Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Renaud Ghia, Président de TIXEO : Nous avons à cœur de construire une nouvelle approche collaborative du travail en équipe à distance

mai 2022 par Marc Jacob

A l’occasion de l’édition 2022 du FIC, les visiteurs de Tixeo pourront découvrir les dernières fonctionnalités de sa solution de visioconférence collaborative sécurisée et de Tixeo sur mobile qui a également été mis à jour avec la possibilité de recevoir un appel vidéo chiffré de bout en bout sur smartphone. Ainsi, Renaud Ghia, Président de TIXEO, a à cœur de construire une nouvelle approche collaborative du travail en équipe à distance.

Global Security Mag : Quelle sera votre actualité lors du Forum International de la Cybersécurité 2022 ?

Renaud GHIA : Cette année, les visiteurs qui viendront nous rencontrer, pourront découvrir les dernières fonctionnalités de notre solution de visioconférence collaborative sécurisée. Tout d’abord, les utilisateurs de Tixeo, qu’ils soient administrateurs de comptes, organisateurs de réunion ou simples invités, peuvent désormais accéder à un menu de statistiques avancées. Il leur fournit une multitude de données leur permettant par exemple d’optimiser l’offre en fonction des besoins ou encore de connaitre la qualité de connexion de chaque participant.

Nous avons également mis à jour la solution Tixeo sur mobile. Désormais, grâce à notre application, recevoir un appel vidéo chiffré de bout en bout sur smartphone devient aussi naturel que de recevoir un simple appel téléphonique. Quels que soient les équipements utilisés et le nombre de participants connectés, la confidentialité des communications est assurée. En effet, grâce à sa technologie de chiffrement unique, Tixeo reste aujourd’hui le seul éditeur en Europe à proposer une solution de visioconférence certifiée et qualifiée par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

De plus, cette dernière version améliore sensiblement l’expérience utilisateur sur mobile. Elle propose un nouvel écran d’accueil repensé comme un véritable tableau de bord. Il offre à l’utilisateur toutes les informations relatives à l’activité de son compte personnel (réunions en cours, serveurs de connexion, date, etc.), et surtout les dernières notifications (invitations, réunions manquées, nouveaux messages, etc.). Ainsi, l’utilisateur est informé en temps réel des activités de son compte, y compris en cas d’appels vidéo entrants.

Pour découvrir et tester ces dernières fonctionnalités, je vous invite à rencontrer l’équipe Tixeo lors du FIC 2022, sur le stand A7-18 du pavillon Hexatrust, à l’entrée du salon.

Global Security Mag : Quels sont les points forts des solutions que vous allez présenter à cette occasion ?

Renaud GHIA : Nous profiterons de cette nouvelle édition du FIC pour présenter à nos visiteurs l’architecture unique de Tixeo qui permet un réel chiffrement de bout en bout, de client à client, y compris en réunion multipoint. Avec la technologie Tixeo, les flux audio, vidéo et de données restent constamment chiffrés tout en passant par un serveur (End-to-End encryption AES 256) et cela en gardant une grande adaptabilité aux variations des réseaux. Il est d’ailleurs utile de rappeler que depuis la crise sanitaire, de nombreux éditeurs de visioconférence revendiquent un chiffrement de bout en bout mais se contentent simplement de ne chiffrer que les flux transitant entre l’utilisateur et le serveur de communication. Il est ainsi très facile d’accéder aux données déchiffrées quand celles-ci transitent par leurs serveurs.

Depuis 2017, la technologie 100% française Tixeo dispose d’une Certification de sécurité de premier niveau (CSPN) et d’une Qualification élémentaire décernée par l’ANSSI. L’ANSSI a annoncé le renouvellement de la certification le 16 juin 2021 et celui de la qualification le 15 octobre 2021.

La sécurité étant l’enjeu majeur de notre technologie, nos solutions sont optimisées pour le modèle On-Premise (mais sont également disponibles dans le Cloud). La tendance dominante des solutions de visioconférence dans le Cloud pourrait faire oublier ce modèle plus traditionnel, qui présente cependant de très nombreux avantages. L’approche On-Premise de Tixeo permet à l’entreprise de garder une totale maîtrise de l’installation, une autonomie quant au traitement des données, une parfaite compatibilité au RGPD tout en bénéficiant d’une sécurité renforcée des communications. Par ailleurs ce modèle facilite grandement l’utilisation de la visioconférence dans des contextes nécessitant des niveaux d’habilitation spécifiques (Diffusion Restreinte, EU Restricted, etc.).

Enfin, Tixeo a à cœur de construire une nouvelle approche collaborative du travail en équipe à distance. Nos solutions de visioconférence avancée disposent de fonctionnalités spécifiquement adaptées au télétravail, comme TixeoFusion. Ce mode propose une approche révolutionnaire de la vidéo collaboration : au sein d’un même open space virtuel, une équipe peut retrouver les interactions du réel et créer plusieurs groupes de discussion indépendants. La conception hyperréaliste du mode TixeoFusion est adaptée aux équipes souhaitant conserver qualité, efficacité et souplesse dans leur travail.

Global Security Mag : Depuis le début de l’année, avez-vous remarqué la montée de nouvelles cyber-menaces ?

Renaud GHIA : Évidemment, la guerre en Ukraine n’a fait que renforcer les menaces existantes, qui étaient déjà très importantes. Les tentatives d’espionnage et d’écoute se sont amplifiées à court terme. L’Europe est maintenant engagée, et pour longtemps, dans une redoutable cyberguerre où tous les coups sont permis. Attaques ciblées sur des infrastructures critiques, destruction incontrôlable de données ou encore attaques cybercriminelles de la part de groupes réclamant une rançon (ransomware) : les États sont les premières cibles de ces cybermenaces. Ils doivent s’en prémunir en s’équipant d’outils adaptés.

Sur le plan économique, la crise sanitaire mondiale que nous traversons a radicalement changé la donne : dans un contexte où l’entreprise se dématérialise et où le télétravail devient la norme, il est difficile d’envisager de restreindre l’usage de la visioconférence. Pour autant le danger est toujours là et les risques d’écoute majeurs : s’emparer des informations stratégiques d’un concurrent est devenu une pratique commerciale courante et l’espionnage informatique une vraie industrie. Cela est d’autant plus inquiétant compte tenu du fait que de nombreuses plateformes, notamment celles intégrant des systèmes de visioconférences traditionnels (SIP ou H.323), sont la cible régulière d’attaques informatiques.

Global Security Mag : Comment les technologies doivent-elles évoluer pour contrer ces menaces ?

Renaud GHIA : Le chiffrement de bout en bout fait partie des solutions incontournables pour se protéger des risques d’espionnage et d’écoute. Cependant, toutes les technologies de chiffrement de bout en bout ne se valent pas. C’est pourquoi il est primordial de bien les analyser en amont. Il est également impératif de sélectionner des technologies souveraines et reconnues par des organisations publiques telles que l’ANSSI.

Comment vérifier qu’une technologie de visioconférence permet d’échanger en toute sécurité ? Pourquoi le contexte juridique et l’hébergement sont-ils d’une importance capitale pour lutter contre l’espionnage et protéger les données ? Pour répondre plus en détails à ces questions qui préoccupent de nombreuses organisations, nous venons d’ailleurs de publier un livre blanc qui est disponible gratuitement sur notre site internet.

Global Security Mag : Selon vous, quelle place l’humain peut-il avoir pour renforcer la stratégie de défense à déployer ?

Renaud GHIA : En tant qu’acteurs de la cybersécurité en Europe, nous devons développer encore et toujours une pédagogie sur l’hygiène informatique : cette notion est utilisée par l’ANSSI pour qualifier les mesures techniques les plus simples et élémentaires à prendre pour garantir la sécurité des systèmes d’information. A ce titre, le fait de sensibiliser les utilisateurs mais aussi les décideurs est une priorité.

D’ailleurs, le grand public est de plus en plus sensible à ces problématiques. Les actions mises en place par des organismes publics comme l’ANSSI ou la CNIL y contribuent beaucoup. Par exemple, les Visas de sécurité que délivre l’ANSSI permettent d’identifier facilement les solutions les plus fiables à l’issue d’une évaluation réalisée par des laboratoires agréés, selon une méthodologie rigoureuse et éprouvée. Le cyberscore, qui sera mis en place à partir du 1er octobre 2023, est un autre exemple révélateur : comme le nutri-score pour les produits alimentaires, il informera le grand public du niveau de sécurisation des données offert par les services numériques. Cet étiquetage sera décidé à l’issue d’un audit mené par des prestataires labellisés par l’ANSSI.

Global Security Mag : On note depuis des années une pénurie de talents, quelles actions les acteurs de la cybersécurité peuvent-ils mettre en place pour attirer de nouveaux talents ?

Renaud GHIA : Même si la rémunération reste un facteur important pour les candidats, d’autres éléments entrent en jeu. Les organisations doivent notamment revoir leur modèle de collaboration pour répondre à de nouveaux besoins, générés entre autres par la crise sanitaire et le télétravail généralisé. Notre expertise du télétravail nous a permis d’avoir un regard critique sur les différents modèles de collaboration à distance qui se sont développés ces deux dernières années. Malheureusement, ils se résument trop souvent à quelques visioconférences hebdomadaires et de trop nombreux emails échangés dans des conditions de sécurité parfois douteuses.

Chez Tixeo, toute notre équipe est organisée en 100% télétravail depuis 2015. En effet, notre objectif est de construire ensemble une nouvelle façon de travailler à distance, basée sur la collaboration et l’amélioration de la qualité de vie au travail. Ce modèle innovant nous permet de recruter des candidats dans toute la France, ce qui multiplie les chances de trouver des profils rares. Grâce au mode TixeoFusion, qui offre une approche révolutionnaire de la vidéo collaboration, nous nous retrouvons toute la journée dans un open space virtuel, comme nous le ferions dans un bureau traditionnel. Selon les tâches qu’ils ont à effectuer, nos collaborateurs peuvent créer plusieurs groupes de discussion indépendants ou bien travailler seuls, tout en restant connectés au reste de l’équipe. La sensation d’isolement disparaît et la cohésion d’équipe se crée. De plus, la vie de l’équipe est rythmée par des séminaires trimestriels à la découverte des plus belles destinations de France et d’Europe. Ces rendez-vous conviviaux sont l’occasion de renforcer le relationnel et la communication entre collègues, des éléments primordiaux pour un télétravail performant et en constante amélioration. Aujourd’hui, notre modèle attire de nombreux candidats, pour qui la qualité de vie au travail est un facteur déterminant voire capital.

Global Security Mag : Quel message souhaitez-vous transmettre aux RSSI ?

Renaud GHIA : Ils sont tout simplement les bienvenus sur notre stand à l’entrée du salon, le stand n°A7-18 du pavillon Hexatrust, pour échanger avec les experts Tixeo sur leurs problématiques de sécurité et leur stratégie de collaboration à distance. Ils pourront également tester le mode TixeoFusionavec certains membres de l’équipe Tixeo répartis en France. Et pour ceux n’ayant pas la chance de venir au FIC, ils peuvent toujourstester la solution gratuitement pendant 30 jours sur le site Tixeo.

- Contact commercial Tixeo :
Laurent Flavenot – contact@tixeo.com


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants