Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

e-Commerce : les arnaques en ligne vont se multiplier

mai 2020 par Pierre-Louis Lussan, Country Manager France et Directeur South-West Europe, chez Netwrix

Une nouvelle étude réalisée par le chercheur en sécurité informatique Max Kersten vient de révéler une liste de plus de 1200 sites de e-Commerce dans le monde, infectés et susceptibles d’avoir conduit à des vols de données bancaires entre 2018 et 2020, y compris en France. Et la crise sanitaire qui sévit actuellement n’arrange rien en termes de cybersécurité. Les pirates informatiques profitent en effet de la situation pour multiplier les attaques alors que le rythme de la transformation digitale s’est accéléré dans de nombreux secteurs, y compris celui de vente. Selon PrestaShop, spécialiste du e-Commerce, la création de boutique en ligne a augmenté de 39% en France durant la période du confinement.

Pour Pierre-Louis Lussan, Country Manager France et Directeur South-West Europe chez Netwrix, les arnaques et les cyberattaques en ligne vont très certainement se multiplier dans les prochaines semaines :

« Le e-Commerce et les services en ligne ont enregistré une croissance fulgurante pendant la durée du confinement. Les magasins qui ne pratiquaient pas la vente sur internet auparavant ont été contraints de changer de business model, et les consommateurs qui ne faisaient pas d’achats en ligne ont dû rapidement revoir leurs habitudes. Alors que le pays vient de débuter son déconfinement, de nombreux Français vont très certainement garder les pratiques adoptées au cours de ces deux derniers mois, malgré leur faible connaissance des cybermenaces et leur manque d’attention à leur égard. Les pirates informatiques sont prêts et à l’affût de la moindre faille pour commettre des fraudes, mais également pour voler des données personnelles et bancaires.

Pour réduire les risques, les enseignes vont devoir optimiser leurs pratiques en matière de cybersécurité, et notamment renoncer au jargon complexe ainsi qu’aux interfaces obsolètes. Il est également plus important que jamais de communiquer clairement les risques de sécurité aux clients et de mettre en place autant de mesures de protection que possible ; une mission à laquelle les organisations vont d’ailleurs devoir s’atteler au plus vite si ce n’est pas déjà fait. Dans la mesure où les solutions doivent reposer sur des paramètres de sécurité simples et clairs, l’interface et l’expérience utilisateur vont gagner en importance. Les services en ligne – des détaillants aux médias sociaux, en passant par les fournisseurs de stockage dans le cloud – seront soumis à un contrôle plus strict afin d’activer les paramètres de sécurité par défaut, et certains acteurs utiliseront des options de sécurité avancées pour se démarquer de leurs concurrents sur le marché. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants