Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Clearswift : Un retour en force contre la fuite de l’information

octobre 2007 par Igor Herrmann, Directeur Général de Vipawan

Si je fais ce que j’ai toujours fait, j’obtiendrai ce que j’aurai toujours obtenu » raisonne Platon. Chez Clearswift, on en a décidé autrement : « Je continue de faire ce que j’ai toujours fait : sécuriser les mails et le web, mais je me concentre en plus, sur l’intelligence du sens de ce qui est échangé. »

Un changement de culture

La culture du relais de messagerie et du Web reste avant tout technique et technologique. Or, c’est un exercice bien plus complexe car elle fait entrer en ligne de compte, les contraintes juridiques, légales et contractuelles (Droit du Travail, Droit Civil et Droit Pénal, entre autre). L’exploitation d’une messagerie peut se trouver réduite à sa plus simple expression car mal appréhendée et mettre ainsi en danger, le patrimoine informationnel de l’Entreprise qui reste un thème vague face à des préoccupations plus opérationnelles.

La culture de la protection du périmètre nous fait oublier que le relais de messagerie est avant tout, un outil de traitement de l’information. A la différence des firewalls, IPS et même applicatifs, le relais de messagerie moderne doit être un analyseur de document. L’objectif n’est pas simplement d’offrir une visibilité et une sécurité de l’enveloppe ou du contenu, mais de gérer la circulation de l’information et d’empêcher une fuite éventuelle grâce à la source, la destination, la date, une action…des caractéristiques qui doivent reposer sur un système temps réel.

Le tour de force de Clearswift

Le tour de force que réalise Clearswift réside, entre autres, dans la mise en œuvre d’une réponse à une double problématique stratégique : rendre l’infrastructure imperméable aux menaces technologiques et, empêcher l’information de « fuiter » par le mail (en interne ou en externe), le Web, ou depuis les périphériques de stockage du poste de travail.

Fondée sur son moteur d’analyse lexical bien connu et éprouvé, Clearswift offre la possibilité d’appliquer une politique de sécurité au contenu des documents, qu’ils soient simples (pages web) ou élaborés (office 2007 avec documents incorporés). La dimension de l’offre est elle-même marquante. En plus des versions logicielles Windows ou appliance Linux des relais de mail ou de web, Clearswift propose des extensions pour Exchange ou Notes et enfin, la protection du poste de travail. Mais le point novateur réside principalement dans le fait que les politiques à appliquer sont centralisées sur une console unique.

Clearswift permet de rééquilibrer nos efforts vers la protection de la propriété intellectuelle et des informations sensibles et offre une longueur technologique et stratégique d’avance. Dans cette optique, cela devrait constituer un gage de pérennité pour les années à venir. Le respect des évolutions culturelles majeures, relatives aux enjeux juridiques et légaux, associé à une réelle volonté de gérer les risques prend toute sa valeur.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants