Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

DataCore publie un rapport de recherche : « Étude d’une architecture évolutive et haute disponibilité pour les postes de travail virtuels »

janvier 2011 par DataCore

DataCore Software, fournisseur de solutions logicielles de virtualisation du stockage, annonce des résultats de tests et un rapport de recherche présentant la première architecture pratique pour les postes de travail virtuels reposant sur des SAN dans de déploiements réels. Grâce à l’outil d’analyse VSI (Virtual Session Indexer) standard de Login Consultants, DataCore a présenté des résultats indiquant des coûts de moins de 35 $ par poste de travail pour le matériel de plate-forme et un coût total du système de moins de 70 $ par poste de travail virtuel pour l’ensemble du matériel et des logiciels, exception faite des applications et des systèmes d’exploitation résidents du poste de travail virtuel. Par rapport à de précédents résultats du secteur et publiés par d’autres fournisseurs, le coût de la solution DataCore était équivalent ou inférieur au coût auparavant publié de l’infrastructure de stockage à elle seule.

« J’ai adoré ce rapport ! Toutes les autres discussions que l’on peut entendre concernant le ROI présentent les avantages économiques dont une entreprise bénéficie en déployant des milliers de postes de travail virtuels. Mais dans le monde réel, nous ne commençons qu’avec une dizaine de postes de travail virtuels, puis une centaine, etc. », déclare Steve Duplessie, fondateur et analyste principal, Enterprise Strategy Group. « Jamais ce coût ne sera mentionné car il est vraiment énorme ! J’apprécie les personnes de chez DataCore car elles éclairent ce point et vous montrent que vous n’avez pas à dépenser des milliards de dollars avant d’observer un retour sur un de vos projets d’infrastructure VDI. »

Il convient de noter que les résultats du test de DataCore portent sur une configuration de 220 postes de travail virtuels. Dans de précédentes études du secteur, des milliers de postes de travail virtuels étaient déployés afin d’amortir les coûts initiaux élevés du matériel de stockage reposant sur des SAN. Si les résultats de DataCore sont normalisés par rapport aux précédents résultats et mis à l’échelle pour représenter des déploiements de taille similaire, ils montrent que les coûts par poste de travail des infrastructures VDI (Virtual Desktop Infrastructure) haute disponibilité reposant sur des SAN sont plus de dix fois inférieurs.

« Une infrastructure VDI n’est à nos yeux qu’une application de ce que nous faisons, c’est-à-dire la virtualisation du stockage », déclare Ziya Aral, fondateur et président de DataCore Software. « L’infrastructure VDI souligne réellement les avantages des systèmes de virtualisation purement logiciels et de ceux particulièrement portables ou des contrôleurs de stockage. L’idée ici est la suivante : si les réseaux SAN peuvent être déployés en négligeant les topologies matérielles physiques sur lesquelles ils reposent et si les besoins ou les exigences de ces réseaux sont connus à l’avance, cela équivaut alors à une simple proposition pour faciliter le stockage. »

Dans le rapport « Étude d’une architecture évolutive et haute disponibilité pour les postes de travail virtuels » DataCore mentionne également les points suivants :

· Le test fut accompli avec le matériel le plus commun et standard, évitant les optimisations singulières ou propriétaires.

· DataCore publiera les futurs résultats montrant l’architecture qui évolue vers des milliers de postes de travail.

· La nature modulaire de l’architecture s’adaptait automatiquement en phase de croissance et sa modularité permettait d’éviter les « boot-storms » et autres anomalies des configurations larges et homogènes.

· L’architecture présentait un potentiel pour d’autres modèles informatiques sur lesquels de grand nombre de machines virtuelles essentiellement similaires furent déployées.

Gérer le modèle économique pratique des postes de travail virtuels

L’ensemble des résultats du rapport souligne la dimension logicielle portable des produits de virtualisation DataCore et reposent sur la capacité des logiciels de virtualisation à partager la même plate-forme matérielle sous-jacente que les hyperviseurs ou les postes de travail virtuels eux-mêmes. Les logiciels DataCore étant portables, ils peuvent coexister sur la même plate-forme de serveur, s’exécuter sur une machine virtuelle (VM) ou sur une multitude de serveurs physiques. Seule une infrastructure logicielle peut réellement offrir l’agilité et les avantages économiques nécessaires pour concrétiser la virtualisation des postes de travail (ou des serveurs). DataCore permet à l’infrastructure de stockage de s’affranchir des limitations propres aux périphériques, d’étendre la gestion et les fonctionnalités sur plusieurs plates-formes et de survivre au matériel sous-jacent qui va et vient au fil du temps.

« Les résultats de DataCore, montrant la diminution des dépenses d’investissement et du coût d’entrée des infrastructures VDI, s’avèrent très révélateurs et constituent un merveilleux exemple de la singularité de l’approche logicielle de la virtualisation du stockage. Cette réduction constitue l’atout commercial de la virtualisation du stockage », déclare Mark Peters, analyste principal, Enterprise Strategy Group. « Son approche possède non seulement la capacité évidente d’offrir efficacité opérationnelle et économique à long terme, mais également celle de « mettre le stockage de côté » de manière efficace pour permettre la croissance et prise en charge à l’avenir de la solution VDI, de manière aussi flexible et fiable possible à mesure que les besoins métier évoluent. Tout aussi intéressant, et d’une grande importance pour les utilisateurs, le fait que DataCore ait également pensé à l’évolution des configurations d’entrée de gamme vers des milliers de postes de travail sans qu’un administrateur doive apprendre toutes les subtilités du stockage. »

Les exigences en termes de coût et de disponibilité des déploiements de postes de travail virtuels sont la preuve du besoin d’un « avantage logiciel » de la virtualisation du stockage. L’avantage logiciel devient encore plus évident lorsque vous considérez les différents scénarios possibles et les multiples formes qu’il peut prendre tant aujourd’hui que demain. « DataCore n’est pas un fournisseur de postes de travail virtuels, nous avons pour habitude de surmonter les barrières liées au coût, à la performance et à la disponibilité du stockage qui ont bloqué et stoppé les déploiements de virtualisation », affirme George Teixeira, président et CEO de DataCore Software. « Les déploiements de postes de travail virtuels amplifient ces problèmes et les résultats démontrent l’avantage économique des logiciels portables. Le logiciel de DataCore s’exécute sur des serveurs physiques et virtuels et peut coexister sur la couche de virtualisation avec des hyperviseurs. Cela offre de nombreuses possibilités pour répondre aux défis du monde réel et du budget réel. Le matériel n’en est tout simplement pas capable. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants