Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

No More Ransom : Check Point et Europol s’associent dans la lutte contre les logiciels rançonneurs

décembre 2016 par Check Point

Check Point rejoint le projet mondial No More Ransom, pour y apporter son expertise, développer de nouvelles solutions et proposer aux victimes de logiciels rançonneurs des alternatives au paiement de rançons. Ce projet a été lancé durant l’été 2016 par la police néerlandaise, Europol et des fournisseurs de solutions de cybersécurité, pour renforcer la coopération entre les services de police et le secteur privé afin de lutter ensemble contre les logiciels rançonneurs. Ses membres comprennent désormais des services de police de 22 pays à travers l’Europe, ainsi que la Commission européenne et des entreprises spécialisées dans la cybersécurité.

Sur le portail www.nomoreransom.org, des informations détaillées sont disponibles, expliquant ce que sont les logiciels rançonneurs et comment s’en prémunir. Elles précisent surtout comment les victimes d’attaques peuvent accéder à un ensemble d’outils gratuits pour les aider à débloquer et déchiffrer des appareils rendus inutilisables par différentes variantes de logiciels rançonneurs. Au titre de partenaire associé, l’outil Jigsaw Decryptor de Check Point, que nous avons publié en juillet 2016, figure sur le site aux côtés de 32 autres outils de déchiffrement.

Ces outils ont été créés grâce à différentes sources d’informations et méthodes : les erreurs d’implémentation des cybercriminels, l’ingénierie inverse, les actions des services de police ou des données communiquées par les criminels en ligne. Les victimes n’ont besoin que de fournir deux fichiers chiffrés et la note de rançon qu’ils ont reçue afin de déterminer si des solutions de déchiffrement sont disponibles.

Nous pensons que cette coopération étroite entre le secteur privé et les services de police internationaux est essentielle dans la lutte contre les cybercriminels qui utilisent les logiciels rançonneurs pour priver leurs victimes de grandes quantités d’argent, et pour contribuer à réduire le nombre croissant de campagnes de logiciels rançonneurs à grande échelle.

Une meilleure sensibilisation des entreprises et des consommateurs est également essentielle pour empêcher les logiciels rançonneurs d’atteindre leurs objectifs. Nous pouvons tous contribuer à l’intérêt général. Même de simples mesures de protection peuvent éviter beaucoup de dégâts. Notamment toujours faire des sauvegardes afin qu’une infection de logiciel rançonneur ne puisse détruire à jamais des données irremplaçables, utiliser un antimalwares robuste pour protéger les systèmes contre les logiciels rançonneurs, mettre tous les logiciels des PC à jour avec les tous derniers correctifs, et se méfier des emails provenant d’inconnus ou des emails suspects qui semblent provenir de contacts connus. Si vous êtes la malchance d’être touché par un logiciel rançonneur, voici nos propres conseils pour faire face à l’attaque.

Les logiciels rançonneurs sont un problème pour tous les internautes, aussi bien les collaborateurs dans de grandes entreprises que les particuliers qui surfent sur leurs appareils mobiles. Nous sommes tous logés à la même enseigne, et en collaborant à des initiatives mondiales telles que le projet No More Ransom, nous pouvons faire une différence ensemble.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants