Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Alexandre Souillé, Président d’Olfeo : Transformez le facteur humain en maillon fort et alliez le à votre sécurité web !

janvier 2018 par Marc Jacob

Cette année Olfeo sera de retour au FIC au sein d’Hexatrust. Pour cette année son objectif sera de se positionner comme l’expert français de la sécurité web et du filtrage de contenus. Alexandre Souillé, Président d’Olfeo propose comme bonne résolution pour 2018 de transformer le facteur humain en maillon fort et de l’allier à votre sécurité web !

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2018 (FIC) ?

Alexandre Souillé : Le début de l’année 2018 sera marqué pour Olfeo par notre grand retour au FIC. Le FIC est effectivement devenu un événement clé de la cybersécurité. Nous serons présents au sein de l’association d’éditeurs de logiciels Hexatrust dont nous sommes membre fondateur. Hexatrust étant le partenaire principal du FIC cette année, l’objectif est de se positionner en tant que l’expert français de la sécurité web et du filtrage de contenus, tout en apportant des solutions complémentaires à travers les autres membres.

GS Mag : A l’ère de l’hyperconnexion, comment les entreprises ou les administrations peuvent-elles s’adapter pour lutter contre les cybermenaces ?

Alexandre Souillé : Chez Olfeo, nous prônons la répartition des risques au niveau des infrastructures des SI. Il est primordial aujourd’hui pour les entreprises et administrations de ne pas mettre « tous leurs œufs dans le même panier » afin d’apporter un niveau de sécurité optimal. Pour lutter efficacement contre les cybermenaces, je vois un axe prioritaire : faire appel à des spécialistes dans chaque branche de la sécurité web (proxy & filtrage, firewall, antispam, SIEM…) en optant pour l’excellence française qui assure par ailleurs une meilleure sécurité des données personnelles.

GS Mag : Selon vous, l’année 2017 a t-elle permis de sensibiliser le top management aux attaques ?

Alexandre Souillé : Oui, amplement. Lors de notre événement Connect Day qui a eu lieu fin novembre, trois de nos clients ont échangé sur ce thème lors d’une table ronde. Les résultats sont édifiants : les budgets IT se sont débloqués dès que les Directions Générales ont entendu parler de WannaCry ou encore Petya dans les médias. Le constat est sans appel : le coût de l’attaque se révèle toujours bien supérieur au coût de la prévention (tant au niveau technique qu’au niveau humain). Le message clé que nous en avons retenu est que cela n’arrive pas qu’aux autres ! Le replay complet de cette table ronde est par ailleurs disponible ici : https://youtu.be/mlLF70DGtGM

GS Mag : Comment la menace va t-elle évoluer en 2018 ?

Alexandre Souillé :Nous assistons à une sophistication des menaces qui vont se révéler de plus en plus intelligentes mais aussi de plus en plus nocives. Certaines entreprises de taille modeste ont dû mettre la clé sous la porte suite à des attaques de type ransomware tandis que des grandes entreprises ont été fortement impactées pendant plusieurs mois (St Gobain, Deloitte…).

Il n’y a pas de profil type mais le facteur humain reste un maillon faible pour la plupart des DSI aujourd’hui. Il est fort probable que ces menaces ciblent encore plus fortement les utilisateurs qui sont identifiés comme des « failles » faciles en plus de l’exploitation de failles de sécurité de systèmes d’exploitation ou d’applications connues. Les menaces de 2018 mêleront probablement expertise technologique et facteur humain. En ce sens, Olfeo a développé des fonctionnalités spécifiquement dédiées à l’accompagnement des utilisateurs.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Alexandre Souillé : Il faut rester sur tous les fronts et ne pas se reposer sur ses acquis. Renforcez votre chaîne de sécurité web en répartissant les risques sur plusieurs équipements de sécurité. La sensibilisation et la responsabilisation des humains est aussi un point phare qu’il ne faut pas sous-estimer. Une idée de bonne résolution pour 2018 : transformez le facteur humain en maillon fort et alliez le à votre sécurité web !


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants