Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-Nicolas Piotrowski, ITrust : n’attendez plus pour contrer les tentatives d’intrusion !

septembre 2018 par Emmanuelle Lamandé

Lors de sa prochaine participation aux Assises de la Sécurité, ITrust mettra en avant son SOC, qui intègre son scanner de vulnérabilités, Ikare, et son outil d’analyse comportementale, Reveelium. Comme l’explique Jean-Nicolas Piotrowski, Président Fondateur d’ITrust, ces différents outils permettent à la fois aux entreprises d’être en conformité avec les réglementations en vigueur, mais aussi de contrer les tentatives d’intrusion le plus rapidement possible.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Jean-Nicolas Piotrowski : Face à la sophistication des cyberattaques, des techniques utilisées et des contraintes réglementaires (RGPD, LPM, HDS…), les entreprises doivent agir dès maintenant pour contrer les tentatives d’intrusion.
C’est pourquoi nous avons développé notre propre SOC. Il intègre les solutions Ikare (scanner de vulnérabilités) et Reveelium, outil d’analyse comportementale, unique en Europe. Cette solution se base sur des technologies de Machine Learning permettant ainsi de détecter plus rapidement et efficacement les intrusions, en réduisant les faux positifs et divise par 20 le temps consacré à l’analyse et la surveillance cyber.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Jean-Nicolas Piotrowski : « Comment l’intelligence artificielle protège-t-elle des nouvelles menaces ? »
Le problème à l’heure actuelle est clair : les éditeurs de solutions de sécurité ne peuvent identifier tous les types de cybermenaces. Elles sont souvent détectées une fois qu’elles ont déjà infecté avec succès plusieurs entités et se sont répandues en masse. Grâce à sa capacité de traitement de grands volumes de données, son aptitude d’analyse, voire sa faculté d’anticipation, l’IA s’invite dans le domaine de la cybersécurité depuis 1 an. En effet, ses algorithmes d’apprentissage automatique se révèlent être des atouts très efficaces dans la lutte contre les cybermenaces.
Sujet « Tarte à la crème » car faisant l’objet de multiples interprétations, nous tenterons de le rendre pragmatique par la démonstration de cas réels.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2018 ?

Jean-Nicolas Piotrowski :
- Les ransomwares connaissent un essor très fulgurant cette année. On retrouve des ransomwares dans 39% des cas de malwares examinés cette année, alors qu’ils occupaient la cinquième place dans le rapport DBIR 2017.
- L’internet des Objets (IoT) avec une absence de sécurisation des interfaces Web et des transferts de données.
Dans un contexte où un volume croissant de trafic est chiffré, qu’il soit légitime ou malveillant, cela crée encore plus de confusion pour les entreprises qui tentent d’identifier et de surveiller les menaces potentielles. Les technologies d’analyse de logs se révèlent alors être plus performantes.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Jean-Nicolas Piotrowski : Le manque de compétences en cybersécurité a un impact considérable sur les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité.
Les nouveaux outils et les nouvelles pratiques liées à la transformation digitale ne cessent d’augmenter la surface d’attaque.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Jean-Nicolas Piotrowski : Recruter et former les cerveaux de demain est devenu une priorité stratégique, afin de répondre aux besoins des entreprises et un renforcement de la R&D.

GS Mag : Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la « security et la privacy by design » deviennent quasi incontournables. Quel sera votre positionnement en ce domaine ?

Jean-Nicolas Piotrowski : L’utilisation de nos deux outils Ikare et Reveelium permet de répondre à 82% des critères de conformités édités par le RGPD, la CNIL et l’ANSSI. Quant aux « professional services » fournis par ITrust, ils couvrent 100% du spectre des critères. Nous permettons ainsi à nos clients d’être en conformité totale avec les règlementations. Il est rare qu’un seul prestataire puisse répondre seul à ces critères. C’est le cas pour nous.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Jean-Nicolas Piotrowski : Nous sommes convaincus que les RSSI pourront occuper une place plus centrale dans les entreprises avec une dimension stratégique qui engloberait la cybersécurité, mais également la cyberdéfense et la mise en place d’une cyber stratégie économique.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants