Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Global Security Mag : Le Magazine Trimestriel sur la Sécurité, le stockage, la dématérialisation...

Global Security Mag est un magazine trimestriel sur le thème de la sécurité logique et physique publié et diffusé à 5.000 exemplaires.
Notre revue est une source d’information indispensable à tous les acteurs de la filière sécurité. Elle est destinée à tous les professionnels de la sécurité informatique et physique : RSSI, Risk Manager, DSI, Administrateurs Réseaux, etc. dans les entreprises et administrations de toute taille...
Notre publication propose un résumé de tous les articles en anglais.
Le magazine est aussi diffusé en version PDF.

Contactez-nous

Zahra Essi, SPIE Communications : urbanisation du Datacenter, quels enjeux et périmètres pour l’entreprise ?

décembre 2011 par Zahra Essi, Responsable du Développement et Support des Offres au sein de SPIE Communications

Durant de nombreuses années, on a privilégié l’approche unitaire et nominale des composants, matériels ou logiciels du système d’information. L’urbanisation du Datacenter dépasse aujourd’hui l’aménagement du local
que constituent les salles informatiques. On ne peut aborder le Datacenter sans penser optimisation, disponibilité de service, industrialisation, etc.
Ceci amène nécessairement à réfléchir de façon globale à l’organisation au sens large et ainsi à répondre aux questions touchant aux composants non-actifs : quels équipements choisir pour réduire la consommation
électrique ? Quelles baies utiliser pour réduire et optimiser l’espace occupé par les serveurs ? Mais aussi d’y associer l’urbanisation du système d’information en répondant aux interrogations telles que : Quelles applications doivent être positionnées sur quel serveurs virtuels ? Comment organiser mes ressources au sein du Datacenter pour répondre aux contraintes de PRA (Plan de Reprise d’Activités) ?... L’interdépendance des composants du SI amène donc à considérer l’urbanisation du Datacenter sous un angle global.

Pourquoi urbaniser ?

Le Datacenter dans son ensemble est une ressource critique de l’entreprise, car il est le principal support du système d’information de l’entreprise. L’urbanisation du Datacenter doit avant tout permettre de répondre aux exigences définies par la stratégie du client, qu’il soit interne ou externe à l’entreprise.

Réduire les dépenses et les risques

L’un des moteurs de l’urbanisation est aussi bien évidemment l’aspect financier. Il s’agit d’organiser le Datacenter en considérant son évolutivité et pour cela de travailler à son dimensionnement au plus juste afin de réduire les dépenses,
en considérant par exemple :
 La superficie, le taux d’occupation et l’évolution dans le temps,
 La densité des baies,
 Les équipements nécessaires à son fonctionnement,
 Les équipements indispensables à la sécurité (électrique, prévention incendie, etc.).

Les investissements, les coûts et les risques d’exploitation attachés aux Datacenters induisent la nécessité de connaître, maitriser, optimiser le Datacenter : l’urbanisation du Datacenter répondant à ces objectifs.

Améliorer la performance énergétique

Urbaniser doit aussi permettre de répondre aux enjeux de performance énergétique du Datacenter et aux problématiques du type : quel refroidissement mettre en œuvre pour assurer la performance de mes baies et serveurs tout en réduisant ma consommation énergétique ? Ou positionner un nouveau serveur de façon à ne pas créer de zone de surchauffe ? Quel câblage électrique mettre en œuvre pour faire face à des pics de consommation ponctuels ?

Industrialiser

Conduit par les évolutions technologiques et notamment celles de la virtualisation des grands composants IT (serveurs, réseaux, stockage), le Datacenter amène le « décloisement » applicatif et physique du SI.

En effet, les applications, les systèmes, les matériels sont en effet amenés à dialoguer et à fournir de façon dynamique, industrielle et dans des délais de plus en plus courts, les services aux utilisateurs finaux. Cette logique industrielle induit une organisation structurée et maitrisée du Datacenter, c’est-à-dire qu’il s’agit de repenser l’organisation du Datacenter non seulement pour assurer le service attendu mais aussi pour en faciliter l’exploitation.

L’objectif de l’urbanisation est de répondre à la fois à des objectifs techniques, organisationnels, opérationnels, financiers, dans une démarche de développement durable.

Périmètre de l’urbanisation

En France comme le souligne une étude du CESIT [1], l’urbanisation constitue une fonction de la DSI, associée au choix des plateformes logicielles et au déploiement des équipements informatiques. Elle intègre encore difficilement l’ensemble des composants. L’urbanisation concernant les équipements « non-IT » n’étant pas encore à la main des DSI mais plutôt de celle des moyens généraux.

Néanmoins les changements qui s’opèrent et qui font repenser l’organisation du SI et des Datacenters, impliquent dorénavant d’intégrer dans les démarches d’urbanisation les différents composants du Datacenter :
 Système applicatif et logiciel
 Equipements actifs (serveurs, baies, stockage, réseaux)
 Equipements passifs (baies, faux planchers, câblage, etc.)
 Infrastructure multitechnique (distribution électrique, de la climatisation, circulation d’air)
 Environnement et Bâtiment (zoning, accès, contenant, etc.)

L’urbanisation n’échappe pas aux règles de la « transformation » (ou d’amélioration) puisque lorsque l’on parle d’urbanisation du Datacenter, on est le plus fréquemment dans une situation de périmètre déjà existant. Il s’agit
donc d’élaborer un « Plan d’urbanisation » qui repose sur de grandes étapes :
 Fixer les objectifs stratégiques, opérationnels (niveau de service), d’industrialisation et de performance énergétique,
 Recenser (Software et hardware, équipements actifs et passifs), cartographier, diagnostiquer,
 Apporter les évolutions nécessaires : choisir l’organisation logique et physique pour répondre aux objectifs fixés,
 Exploiter et mesurer les résultats (indicateurs).

Pour accompagner la démarche le responsable d’exploitation du Datacenter dispose de solutions de cartographie, de pilotage et devrait assez vite voir se généraliser les solutions plus globales, dédiées à l’urbanisation du Datacenter.

Le plan d’urbanisation pourra être établit initialement à 1, 2, 3 ans et même au-delà et devra régulièrement être mis à jour et traité dans le cadre des schémas de gouvernance de l’organisation.

Pour conclure, il n’existe aujourd’hui pas de processus ou méthode d’urbanisation dédiée au Datacenter, ITIL a néanmoins commencé à traiter du sujet dans ses versions 2 et 3 avec le processus de gestion des capacités, qui
inscrit le Datacenter, non seulement dans une démarche d’amélioration continue mais le remet surtout au centre de la logique de services et constitue une approche structurante pour mener à bien l’urbanisation du Datacenter.


[1] Club des Exploitants de Salles Informatiques et Telecom


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants