Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Sungard Availability Services sur le quotidien des DSI français : 60 % des DSI déclarent avoir retardé ou renoncé à un projet important par manque de temps ou de ressources

février 2016 par SunGard Availability Services

Dans une étude sur le quotidien des directions informatiques en France, Sungard Availability Services®, acteur majeur de la disponibilité de l’information par ses services informatiques managés, de cloud et de reprise d’activité, montre que les DSI, en raison de freins ou de manques, ne consacrent pas le temps qu’ils souhaiteraient aux projets stratégiques, au management et à la veille.

Cette étude réalisée au sein de la communauté Atout DSI auprès de 100 responsables informatiques français, révèle les conséquences pour la DSI : un déséquilibre entre la semaine réelle (tâches impondérables) et la semaine idéale (plus de stratégie) avec des conséquences négatives sur la réalisation de projets, qu’ils soient structurants, de transformation ou de gouvernance, pourtant essentiels pour assurer la compétitivité des entreprises.

Les principaux freins ou manques retardent des projets importants

Parmi les freins ou manques qui empêchent les DSI français de réaliser leur semaine idéale, les répondants pointent le traitement des urgences (35,6 %, plus d’1 DSI sur 3), les problèmes organisationnels dus au manque de temps (22,1 %, plus d’1 DSI sur 5), le manque de ressources humaines (14,4 %, 1 DSI sur 7) et finalement leur lourde charge de travail associée à des contraintes de reporting pour la direction (16 ,3 %, 1 DSI sur 6).

Ces contraintes ont des répercussions concrètes sur la bonne conduite de projets majeurs pour l’entreprise : 60 % des DSI interrogés déclarent avoir retardé ou même renoncé à un projet important par manque de temps ou de ressources, qu’il s’agisse de projets applicatifs, notamment ERP et CRM (37,7 % des répondants) ou bien de projets stratégiques liés à la refonte même du SI ou de son architecture, ou encore touchant le plan stratégique de l’entreprise, le schéma directeur ou plus globalement la gouvernance (19,7 %, soit près d’1 DSI sur 5).

La semaine réelle versus la semaine souhaitée idéale Les DSI travaillent beaucoup (entre 45 et 50h par semaine pour 57,5 % d’entre eux).

Leur agenda est souvent accaparé par des réunions (49,5 % des répondants passent 40 % ou plus de leur semaine en réunions) et par l’opérationnel (50 % des DSI passent entre 30 et 50 % de leur temps à régler des problèmes opérationnels. Idéalement, ils sont près de 80 % à souhaiter n’y passer que 10 % de leur temps).

Les DSI aimeraient optimiser leur travail et l’efficacité de la DSI, de préférence en collaboration avec leur hiérarchie (56 % des DSI ne passent que 10 % de leur temps à travailler pour et avec la hiérarchie, alors que 53 % aimeraient y passer entre 20 % et 30 %), mais doivent faire face à des freins ou des manques qui les empêchent de consacrer le temps voulu :

• à gérer des projets stratégiques : 50 % des DSI y passent entre 20 et 30 % de leur temps, alors qu’ils souhaiteraient, pour 50 % d’entre eux, y passer entre 40 et 60 %

• à manager leurs équipes : 40 % des répondants y passent 20 % de leur temps, 34 % y consacrent seulement 10 % ; mais ils sont 49 % à vouloir consacrer 20 % de leur temps à manager leurs équipes et 27 % à vouloir y consacrer 30 % ;

• à s’informer et faire de la veille : 95 % des DSI interrogés consacrent 10 % de leur temps à faire de la veille : 38 % aimerait pouvoir y consacrer deux fois plus de temps, soit 20 % de leur temps.


Qui sont les répondants de l’étude ?

L’enquête confirme que les répondants sont majoritairement des hommes (94 %). Même si la tranche d’âge la plus représentée dans cette étude (47 %) est celle des 45 à 55 ans, les répondants restent relativement jeunes puisque 34 % d’entre eux ont entre 35 et 45 ans. La taille des équipes reste quant à elle assez homogène d’une entreprise interrogée à l’autre.
Comme pour tous les postes de management et de direction, pour le DSI l’équilibre entre travail et loisir est crucial pour faire face aux enjeux du quotidien. Pour se détendre les DSI sondés optent en priorité pour le sport (69 %), mais sont aussi de grands lecteurs (44 %), amateurs de musiques (39 %) et aimant les moments de partage avec leur famille et leurs amis (20 %), ainsi qu’au sein d’associations (18 %).

« Sungard Availability Services a souhaité mieux comprendre le quotidien des DSI et disposer d’éléments sur leur problématiques d’organisation et de management. Nous constatons à travers cette étude que les DSI ont besoin d’accompagnement pour réussir à passer de leur semaine réalisée à leur semaine idéale, sous peine de devoir reporter des projets stratégiques pour l’entreprise », déclare Emmanuelle Servaye, Responsable du Marketing chez Sungard Availability Services. « L’idéal est d’aller chercher conseils chez ses pairs. En la matière, Atout DSI peut les aider avec du contenu et des programmes liés aux sujets RH, management, organisation, priorisation des tâches, recrutement ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants