cela impose un changement dans le mode de penser la sécurité.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Ghaleb Zekri : Les organisations s’engagent dans la transformation numérique afin de créer et proposer de meilleures expériences à leurs clients et employés, et de gagner des parts de marché. Leurs applications se sont transformées ; elles sont devenues plus distribuées, plus proches des utilisateurs et leur cycle de changement beaucoup plus rapide.
Cette transformation introduit un niveau de complexité supplémentaire en matière de mise en réseau et de sécurité : les entreprises sont face à la transition d’un modèle classique de data centers centralisés, vers des applications et de centres de données hyper-distribués.
Elles ont intrinsèquement besoin de connectivité, d’une sécurité by Design et d’optimiser la livraison d’applications et de données dans un monde où la majorité des workloads se trouvent de plus en plus à l’extérieur du data center.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Ghaleb Zekri : Pour faciliter la transformation digitale des entreprises, VMware propose son approche software-defined pour piloter les réseaux et la sécurité par logiciel. Avec l‘approche Virtual Cloud Network, les clients disposent d’un environnement opérationnel commun afin de connecter, sécuriser et exploiter leurs data centers et leurs Clouds publics, conçu pour une variété d’environnements (data center, sites distants, Cloud et Telco), qu’il s’agisse d’applications modernes ou traditionnelles. Les clients pourront gérer de façon homogène le réseau et la sécurité entre data centers privés et offres Cloud telles que AWS, Azure et IBM Cloud.

GS Mag : Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la « security et la privacy by design » deviennent quasi incontournables. Quel sera votre positionnement en ce domaine ?

Ghaleb Zekri : Nous avons été les précurseurs dans la définition d’un modèle « Secure by Design ». Depuis le départ, nos solutions de virtualisation intègrent des capacités de sécurité intrinsèques pour permettre à nos clients de bénéficier d’une sécurité intégrée à l’infrastructure compute, réseau et stockage. Une sécurité qui est plus proche des workloads, et donc des applications et des données.
Cela rompt avec le modèle classique de sécurité périmétrique, qui arrive en bout de chaine une fois que les applications et les infrastructures sont définies.
La sécurité intrinsèque de la solution VMware apporte la protection de la donnée tout au long de son cycle de vie : de la collecte, du traitement, du transport et jusqu’à sa destruction.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Ghaleb Zekri : Dans un monde de Cloud et de mobilité où les attaques se diversifient et se multiplient, il est nécessaire de revoir la façon de sécuriser son organisation. On ne peut plus raisonner de façon périmétrique, statique, manuelle : place à une sécurité agile, adaptative, automatisable, indépendante de la localisation, de l’environnement physique sous-jacent, des Clouds privés ou publics utilisés par l’organisation.
C’est ce que VMWare propose : une approche « secure by design », où l’infrastructure logicielle intègre nativement les services de sécurité.
Ainsi la sécurité est intrinsèque, intégrée dès la conception.
La question n’est plus comment sécuriser la virtualisation mais comment la virtualisation permet de mieux sécuriser vos applications.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants