Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Avast : Six internautes sur dix utilisent des versions vulnérables d’Adobe Reader

juillet 2011 par Avast

Les chercheurs d‘Avast Software ont découvert que six utilisateurs sur dix d’Adobe Reader utilisaient des anciennes versions du programme non mises à jour, les laissant ainsi vulnérables aux attaques de logiciels malveillants. Explications : Une analyse auprès des utilisateurs des antivirus avast ! montre que 60,2% d’entre eux utilisent une version d‘Adobe Reader vulnérable aux virus, soit une ancienne version de l’application, alors que seulement 40% disposent de la version la plus récente, Adobe Reader X ou d’une version complétement mise à jour.

Par ailleurs, un utilisateur sur cinq utilise une version d’Adobe Reader obsolète de près de deux générations (version 8 x de l’application).

Si Adobe Reader est le programme de lecture de fichiers PDF le plus populaire, c’est aussi la plus grande cible pour les pirates informatiques. Plus de 80% des utilisateurs avast ! utilisent une version d‘Adobe Reader, contre 4,8% seulement pour Foxit, le second outil le plus populaire pour lire les fichiers PDF derrière Adobe.

« Il existe une hypothèse de base qui tend à dire que les internautes vont automatiquement mettre à jour ou migrer vers la nouvelle version de n’importe quel programme. Avec Adobe Reader, il s’avère que cette hypothèse est fausse et elle expose les utilisateurs à un large éventail de menaces potentielles », déclare Ondrej Vlcek, directeur technique chez AVAST Software. Brad Arkin, Directeur Senior des produits de sécurité chez Adobe, confirme l’analyse d‘AVAST :

« Nous constatons que la plupart des internautes ne se soucient pas de mettre à jour une application gratuite telle que Adobe Reader du moment que les fichiers PDF peuvent être lus avec une ancienne version de l’application » , explique t-il. « Dans de nombreux cas, les utilisateurs n‘effectuent des mises à jour qu’à partir du moment où ils achètent un nouvel ordinateur. L’analyse d’AVAST sur la vulnérabilité des internautes avec les anciennes versions d‘Abode est tout à fait crédible et montre d’importantes variations dans le comportement des usagers, qu’ils soient particuliers ou professionnels, en termes de mise à jour. Lorsque je me rends chez des amis par exemple, j’ai tendance à trouver les anciennes versions d’Adobe sur leurs ordinateurs. »

Les malwares liés à la lecture de fichiers PDF recherchent généralement toutes les failles de sécurité possibles dans l’ordinateur cible et attaquent dès qu’ils les ont trouvé. « La plupart de ces malwares sont conçus pour frapper toutes les anciennes versions d’Adobe et celles non mises à jour, pas une en particulier », explique Ondrej Vlcek.

Le fait qu’AVAST n’ait pas réussi à détecter de lien de causalité entre les versions spécifiques d’Adobe et l’exposition aux logiciels malveillants prouvent que les mises à jour restent la meilleure protection contre les virus.

« Il est pourtant très simple de disposer d’applications entièrement mises à jour en utilisant Adobe Reader 9 ou 8 », déclare Brad Arkin. « Mais je pense qu’un grand nombre d’utilisateurs déclinent simplement la notification de mise à jour. »

Rester sécurisé, surtout avec les versions les plus anciennes d’Adobe Reader, nécessite une certaine attention de la part de l’utilisateur. « Il est essentiel qu’il prenne en compte les mises à jour », souligne Brad Arkin. Le meilleur comportement à adopter est d’utiliser Adobe Reader X et de le mettre à jour régulièrement avec aka sandbox. Les utilisateurs Windows devraient aussi opter pour l’option de mise à jour automatique. « Notre espoir c’est qu’avec celle-ci et la dernière version d’Adobe Reader X, nous puissions rapidement voir une amélioration des statistiques évoqués ci-dessus. Nous souhaitons qu’il y ait davantage d’internautes qui utilisent la dernière version d’Adobe, la plus sûre, et qu’ils prennent le réflexe de la mettre à jour. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants