Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Antoine Coutant, Systancia : il est essentiel de pouvoir détecter une attaque externe ou interne pour être en capacité de réagir

octobre 2018 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité, Systancia présentera entre autre IPdiva Cleanroom, les résultats de son étude menée avec OpinionWay en septembre dernier et sa solution qui combine VDI, PAM, SSO et VP. Pour Antoine Coutant, Directeur Cybersécurité de Systancia il est essentiel de pouvoir détecter une attaque externe ou interne pour être en capacité de réagir.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Antoine Coutant : Pour cette nouvelle édition des Assises de la Sécurité nous allons présenter notre nouvelle solution IPdiva Cleanroom qui répond aux exigences croissantes en matière d’administrations sécurisée.

Nous avons mené en septembre dernier une étude avec OpinionWay révélant que 72% des entreprises françaises n’ont pas d’environnement dédié pour réaliser les tâches d’administration, les rendant ainsi plus vulnérables aux risques de cyberattaques. Fait surprenant alors que ces dernières années ont été́ marquées par une hausse spectaculaire des intrusions dans les systèmes informatiques des entreprises, notamment en France.

Systancia est le seul acteur à maîtriser et proposer une solution aussi complète, combinant VDI, PAM, SSO et VPN pour répondre définitivement aux problèmes de sécurité des postes des utilisateurs à pouvoirs.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Antoine Coutant : Nous allons animer une conférence avec Yann Renaud, Responsable Pôle Projets Transverses, Architecture et Sécurité Informatique chez KLESIA, sur le thème « PAM vs Cleanroom : quel choix pour sécuriser les postes de travail administrateur ? ».

Pour répondre aux enjeux de sécurité des postes de travail administrateur, faire le choix d’une solution PAM (Privileged Access Management) permet de tracer les actions des administrateurs afin de pouvoir identifier les actions menées et leurs auteurs. Cependant, l’environnement de travail de l’administrateur est-il réellement étanche à toute action malveillante, intentionnelle ou non ? Nous vous invitons à nous rejoindre le jeudi 11 octobre à 14h, pour découvrir comment la Cleanroom répond à ces enjeux de sécurité en établissant un nouveau standard basé sur un environnement de travail stérilisé, contrôlé et à usage unique. Monsieur Renaud partagera le retour d’expérience de KLESIA sur le choix d’IPdiva Cleanroom.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2018 ?

Antoine Coutant : En 2018, les menaces ont évolué aussi bien techniquement que par leur fréquence. En matière de Sécurité des Systèmes d’Information, les cyberattaques (qui ne se produisent pas par magie) sont aujourd’hui un enjeu majeur.

Pour Systancia, la sécurité est certes une affaire de compromis mais, surtout, elle se doit d’être structurée et réfléchie. En effet, le problème n’est pas l’évolution de la menace mais surtout ce qu’on cherche à protéger et de quelle manière va être protégé ce bien considéré sensible ? A titre illustratif, il est clair qu’aujourd’hui de nombreuses organisations ont pris conscience que la menace peut être d’origine interne (employé mécontent ou maladroit par exemple) ou externe. L’entrée en application du RGPD en mai dernier a également permis de prendre conscience de l’importance de protéger des informations dites sensibles. L’ordonnance de septembre 2017 sur l’évolution du télétravail a aussi mis les points sur les i concernant l’usage des TIC.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Antoine Coutant : Les entreprises doivent bâtir la sécurité de leurs systèmes d’information sur trois axes principaux : la sensibilisation, la sécurité physique et les technologies de l’information c’est-à-dire les moyens techniques mis en œuvre. Force est de constater qu’il nous faut être en posture de défense de façon continue et qu’il est important d’anticiper pour ne pas subir mais également pour se développer.

La protection avec des moyens techniques est la première pierre de l’édifice de la SSI. Cependant, la technique ne faisant pas tout, il est important pour toute organisation de réaliser (ou de faire réaliser) des campagnes régulières de sensibilisation à destination de ses utilisateurs afin que les bons réflexes soient adoptés.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Antoine Coutant : Systancia permet l’adoption de nouveaux modes de travail en toute sécurité. C’est un acteur européen reconnu sur les marchés de la virtualisation (VDI) et de la cybersécurité (PAM, SSO, IAM). Systancia se positionne clairement sur les aspects techniques de la protection. Avec la solution IPdiva Cleanroom, combinant les technologies de VDI, PAM, SSO et VPN, nous proposons une solution globale, innovante et originale de cybersécurité qui permet de répondre à aux enjeux de l’administration sécurisée.

Nous travaillons depuis plusieurs années à l’intégration de l’Intelligence Artificielle dans nos solutions pour permettre aux utilisateurs d’être plus efficace et mieux protégés. Dès 2013, Systancia était le 1er éditeur à intégrer cette technologie dans une solution de virtualisation d’applications pour garantir un temps d’accès accéléré aux applications. L’IA est aujourd’hui la seule et unique technologie capable de détecter en temps réel les menaces, externes comme internes, et d’identifier les cyberattaques les plus complexes.

GS Mag : Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la « security et la privacy by design » deviennent quasi incontournables. Quel sera votre positionnement en ce domaine ?

Antoine Coutant : Les solutions Systancia aident les entreprises à progresser sur la voir de la conformité au RGPD. La solution Avencis Hpliance, solution d’IAM, aide à la mise en œuvre du RGPD en termes de gestion des droits et habilitations. Cette solution offre la possibilité de centraliser les identités et droits des membres d’une organisation mais aussi de créer des processus de rectification et de suppression.
De même, la solution IPdiva Secure, seule solution qualifiée par l’ANSSI dans le domaine « Identification, authentification et contrôle d’accès » répond à un besoin d’accès sécurisé à un SI d’entreprise en offrant un accès contrôlé aux ressources internes.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Antoine Coutant : Il est essentiel de pouvoir détecter une attaque externe ou interne pour être en capacité de réagir.
Face aux attaques informatiques touchant vos infrastructures, venez découvrir nos réponses en matière de cybersécurité vous permettant de réagir en temps réel !
Pour contrer les menaces de déstabilisation, d’espionnage, de sabotage et de cybercriminalité, Systancia vous propose un éventail de solutions 100% françaises, efficaces et adaptées.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants