Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CESIN : Les moyens humains des entreprises françaises ne sont pas suffisants face aux cybermenaces

janvier 2016 par CESIN

Afin de mieux cerner la perception de la cyber-sécurité et de ses enjeux au sein des grandes entreprises françaises, le CESIN met en place son premier baromètre annuel. Le Club dévoile aujourd’hui les résultats d’une grande enquête menée auprès de ses membres, Responsables Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) de grands groupes français.

Quid de la réalité de la cyber-sécurité dans les grandes entreprises ? Le sondage OpinionWay pour le CESIN a ciblé 235 membres de l’association, les résultats de l’étude portent sur un échantillon de 125 répondants.

Les grands comptes ont fort heureusement tous intégré l’importance de la sécurité du numérique dans leur organisation car 81% d’entre eux confirment avoir fait l’objet d’attaques aux cours des 12 derniers mois. Cependant face aux menaces grandissantes, les moyens alloués à la cyber-sécurité se révèlent encore peu satisfaisants, en particulier les moyens humains (seul 31% des entreprises les jugent suffisants). Nombre d’entre elles envisagent d’augmenter les ressources techniques, financières ou humaines dédiées à la cyber-sécurité, et elles sont également nombreuses à envisager de souscrire une cyber-assurance (40%). La dépendance humaine et les vulnérabilités résiduelles sont jugées les plus préoccupantes pour la sécurité du patrimoine informationnel des entreprises. Les nouveaux usages du numérique au travail posent quant à eux de nouveaux défis en matière de cyber-sécurité. Le Cloud en particulier, en plus de nécessiter des outils spécifiques selon 93% des responsables sécurité interrogés, continue d’inquiéter pour des raisons de confidentialité des données surtout vis-à-vis des fournisseurs eux-mêmes.

En outre 58% des entreprises estiment que les outils actuellement disponibles sur le marché sont peu adaptés à la situation en matière d’usages du numérique. Même constat concernant les attaques où l’inquiétude demeure quant à la capacité concrète à faire face à leur augmentation pressentie sur le court et moyen terme. Ces 12 derniers mois, la palme du type d’attaque constaté revient aux demandes de rançons (ransomware) à hauteur de 61%, 44% pour les attaques virales, 38% pour les dénis de services et 35% pour les attaques ciblées.

Selon l’enquête, les RSSI estiment que les enjeux prioritaires de demain seront plutôt humains, que techniques. Il en ressort un impératif criant de donner toute son importance à la cyber-sécurité dans l’entreprise en y allouant suffisamment de ressources et en lui donnant sa juste place dans la gouvernance. Il est par ailleurs nécessaire de travailler autour des usages, de sensibiliser les utilisateurs et de s’adapter à l’évolution des pratiques.

Alain Bouillé, Directeur de la Sécurité des Systèmes d’Information du Groupe Caisse des Dépôts et Président du CESIN, déclare : « On savait que la cybercriminalité était un phénomène en pleine expansion. Ce premier baromètre du CESIN permet de mieux comprendre comment concrètement les entreprises françaises font face à ce phénomène. »

Jean-François Louâpre, Vice-Président du CESIN Responsable sécurité des systèmes d’information CNP Assurances : « Le baromètre annuel du CESIN propose une vision terrain de la réalité de la cyber-sécurité en France. S’il conforte certaines tendances, il remet également en perspective certains points comme le positionnement des RSSI en entreprise ou l’écart entre menaces redoutées et incidents subis »

« La cyber-sécurité des entreprises a fait couler beaucoup d’encre, mais on donne rarement la parole aux RSSI des grands groupes. C’est ce que fait cette enquête auprès de 125 RSSI et leurs propos sont sans équivoque : les nouvelles façons de travailler – en mobilité notamment – et l’augmentation pressentie des attaques appellent des transformations qui dépassent les solutions techniques. Pour eux, la place de la SSI doit être révisée et la réflexion doit être recentrée sur l’évolution des usages. » Emmanuel Kahn, Directeur de clientèle chez OpinionWay


NB : Le « baromètre de la cyber-sécurité des entreprises » résultats du sondage OpinionWay pour le CESIN est disponible sur demande.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants