Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

DocuSign acquiert Seal Software

février 2020 par Marc Jacob

Reconnaissant l’importance que l’intelligence artificielle (IA) joue dans la digitalisation des processus d’accord, DocuSign annonce son projet d’acquisition du leader technologique de l’analyse des contrats, Seal Software pour 188 millions de dollars.

Cette annonce s’appuie sur la relation qui existe déjà entre les deux entreprises. DocuSign revend déjà les solutions phares d’analyse et de machine learning de Seal dans le cadre du DocuSign Agreement Cloud – sa suite logicielle d’applications et intégrations permettant d’automatiser l’ensemble du processus d’accords. DocuSign a également réalisé un investissement stratégique auprès de Seal en mars de l’année dernière. Grâce à cette acquisition, DocuSign pourra intégrer la technologie et la proposition de valeur de Seal de manière plus complète dans l’Agreement Cloud, en offrant ainsi une solution plus robuste pour les entreprises souhaitant rechercher, analyser, exécuter et gérer les accords essentiels pour leur activité.

Fondé en 2010, Seal est largement reconnu comme l’un des pionniers de l’analyse de contrats grâce à l’IA. Sa technologie permet de rechercher rapidement dans de larges recueils de contrats par concepts juridiques (plutôt que par mots clés), d’en extraire et comparer automatiquement les clauses et les termes essentiels, d’identifier rapidement les zones de risques et d’opportunités ainsi que de fournir des informations pratiques permettant de résoudre les problèmes juridiques et commerciaux.

De nombreuses entreprises bénéficient déjà des avantages de l’IA de Seal pour leurs processus d’accord. Par exemple, une grande entreprise internationale de service d’information a pu réduire de 75 % le temps consacré aux revues juridiques grâce aux technologies de DocuSign et de Seal. Une société internationale de télécommunication basée en Europe a réduit de plus de 80% le délai d’examen juridique des accords conclus avec ses clients. Un leader mondial des services financiers a automatisé l’analyse de plus de 2,6 millions de points de données contractuelles pour les accords de fournisseurs critiques. Et un fournisseur mondial du domaine de l’aéronautique a examiné plus de 25 000 accords en seulement cinq jours dans le cadre d’une restructuration d’entreprise.

Une fois l’acquisition finalisée, DocuSign continuera à revendre les solutions analytiques de Seal et profitera de sa technologie pour renforcer DocuSign CLM, une des solutions leaders du marché de la gestion du cycle de vie des contrats. La technologie d’IA de Seal aidera DocuSign CLM à catégoriser automatiquement les clauses, à en extraire les termes clés et à utiliser ces informations pour influencer les workflows, par exemple en acheminant automatiquement le contenu vers les bons correcteurs en fonction de l’analyse des risques et des politiques de l’entreprise.

Pour les clients de DocuSign, ces fonctionnalités devraient permettre des processus d’accord plus rapides et plus efficaces. Les clients de Seal pourront bénéficier d’un accès aux capacités de DocuSign Agreement Cloud, en particulier la génération de documents et des workflows avancés. Au-delà de CLM, DocuSign prévoit que la technologie IA de Seal rende plus intelligente sa suite Agreement Cloud. Construite en partie grâce à l’acquisition des actifs de la start-up spécialisée en machine learning Appuri en 2017, ce socle technique a permis la mise en place de fonctionnalités déjà disponibles comme l’auto-tagging. Ainsi, l’IA est utilisée pour détecter automatiquement où placer les tags électroniques sur un document pour y insérer les signatures, les dates et autres champs nécessaires – une tâche qui nécessitait auparavant une action humaine. La technologie de Seal pourra ensuite être utilisée pour ajouter un traitement avancé du langage naturel, une analyse de texte ainsi qu’une analyse sémantique.

Selon les termes de l’accord, DocuSign va acquérir Seal pour environ 188 millions de dollars en espèces (excluant la valeur des titres déjà détenus par DocuSign), soumis aux ajustements de prix d’achat habituels. L’acquisition a été approuvée par le conseil d’administration de DocuSign et de Seal, ainsi que par les actionnaires de Seal. L’acquisition est soumise à des conditions de clôture habituelles, y compris l’approbation des autorités réglementaires américaines, l’acquisition devrait être clôturée au cours de la première moitié de l’année fiscale de DocuSign.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants