Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cyrille Badeau, ThreatQuotient : L’efficacité de votre défense passe par l’amélioration de la collaboration entre services et par la capitalisation sur le renseignement

septembre 2018 par Marc Jacob

Lors des Assises de la Sécurité, ThreatQuotient présentera ses nouvelles solutions d’automatisation du renseignement au sein de la chaine de défense et notamment son module « Investigations ». Cyrille Badeau, VP Europe de ThreatQuotient considère que l’efficacité de la défense d votre entreprise passe par l’amélioration de la collaboration entre services et par la capitalisation sur le renseignement.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Cyrille Badeau : Nous sommes heureux de présenter les évolutions de notre solution d’automatisation du renseignement au sein de la chaine de défense et notamment le module « Investigations » disponible depuis quelques mois

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Cyrille Badeau : Le thème de cette année est : « pourquoi positionner le renseignement sur la menace au cœur d’une chaine de défense »

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2018 ?

Cyrille Badeau : Notre rôle est de permettre à nos clients d’identifier et de réagir efficacement aux menaces qui les ciblent particulièrement. Ce rôle a bien été rempli cette année auprès de nos clients.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Cyrille Badeau : Le besoin premier des entreprises aujourd’hui est l’efficacité : mieux détecter, plus rapidement. Mieux répondre, plus rapidement. Mieux bloquer ce qui doit être bloqué dans le contexte du client.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Cyrille Badeau : Notre plateforme initialement considérée comme une solution de gestion du renseignement est devenue une solution collaborative d’automatisation du renseignement d’intérêt cyber au sein de la chaine de défense.

GS Mag : Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la « security et la privacy by design » deviennent quasi incontournables. Quel sera votre positionnement en ce domaine ?

Cyrille Badeau : Travaillant sur le domaine du renseignement sur les menaces, cette notion ne nous impacte que très peu.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Cyrille Badeau : L’efficacité de votre défense passe par l’amélioration de la collaboration entre services et par la capitalisation sur le renseignement créé et détenu par ces services. C’est le point de départ d’une practice de renseignement.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants