Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Thales apporte la confiance numérique nécessaire à l’Internet des objets

février 2017 par Marc Jacob

Thales annonce l’arrivée de solutions conçues pour apporter de la sécurité et de la confiance à l’Internet des objets (IoT). En authentifiant les objets connectés à Internet et en protégeant leurs données depuis leur point de collecte jusqu’aux référentiels où elles sont stockées, les solutions « d’acte de naissance numérique », de signature de code et de chiffrement transparent de Thales permettent aux entreprises de sécuriser leurs objets et de protéger efficacement les données qui leur sont associées. Grâce à ces éléments de base, les entreprises peuvent assurer l’intégrité des données pendant tout leur cycle de vie et renforcer considérablement la confiance numérique dans leurs processus opérationnels.

L’avènement des actes de naissance numériques

Les objets connectés, tels les défibrillateurs implantables, les soupapes de commande industrielles et les accessoires de fitness, sont toujours plus nombreux sur le marché. Selon les projections de Business Insider Intelligence, le nombre d’objets connectés devraient atteindre 34 milliards en 2020, un chiffre en hausse de 10 milliards par rapport à 2015. Potentiel de croissance pour les entreprises et avantage pour les consommateurs, cette connectivité n’est pas sans risques pour la sécurité. Une préoccupation à laquelle Thales répond en donnant une identité unique à chaque objet par le biais d’identifiants cryptographiques. Ces « actes de naissance numériques » qui utilisent les clés générées dans l’enceinte sécurisée et certifiée des modules matériels de sécurité (HSM) nShield inviolables du Groupe, permettent d’authentifier les objets connectés et de gérer leur configuration de sécurité à chaque instant.

La signature de code, antidote au sabotage des logiciels

Les cas très médiatiques de logiciels malveillants et des menaces persistantes avancées ou APT , dont le célèbre botnet Mirai , ont mis en évidence la nécessité d’une méthode sécurisée pour mettre à jour les micrologiciels des objets. Exploitant le module HSM nShield, la solution de signature de code de Thales aide les éditeurs de logiciels à protéger leur entreprise contre les risques associés au sabotage des logiciels. En signant le code à l’aide d’une clé protégée par le module HSM, il est possible de garantir l’authenticité et l’intégrité des mises à jour des micrologiciels qui apportent de nouvelles fonctions ou corrigent des failles de sécurité. Ceci qui réduit sensiblement les risques associés à l’insertion de codes malveillants ou à des attaques similaires.

Le chiffrement des données d’arrière-plan

La plateforme de sécurité de données Vormetric est venue élargir la palette des solutions offertes par Thales pour l’Internet des objets. Les clients qui utilisent la technologie de chiffrement transparent Vormetric (VTE) peuvent protéger des données au repos conservées dans les plateformes et environnements les plus divers. Des fonctions supplémentaires uniques, dont le chiffrement à la volée des données, procurent une évolutivité et une transparence qui permettent d’éliminer la gestion courante – fastidieuse – des clés de chiffrement.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants