Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Huawei annonce la nomination de Shi Weiliang au poste de Directeur général de la filiale française

novembre 2017 par Marc Jacob

Huawei annonce la nomination de Shi Weiliang au poste de Directeur général de la filiale française. Il succède à Karl Song et prend ses fonctions en Novembre 2017.

Âgé de 35 ans, ce francophile a fait une partie de ses études à Reims, où il a été diplômé en 2005 du CESEM (Centre d’Etudes Supérieures Européennes de Management) et de NEOMA Business School, en double diplôme avec l’Université de Tongji à Shanghai.

Shi Weiliang a débuté sa carrière au sein de l’agence française de design Carré & Basset. Il a ensuite travaillé chez Shanghai Today Animation Film pour l’adaptation de dessins animés français pour la Chine, puis pour le groupe Carrefour dans un poste de responsable logistique.

En 2006, il rejoint Huawei en tant que Directeur général pour la République centrafricaine. Il devient ensuite Directeur général de Huawei au Cameroun, puis Président de Huawei Entreprise pour l’Afrique de l’Ouest avant de devenir le Vice-Président de cette division pour le Royaume Uni. Ce nouveau poste en tant que Directeur général de la filiale française de Huawei lui permet aujourd’hui de renouer avec la France.

Le nouveau Directeur général affirme d’ores et déjà ses priorités pour les années qui viennent : renforcer les partenariats et la complémentarité du Groupe avec les entreprises françaises. Son ambition est de mobiliser la plateforme technologique de Huawei en construisant des briques technologiques pour des groupes français, accompagnant ainsi leur développement. Huawei travaille notamment avec Veolia pour la ville intelligente en Europe et en Asie, ou encore avec Secure-IC dans le secteur de la cybersécurité.

En France depuis 15 ans, Huawei représente le 1er groupe chinois en termes d’effectifs. Trois axes soutiennent l’ancrage de la filiale qui compte 850 collaborateurs et 4 centres de R&D : l’accompagnement des startups françaises en Chine à travers le programme Digital InPulse, le soutien à l’innovation avec les partenariats académiques noués par les centres de R&D, et l’immersion technologique d’étudiants ingénieurs et issus de la Web@cadémie sur le campus de Huawei à Shenzhen, au centre d’un écosystème numérique chinois en pleine croissance.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants