Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Campagne électorale US : hausse du nombre de spams et de malwares

octobre 2016 par Symantec

A quelques semaines de l’élection présidentielle américaine et quelques heures seulement du troisième et dernier débat télévisé entre les candidats Démocrate et Républicain, l’intérêt pour le sujet bat son plein partout dans le monde, ce qui n’a pas échappé aux cybercriminels, eux aussi à l’affût de nouveaux moyens pour tirer parti et profit de la frénésie entourant les deux candidats.

L’équipe de chercheurs Security Response de Symantec publie aujourd’hui une analyse qui montre une augmentation significative du nombre de spams et d’arnaques en ligne exploitant les campagnes de Donald Trump et d’Hillary Clinton, avec notamment plus de 8 millions d’emails de spam bloqués par Symantec ce dernier mois.

Autres enseignements de l’analyse de Symantec :

- La vaste majorité des emails bloqués sont des spams « traditionnels  ». Cependant, on note une proportion croissante d’emails avec une pièce jointe renfermant un programme malveillant qui, si elle est ouverte, télécharge et installe un malware (ransomware ou cheval de Troie financier) sur l’ordinateur du destinataire.

- Les spams concernant le candidat Républicain portent en sujet « Donald Trump’s Secret Letter » et « Donal Trump Revealed » (sic). Les deux comportent des fichiers .zip attachés, dont le premier prétend révéler « les emails secrets » de Donald Trump, tandis que le second révèle prétendument une photo de Trump en situation délicate avec une adolescente. Ces 2 pièces jointes installent des malwares sur les ordinateurs.

- La candidate Démocrate a également vu son nom exploité dans des emails de spam. Une campagne découverte par Symantec en août dernier prétendait montrer une vidéo d’Hillary Clinton avec un leader de l’Etat Islamique, mais la pièce jointe était en réalité un fichier Java malveillant qui infectait l’utilisateur ave un cheval de Troie commandé à distance.

Vu le nombre déjà croissant d’emails malveillants relatifs à la campagne électorale américaine, il est fort probable que les cybercriminels vont redoubler d’efforts ces trois prochaines semaines, avec l’accélération de la campagne elle-même. Symantec recommande aux particuliers la plus grande prudence dans la gestion de leurs emails, en particulier si ceux-ci proviennent d’un émetteur inconnu, contiennent des titres sensationnalistes et/ou des liens et pièces jointes.

L’analyse de Symantec est disponible sur le blog de l’entreprise : http://www.symantec.com/connect/blo....




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants