Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Bruno Leclerc, Sophos : à chaque entreprise son accompagnement

octobre 2019 par Emmanuelle Lamandé

Les RSSI jouent un rôle primordial au sein de leurs entreprises, notamment pour garantir la sécurité du SI en cas d’évolution ou de transformation numérique. Mais favoriser l’innovation au sein de sa structure tout en protégeant son patrimoine informationnel n’est pas toujours chose simple, c’est pourquoi SOPHOS se propose de les accompagner dans leurs missions. Bruno Leclerc, Directeur Commercial de Sophos, présent à l’occasion de la 19ème édition des Assises de la Sécurité, nous explique comment.

Global Security Mag : Qu’avez-vous présenté à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Bruno Leclerc : Sophos a présenté MTR (Managed Threat Response), son nouveau service qui fournit aux entreprises une équipe de sécurité dédiée, disponible 24h/24 et 7j/7, en vue de neutraliser les menaces les plus sophistiquées et complexes.
En s’appuyant sur Intercept X Advanced avec Endpoint Detection and Response (EDR), Sophos MTR associe l’apprentissage automatique aux analyses d’experts, afin d’améliorer la chasse et la détection des menaces, de mener des investigations plus approfondies sur les alertes et de lancer des actions ciblées afin d’éliminer les menaces. Ces capacités, qui se basent sur les technologies acquises par Sophos via Rook Security et DarkBytes, comprennent :
- Une traque des menaces dirigée par des experts : Sophos MTR anticipe le comportement des attaquants et identifie de nouveaux indicateurs d’attaque et de compromission. Les traqueurs de menaces Sophos suivent et valident de manière proactive ces dernières, ainsi que les incidents potentiels, et investiguent les événements occasionnels et adjacents afin de découvrir de nouvelles menaces qui étaient auparavant impossibles à détecter.
- Une détection d’adversaire avancée (Advanced adversarial detection) : Sophos MTR utilise des techniques d’investigation qui ont fait leurs preuves pour différencier les comportements légitimes des tactiques, techniques et procédures (TTP) utilisées par les attaquants. Associée à la télémétrie améliorée de Sophos Central, qui fournit une image complète et détaillée des activités de l’adversaire dans le cadre du service proposé, la portée et la gravité des menaces peuvent être déterminées afin de fournir une réponse rapide.
- Une réponse humaine accélérée par la machine : une équipe qualifiée d’experts utilise les informations sur les menaces pour confirmer ces dernières. Elle prend également les mesures adéquates pour perturber, contenir et neutraliser à distance les menaces avec rapidité et précision.
- Conseils relatifs à la découverte d’actifs et à la santé normative de la sécurité : Sophos MTR fournit des informations précieuses sur les actifs gérés et non gérés, ainsi que sur les vulnérabilités, pour une évaluation plus optimisée de l’impact et une meilleure traque des menaces. Des conseils normatifs et pratiques, pour remédier aux faiblesses de configuration et d’architecture, permettent aux entreprises d’améliorer de manière proactive leur posture de sécurité avec des défenses renforcées.

GS Mag : Quel sujet avez-vous choisi d’aborder lors de votre conférence cette année ?

Bruno Leclerc : « Sophos Cloud Optix – Assurer la conformité et gérer la gouvernance de sécurité des Cloud publics ».
D’ici 2020, 95% des incidents dans le Cloud seront la faute des clients. Sophos Cloud Optix permet de protéger vos infrastructures Cloud publiques, en donnant à votre équipe les moyens de répondre et de remédier aux risques de sécurité en seulement quelques minutes, grâce à une visibilité complète sur le réseau et au contrôle continu des ressources. En détectant automatiquement les modifications de vos environnements Cloud, la solution vous permet également de suivre en permanence l’état de conformité de vos modèles. Enfin, grâce à l’Intelligence Artificielle, Sophos Cloud Optix permet de détecter rapidement les comportements réseau suspects et les activités de connexion risquées.

GS Mag : Quels sont les principaux besoins des entreprises que vous avez pu identifier en 2019 ?

Bruno Leclerc : Ces dernières années, les technologies dans le domaine de la cybersécurité ont progressé d’une manière importante générant de nouveaux acteurs et entraînant des solutions hétérogènes au sein des entreprises. Ainsi, elles ont besoin de rationaliser leurs solutions de sécurité, afin de pouvoir rendre efficaces le déploiement et l’administration de ces solutions. L’objectif est également d’optimiser les ressources internes pour se concentrer sur la gouvernance et moins sur l’exploitation.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Bruno Leclerc : Depuis sa création (1985), Sophos a su acquérir des sociétés leaders dans leur domaine afin d’accélérer son offre et de répondre aux besoins et enjeux des entreprises. La force de Sophos est d’intégrer ces différentes technologies au sein d’une même et seule console de management, centralisée et unifiée.
De plus, toutes les entreprises n’ont pas les moyens ou le temps d’investir dans un SOC (Security Operating System), Sophos apporte une valeur ajoutée avec Sophos MTR (Managed Threat Response) en fournissant l’analyse et la remédiation des menaces de sécurité grâce à des experts humains 24 heures sur 24.
La mission de Sophos est de fournir des solutions de cybersécurité sur l’ensemble de l’IT pour tout type et toute taille d’entreprises.

GS Mag : Quels sont vos conseils en la matière, et plus globalement pour limiter les risques ?

Bruno Leclerc : Premièrement, il est important d’avoir une bonne visibilité sur ses données sur l’ensemble du Système d’Information. Quelles sont les données sensibles ? Qui y accède ? Où sont-elles ? Ont-elles un bon niveau d’intégrité ? etc.
Deuxièmement, l’être humain est le maillon faible en termes de sécurité, mais avec une bonne sensibilisation et intégration des collaborateurs dans la politique de sécurité de l’entreprise, il peut devenir un maillon fort. Avoir une approche de « Compliance » comme le RGPD est également recommandé pour structurer sa démarche de sécurité.
Troisièmement, la mise en place des bonnes pratiques en suivant les préconisations de différents organismes, ainsi que sur des partenaires spécialisés dans le domaine de la cybersécurité est indispensable pour garantir les risques en termes de sécurité.

GS Mag : Enfin, quel message souhaitez-vous faire passer aux RSSI ?

Bruno Leclerc : Le RSSI joue un rôle primordial au sein de l’entreprise, et notamment pour garantir la sécurité du SI en cas d’évolution et de transformation numérique. Il doit rester un acteur majeur dans l’innovation pour protéger le patrimoine informationnel des entreprises. Il doit également être un facilitateur dans l’implémentation de nouvelles technologies pour garantir un bon niveau de sécurité. SOPHOS reste à leurs côtés pour les accompagner dans leurs missions.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants