Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les commutateurs de Foundry aident la British Library a créer un référentiel numérique

juillet 2008 par Marc Jacob

Foundry Networks Foundry Networks® Inc. annonce que la British Library a mis a niveau son réseau en installant sur ses sites de Boston Spa et St. Pancras les tous récents commutateurs de backbone BigIron® RX-8 en couches 2/3 ainsi que les commutateurs FastIron® Edge X Series (FES-X) prêts pour le PoE. Le but de cette mise à niveau est de renforcer la capacité du réseau pour mener à bien une grande variété de projets majeurs, comme la numérisation des documents et des collections (présents ou historiques) ou l’utilisation de la virtualisation pour mieux utiliser l’infrastructure serveur afin de contrôler les coûts.

Ces améliorations de l’infrastructure informatique soutiennent la mission de la Bibliothèque, qui est d’éclairer et d’éduquer non seulement les résidents du Royaume-Uni mais aussi les citoyens du monde, en leur proposant un accès sans précédent à des fonds inestimables et uniques. Les nouveaux commutateurs renforcent les équipements Foundry déjà en place.

La British Library est la bibliothèque nationale du Royaume-Uni, et aussi l’une des plus importantes bibliothèques de recherche au monde. Elle propose des services d’information de très haut niveau aux universités, aux entreprises, aux chercheurs et aux scientifiques, ainsi qu’un accès sans équivalent à la plus vaste collection de recherche. Stephen Lilgert, directeur développement et stratégie d’infrastructure de la Bristish Library déclare : « Par obligation légale, nous recevons un exemplaire de chaque ouvrage publié au Royaume-Uni et en Irlande. Certains de nos fonds remontent à l’an 300 avant Jésus-Christ, et nos collections contiennent des trésors comme la Magna Carta, des carnets de Léonard de Vinci, le premier exemplaire du Times publié le 18 mars 1788, et même des partitions originales des Beatles. »

Le 25 juin 2008, la British Library a célébré sa 10ème année de présence sur le site de St. Pancras, le plus grand bâtiment public bâti au Royaume-Uni au cours du 20ème siècle. De son côté, le site de Boston Spa gère le plus important service au monde de fourniture de documents, et il en expédie chaque année plusieurs millions à d’autres bibliothèques, à des institutions universitaires et à des entreprises, dans le monde entier.

La British Library utilise depuis longtemps des solutions et des technologies de Foundry, ayant initialement installé des commutateurs de backbone BigIron 8000 ainsi que des commutateurs FastIron 4802 et FastIron Edge (FES) en l’an 2000 sur le site de Boston Spa, après un processus complet d’offre OJEC . Le but était de remplacer un réseau FDDI 3Com, obsolète et déjà âgé de cinq ans à l’époque.

La mise à niveau était également imposée par le passage depuis Microsoft Windows for Workgroups vers un environnement Windows NT 4.0, capable de gérer une équipe de 2 400 personnes. M. Lilgert ajoute : « Il est clair que le réseau soutient un grand nombre de nos activités, et qu’il fallait le mettre au goût du jour pour satisfaire nos besoins en informatique et en numérique, et ce pendant cinq ans, la périodicité de rafraîchissement de notre réseau. À l’époque, nous avons choisi Foundry car nous avions estimé que la technologie proposée était la meilleure, ainsi que pour le professionnalisme de son équipe et l’approche réaliste du revendeur en matière de coûts. »

En 2003, le site de St. Pancras a été révisé à son tour, et un réseau ATM de Cisco a été remplacé par des commutateurs BigIron et FastIron de Foundry. M. Lilgert poursuit : « Nous avons toujours pensé que le fait d’homogénéiser les deux sites en utilisant le même fournisseur open standard nous apporterait des avantages considérables en matière de coût total de possession, d’administration et d’assistance, c’est pourquoi nous nous sommes standardisés sur Foundry. »

Aujourd’hui, la British Library a remplacé les commutateurs de backbone BigIron 8000 du site de Boston Spa par deux commutateurs BigIron RX-8, pour créer un cœur Ethernet à 20 gigabits. Elle a également installé des commutateurs gigabit Ethernet FES-X dans ses salles ordinateurs, et choisi les zones de périphérie pour augmenter la bande passante au niveau des serveurs et des stations de travail haut de gamme. Dans leur majorité, les systèmes d’extrémité restent en place. Après six années, leurs performances sont encore largement suffisantes pour couvrir les besoins, ce qui montre les performances et les capacités de mise à niveau des produits Foundry. Fin novembre 2007, le revendeur Pervasive Networks a conduit une mise à niveau similaire du site de St. Pancras, avec un soutien direct des ingénieurs système de Foundry.

- La mise à niveau du réseau de la British Library est motivée par des projets révolutionnaires comme la numérisation et la distribution de fonds uniques. Décrits ci-après, ces projets faciliteront l’accès du public aux documents, ainsi que la recherche des informations.

- Le Programme de bibliothèque numérique consiste à créer une bibliothèque numérique soutenue par une infrastructure hautement sécurisée et fiable, afin de conserver à perpétuité tout document électronique soumis dans le cadre du programme de volontariat.

- Le projet de numérisation Microsoft, en collaboration avec Microsoft et des spécialistes de la conversion de contenu, s’attache à numériser des romans de la fin du 19ème siècle, tombés dans le domaine public, par des auteurs comme Dickens, Eliot, Trollope et Hardy. Actuellement, quatre scanners fonctionnant en trois-huit numérisent plus d’un million de pages par mois, représentant déjà 7 To de données. 40 000 volumes ont déjà été numérisés, et 40 000 autres suivront, dans le cadre du contrat entre la bibliothèque et Microsoft.

- Le projet destiné à rendre ces documents disponibles depuis les salles de lecture vient juste de s’achever, l’accès se faisant via le catalogue intégré en ligne.

- Le projet Turning the Pages, passé en version 2 et spécifique Windows Vista, permet de lire en ligne certains des documents les plus précieux de la bibliothèque, en ‘tournant’ virtuellement les pages, en agrandissant des détails et en écoutant des commentaires d’experts sur chaque page. Il s’agit par exemple des premiers travaux de Jane Austen, du Diamond Sutra (le plus ancien livre imprimé) et du premier Atlas de l’Europe (compilé en 1570). Ce projet est en cours de migration vers une infrastructure plus performante, capable d’accompagner l’ajout prévu de 10 à 15 titres sur les 12 mois qui viennent, ce qui augmente le besoin en bande passante.

- La création d’archives électroniques pour les enregistrements sonores et le stockage en ligne d’éléments de collections. Quasiment tous les domaines de collection créent un contenu numérique, d’un type ou d’un autre. L’infrastructure réseau devait pouvoir s’assurer que ces contenus seront disponibles pour le personnel, les lecteurs et le plus large public. Aujourd’hui, la bibliothèque investit dans un stockage de 120 To, afin de répondre aux besoins prévisibles en matière de stockage des collections.

La British Library adopte la virtualisation pour mieux utiliser la place disponible dans ses centres de données et réduire les coûts associés, non seulement en achat d’équipements mais aussi en alimentation et en refroidissement. Actuellement, elle dispose de 250 serveurs, dans un environnement mixte de systèmes d’exploitation Windows, Solaris, VAX/VMS et d’autres variantes d’UNIX, et cherche à réaliser une ferme de serveurs Microsoft SQL, virtualisée.

M. Lilgert ajoute : « Nous cherchions à réduire l’encombrement de notre infrastructure serveur, en associant la consolidation et la virtualisation. Nous utilisons une infrastructure VMware en cluster, à haute disponibilité, qui utilise environ 25 serveurs virtuels sur un même hôte physique. Il faut donc augmenter la bande passante au niveau de la couche distribution, d’où l’installation de commutateurs gigabit Ethernet FES-X dans nos salles ordinateurs. »

Les commutateurs de fourniture d’applications ServerIron, en couche 4 à 7, servent également pour équilibrer la charge au niveau du catalogue en ligne intégré de la bibliothèque, qui liste les éléments détenus, et sert aux lecteurs pour connaître les disponibilités et passer leurs commandes au service de fourniture de documents, à Boston Spa. Ce service est disponible en permanence, et la bibliothèque reçoit chaque jour des milliers de demandes d’information, aussi la disponibilité est de la plus haute importance.

De même, la fonction de qualité de service (QoS) intégrée aux commutateurs Foundry présents sur les deux sites assure une gestion plus efficace de la bande passante entre St. Pancras et Boston Spa, de sorte que les fonctions de communications unifiées, comme la téléphonie IP, le VoIP et les services de conférence vidéo, sont fournies avec davantage de fiabilité et pour un coût inférieur que des réseaux plus traditionnels.

M. Lilgert conclut : « Sans aucun doute, Foundry a eu un rôle majeur dans le développement continu de notre infrastructure informatique. Son architecture de commutation est très perfectionnée, la technologie a satisfait nos exigences et répondu à nos attentes, et s’est avérée dans l’ensemble d’un excellent rapport performances/coût. Et le plus important, c’est que nous pouvons proposer des projets particulièrement novateurs et attrayants, pour renforcer la valeur des services de la bibliothèque, au bénéfice de ses clients. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants