Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

FIC : la cyberdéfense en marche

janvier 2015 par Emmanuelle Lamandé

Le cyberespace est devenu un nouvel espace de confrontation directe, constate Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, à l’occasion du FIC. Face à une menace toujours croissante, la France doit consolider sa cyberdéfense au travers de services de confiance, d’une gestion de crise toujours plus proactive et réactive. Une réserve de cyberdéfense opérationnelle va également voir le jour prochainement. Le Pôle d’excellence en cyberdéfense créé en Bretagne devrait, pour sa part, venir renforcer la formation dans ce domaine.

Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, souligne la dimension stratégique de la cybersécurité et de la cyberdéfense. De nombreux sites français ont fait l’objet d’attaques suites aux attentats ayant ciblé la France récemment. Même s’il n’y a pas eu d’impacts opérationnels, cela démontre à quel point le cyberespace est devenu un nouvel espace de confrontation directe. Le nombre d’attaques visant le ministère de la Défense s’est également accru. 756 attaques ont été recensées en 2014, soit à peu près le même nombre qu’en 2013. Par contre, le nombre d’attaques ciblées a presque doublé en un an : 64 en 2013 et 112 en 2014. Pour remédier à ces attaques, la mise en place d’une cellule de crise s’est avérée efficace.

Le bilan de l’exercice interarmées DEFNET 2014, qui s’est déroulé du 30 septembre au 3 octobre 2014 aux Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan, a aussi été positif et a démontré la grande capacité d’adaptation et de réaction des équipes. Ce type d’exercice sera d’ailleurs reproduit régulièrement. Un autre exercice DEFNET est prévu en mars prochain.

Devant une menace croissante, la protection suppose des produits et des services de confiance. Un ensemble de mesures fortes ont été lancées dans le domaine cyber dans le cadre du plan 2014-2019. Parmi elles, on retrouve entre autres le durcissement des systèmes du ministère, mais aussi l’intensification de la formation et le renforcement des compétences, au travers du Pôle d’excellence en cyberdéfense créé en Bretagne par exemple. Il est aujourd’hui difficile de trouver le personnel avec le bon niveau de formation, d’où la création de ce Pôle dédié. Outre les formations déjà existantes, un Master consacré à la conduite des opérations et à la gestion de crise sera lancé à la rentrée prochaine, apportant un socle technique solide. C’est donc une offre de formation complète que nous sommes en train de mettre sur pied à Rennes. Il faut aussi être en mesure de pouvoir offrir à ces étudiants les métiers et postes intéressants qui suivront.

Concernant le réseau de cyberdéfense citoyenne, le Ministre de la Défense va bientôt mettre en place une réserve opérationnelle, soit près de 4 500 personnes qui seront mobilisables en cas de crise. Cette mesure permettra, en outre, d’accroître la reconnaissance de ces personnes.

Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry, « Dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions suivent. », conclut-il.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants