Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Vincent Dély, Nozomi : Nos solutions protègent les environnements OT et IoT

juin 2022 par Marc Jacob

Le FIC 2022, sera l’occasion pour Nozomi de faire plusieurs annonces comme son intégration au Campus Cyber, sa certification ANSSI, son partenariat avec Siemens dans le domaine des IoT… Vincent Dély, Directeur technique Sales Engineering EMEA de Nozomi considère que ses solutions donnent de la visibilité sur le réseau et les équipements, détectent et analysent les menaces pour les environnements OT et IoT, en un mot elles protègent les environnements OT et IoT.

Global Security Mag : Quelle sera votre actualité lors du Forum International de la Cybersécurité 2022 ?

Vincent Dély : Nozomi Networks profite du FIC 2022 pour annoncer qu’ils viennent de rejoindre le Campus Cyber quelques semaines après avoir été certifié par l’ANSSI. Ils viennent également de présenter leur nouveau partenariat avec Siemens qui intègre le logiciel Guardian Remote Collector de Nozomi Networks dans le moteur de traitement local Scalance LPE. Cette plateforme matérielle est conçue pour le traitement des données pour les applications cloud et périphériques dans les environnements de production. Les clients sont désormais en mesure de déployer facilement la principale solution de surveillance continue OT & IoT sur leurs réseaux industriels en tirant parti de la puissance et de la simplicité du matériel Scalance LPE de Siemens.

Global Security Mag : Quels les points forts des solutions que vous allez présenter à cette occasion ?

Vincent Dély : Nozomi Networks améliore son offre en matière de renseignements de sécurité hiérarchisés et exploitables par les réseaux OT et IoT afin de réagir plus rapidement aux menaces. Les principales améliorations de VantageTM, la solution cloud de référence en matière de sécurité réseau OT et IoT de Nozomi Networks, incluent de nouveaux scénarios et un système d’évaluation des vulnérabilités pour aider les équipes de sécurité à prendre rapidement les mesures correctives les plus adaptées.

Global Security Mag : Depuis le début de l’année, avez-vous remarqué la montée de nouvelles cyber-menaces ?

Vincent Dély : Selon le dernier rapport sur les tendances en matière de sécurité OT/IoT, Nozomi Networks Labs révèle que les attaques par ransomware et Ransomware-as-a-Service (RaaS) ont continué à dominer l’activité cybercriminelle au cours du second semestre 2021. En outre, alors que des tensions internationales apparaissent, le rapport constate une légère hausse des actions commanditées par les États.
En raison de leur impact potentiel sur le fonctionnement de la société, les infrastructures critiques telles que le secteur de la santé, des transports et de la production agroalimentaire sont de plus en plus considérées comme des cibles très vulnérables et donc très lucratives. Au second semestre 2021, plus de 651 vulnérabilités ont été signalées, soit une augmentation de 21 % par rapport aux six mois précédents. Les vulnérabilités de la chaine logistique représentent une occasion pour les cybercriminels de causer rapidement de nombreux dégâts aux infrastructures critiques et ainsi impacter directement les différents consommateurs et utilisateurs finaux.

Global Security Mag : Comment les technologies doivent-elles évoluer pour conter ces menaces ?

Vincent Dély : Pour la première fois depuis que Nozomi Networks a commencé à publier son rapport biannuel, des signes précurseurs ont été perçus chez les entreprises engagées dans la lutte contre les cybercriminels. Leurs stratégies en matière de sécurité et de résilience ont été repensées, et commencent à montrer une certaine efficacité. Au cours du second semestre 2021, les organismes internationaux ont conjugué leurs efforts pour démanteler des gangs de ransomware, confisquer des primes versées en bitcoins et procéder à des arrestations. En plus de cette prise de conscience du marché, il est primordial de protéger les infrastructures critiques des entreprises industrielles et des agences gouvernementales contre les cybermenaces. Les solutions comme celles de Nozomi Networks offrent des capacités exceptionnelles de visibilité du réseau et des équipements, de détection des menaces et d’analyse pour les environnements OT et IoT. C’est ce dont a besoin le marché.

Global Security Mag : Selon-vous, quelle place l’humain peut-il avoir pour renforcer la stratégie de défense à déployer ?

Vincent Dély : Les cyberattaques ne sont pas une fatalité. Il y a plusieurs leviers à actionner pour s’en protéger. L’humain doit être au cœur de la stratégie de défense. Il faut former les collaborateurs afin qu’ils respectent une cyberhygiène et procéder régulièrement à des tests rigoureux des solutions et protocoles de protection mis en place.

Global Security Mag : Quel message souhaitez-vous transmettre aux RSSI ?

Vincent Dély : Voir, c’est savoir. Savoir ce qu’il se passe sur une infrastructure industrielle est crucial pour la protection des entreprises. Les RSSI le savent. Ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers nous pour qu’ensemble nous puissions identifier et réduire les points faibles de leurs infrastructures.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants