Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Chardy N’DIKI, Centrify : « Zéro Trust » sécurise les accès business et les accès à hauts privilèges en tenant des différents contextes d’usage

septembre 2018 par Marc Jacob

Centrify sera présent aux Assises de la Sécurité qui se déroulera à Monaco en octobre prochain. La société présentera sa plateforme « Zéro Trust ». Chardy N’DIKI, Régional Sales Manager de Centrify, estiment que plateforme unique « Zéro Trust » permet de réduire la complexité et de de sécuriser les accès business typiquement vers des applications ainsi que les accès à hauts privilèges pour les administrateurs du SI en tenant des différents contextes d’usage.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Chardy N’DIKI : Nous allons présenter notre plateforme Zéro Trust au travers d’un témoignage d’un grand champion industriel Français.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Chardy N’DIKI : La sécurité « Zero Trust ». Chez Centrify, nous pensons que la possibilité de se connecter à partir d’un réseau particulier ne doit pas déterminer les services auxquels vous pouvez accéder. L’accès aux services doit être accordé en fonction de : ce que nous savons de vous ; ce que nous savons de votre point d’accès et des autorisations qui vous ont été accordées. Nous rendons cela possible en établissant une assurance des identités, en limitant les mouvements latéraux, en imposant le moindre privilège et la traçabilité des sessions. Nous fournissons ces fonctionnalités avec notre plate-forme Zero Trust.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2018 ?

Chardy N’DIKI : Nous voyons trois grandes menaces :
1 – L’identité est le premier vecteur d’attaque
2 – Il devient un facteur important pour faciliter le business
3 – Il n’est plus soutenable d’avoir panier toujours croissant de solutions. Beaucoup de problématique sont liés. Il faut donc les traités ensemble.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Chardy N’DIKI : Les entreprises ont beaucoup gagné en maturité et comprennent aujourd’hui l’importance de la gestion des identités et des accès afin de réduire sa surface d’attaque et de facilité le business.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Chardy N’DIKI : Dans un contexte où la sécurité périmétrique disparait, assurer une bonne gouvernance sur tous les types d’accès à l’intérieur et autour d’une organisation deviens primordiale. Notre approche est de réduire la complexité et de fournir une plateforme unique Zéro Trust afin de sécuriser les accès business typiquement vers des applications ainsi que les accès à hauts privilèges pour les administrateurs du SI en tenant des différents contextes d’usage.

GS Mag : Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la « security et la privacy by design » deviennent quasi incontournables. Quel sera votre positionnement en ce domaine ?

Chardy N’DIKI : Le RGPD nous rappelle une fois de plus l’importance de l’identité vis-à-vis des données personnelles qui y sont rattachés d’une part de l’autre qui doit pouvoir y accéder. Cela nous amène donc aux différentes facettes de la gestion des identités et des accès que nous notre plateforme Zéro Trust adresse.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Chardy N’DIKI : Mon message aux RSSI est de prendre recul afin d’avoir une vue d’ensemble des problématiques traiter et des liens qui peuvent exister entre elles. Il est temps de consolider vos paniers de solutions et de capitaliser au maximum sur l’existant afin d’avoir plus de marge de manœuvres notamment sur les budgets.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants