Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Guillaume Massé, RAPID7 : Nous aidons les entreprises à relever les défis en matière de sécurité dans cette nouvelle ère de l’hyperconnectivité

janvier 2018 par Marc Jacob

Rapid7 sera une nouvelle fois présent au FIC afin de présenter l’ensemble de sa gamme de solutions de sécurité. Au vue de la multiplication des menaces, Guillaume Massé, Regional Sales Manager Southern Europe de RAPID7 souhaite aider les entreprises à relever vos défis en matière de sécurité et d’informatique dans cette nouvelle ère de l’hyperconnectivité.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2018 (FIC) ?

Guillaume Massé : Au cœur des solutions et services de Rapid7 se trouve notre compréhension profonde de la mentalité des attaquants. Nous savons comment ils pensent, et nous savons comment les traquer et se défendre contre eux. Nous assistons au Forum International de la Cybersécurité (FIC) car nous voyons cela comme un événement européen majeur pour les organisations qui prennent la sécurité aussi au sérieux que nous.

GS Mag : A l’ère de l’hyperconnexion, comment les entreprises ou les administrations peuvent-elles s’adapter pour lutter contre les cybermenaces ?

Guillaume Massé : Réduire la complexité est vraiment la clé ici. Les systèmes d’information modernes sont plus compliqué que jamais, et avec l’hyperconnexion, vient notamment l’« Internet of eveything », qui à son tour apporte des hyperdonnées. Exploiter la véritable puissance de ces données à travers les bonnes solutions fournit aux organisations les informations nécessaires pour hiérarchiser et conduire les actions nécessaires à la protection de leur entreprise. La résilience nécessite une approche axée sur le risque, la prévention et la détection d’activités malveillantes.

GS Mag : Selon vous, l’année 2017 a-t-elle permis de sensibiliser le top management aux attaques ?

Guillaume Massé : Il semble que chaque année soit rétrospectivement appelée « Year of the Breach », bien que 2017 ait certainement vu une plus grande quantité d’attaques et de brèches de haut niveau. De WannaCry à NotPetya, et d’autres failles importantes annoncées publiquement, il semble qu’il ne se passe pas une semaine sans que la Cybersécurité fasse les gros titres. Ce phénomène combiné à la prochaine Réglementation Générale sur la Protection des Données ne peut pas laisser le top management indifférent.

GS Mag : Comment la menace va t-elle évoluer en 2018 ?

Guillaume Massé : Avec l’augmentation des activités liées à la crypto-monnaie - avec de probables organisations piratées pour être utilisées comme ressources minières -, et aussi des hacks impliquant le vol de monnaie crypto...attendez-vous à voir d’autres botnets de type Mirai - qui pourraient utiliser les failles de sécurité des systèmes IoT - mais aussi l’émergence de nouveaux ransomware, comme nous l’avons vu avec Wannacry.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Guillaume Massé :Nous aimerions vous montrer comment les solutions et services Rapid7 vous aideront à relever vos défis en matière de sécurité et d’informatique dans cette nouvelle ère de l’hyperconnectivité. Venez nous rencontrer au stand D36.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants