Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Stéphane Dahan, CEO de Securiview : Back to basic !

septembre 2019 par Marc Jacob

Durant les Assises de la Sécurité, Securiview présentera ses offres de SOC en mettant l’accent sur ses services Managed Detection and Response. En outre, parmi ses nouveautés Securiview offre dorénavant un SOC dédié aux infrastructures industrielles et l’évolution de ses solutions de sécurité pour le Cloud. Devant la multiplication des incidents de sécurité. Stéphane Dahan, CEO de Securiview conseille : Back to basic !

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Stéphane Dahan : A l’occasion des Assises de la Sécurité, Securiview continuera de présenter ses offres SOC en mettant un accent particulier sur ses services MDR (Managed Detection and Response) qui propose une alternative intéressante aux offres SOC traditionnelles basées principalement sur des solutions de type SIEM.

Nous présenterons aussi un SOC dédié aux infrastructures industrielles (IT, OT et IOT), SOC qui sera opérationnel au 1er semestre 2020 et que nous construirons avec la participation de nos clients et prospects qui nous apportent toute leur expertise fonctionnelle quant à ces environnements.

Enfin Securiview présentera l’évolution de ses offres de sécurité dans les environnements Cloud.

La liste est longue le mieux est de passer sur le stand 163 à l’espace Ravel.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2019 ?

Stéphane Dahan : Nous constatons toujours la prolifération des malwares de plus en plus sophistiqués, et une forte hausse des usurpations d’identité ou de détournement de contenu dans les environnements cloud et particulièrement dans les applications SaaS fréquemment déployées.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Stéphane Dahan : Les entreprises demandent de plus en plus de visibilité sur ce qui se passent sur leurs infrastructures, cependant elles affichent clairement un manque de ressources pour faire face aux incidents quand ils sont détectés.
Le niveau d’expertise demandé par les clients est de plus en plus élevé, les ressources étant rares et prisées, la demande en service managés explose.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Stéphane Dahan : Nous mettons un accent particulier sur la veille technologique avec la recherche de solutions innovantes pouvant adresser les futurs besoins de nos clients. Nous avons par exemple des contacts permanents avec des sociétés basées en Israël qui nous présentent régulièrement les avancées de startup innovantes dans le monde de la cyber sécurité.

GS Mag : La sécurité et la privacy « by design » sont devenues incontournables aujourd’hui. De quelle manière intégrez-vous ces principes au sein de votre entreprise et de votre offre ?

Stéphane Dahan : Pour Securiview, les aspects de protection des données a caractère personnel sont des éléments de base qui ont été pris au sérieux très tôt. Nous gérons des volumétriques de logs très importantes dans lesquelles se trouvent de nombreuses informations. Des mécanismes de confidentialité et d’intégrité ont été mis en œuvre depuis notre création et validés dans le cadre de notre certification ISO 27001 en 2014. Notre département conseil dispose d’une grande expérience dans l’accompagnement de mise en conformité RGPD, cette compétence fait désormais partie de notre offre audit et conseil.

GS Mag : Quels sont vos conseils en la matière, et plus globalement pour limiter les risques ?

Stéphane Dahan : Avec de plus en plus de solutions technologiques disponibles sur le marché, nous en oublions parfois nos basiques, trop peu d’entreprises tiennent à jour leur analyse de risque (quand elle existe). Cette analyse reste pour moi un basique incontournable et qui pilote toute la stratégie en matière de sécurité des systèmes d’information.

GS Mag : Enfin, quel message souhaitez-vous faire passer aux RSSI ?

Stéphane Dahan : Trop d’incidents de sécurité ces dernières années ont montré que les principes fondamentaux de la sécurité des SI (Segmentation, sensibilisations, Rôles et responsabilités, évaluation des risques…) n’étaient pas respectés, d’où mon conseil :

Back to basic !


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants