Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Un tiers des entreprises européennes prévoient d’introduire les wearable technologies sur leur lieu de travail en 2015

décembre 2014 par Ipswitch

Ipswitch™ annonce les résultats d’une enquête européenne menée en ligne auprès d’informaticiens* visant à déterminer le degré de préparation des entreprises aux wearable technologies en 2015. Les résultats montrent qu’un grand nombre d’objets connectés seront introduits sur le lieu de travail au cours des 12 prochains mois et se connecteront à l’infrastructure informatique des entreprises. Toutefois, très peu d’attention a été accordée aux conséquences de cet afflux sur les performances et la sécurité du réseau, avec seulement 20 % des organisations françaises indiquant avoir une politique en place pour gérer les conséquences des wearable technologies.

Volonté d’introduire les wearable technologies en entreprise : La France pionnière, suivie de près par l’Allemagne

Les entreprises françaises et allemandes semblent vouloir adopter les wearable technologies plus rapidement que le Royaume-Uni. 34 % des entreprises françaises et 33 % des entreprises allemandes indiquent prévoir l’introduction des wearable technologies par l’entreprise sur le lieu de travail au cours de l’année 2015. Seul un quart (25 %) des entreprises britanniques signalent avoir ce projet.

36% des entreprises françaises prévoient un afflux d’employés possédant des wearable technologies

En plus d’examiner l’adoption des wearable technologies par les entreprises, l’enquête posait également la question des attentes en matière d’arrivée des wearable technologies personnelles des employés sur le lieu de travail. 36% de l’ensemble des organisations sondées indiquent prévoir un « afflux » de montres Apple et autres objets connectés en 2015. Ce sont les entreprises allemandes qui prévoient le volume d’appareils personnels des employés le plus important, avec 41 % des participants indiquant se préparer à un afflux de ces équipements. La France (36 %) et le Royaume-Uni (33 %) étaient un peu plus réservés dans leurs prévisions.

Plus des trois quarts des entreprises n’ont aucune stratégie en place concernant les wearable technologies

En dépit des attentes en matière d’arrivée des wearable technologies personnelles et professionnelles sur le lieu de travail, et donc sur l’infrastructure informatique professionnelle en 2015, 80 % des entreprises françaises sondées ont indiqué ne pas avoir de politique en place pour gérer l’impact de l’arrivée des wearable technologies sur le lieu de travail. Ce chiffre est un peu moins haut chez les autres pays, avec 73% pour le Royaume-Uni et 77% pour l’Allemagne.

Les priorités technologiques des entreprises en 2015

Interrogés sur leurs priorités pour 2015, près de la moitié des participants français (49%) indiquent vouloir consacrer plus de temps à la planification et moins de temps au dépannage des problèmes réseau. 14 % souhaitent dédier davantage de temps à préparer l’arrivée des wearable technologies sur le lieu de travail, et un peu moins d’un quart (24 %) souhaitent passer plus de temps à passer en revue leurs politiques de sécurité pour les renforcer.

Alessandro Porro, vice-président des ventes internationale chez Ipswitch, indique : « L’infrastructure informatique est déjà plus chargée que jamais auparavant et notre enquête montre qu’elle va encore se complexifier en 2015 avec l’adoption croissante des wearable technologies. Toutefois, alors que de nombreuses entreprises semblent envisager de tirer un maximum parti des avantages des wearable technologies, ces avantages sur le plan de la productivité s’accompagneront également de gros défis pour l’infrastructure informatique. Si les politiques, les technologies et les outils de suivi appropriés ne sont pas mis en place, les entreprises vont au devant de faibles performances réseau, d’une faible disponibilité, de menaces de sécurité et de problèmes de conformité.

Le challenge pour les entreprises ? Trouver des solutions simples à des problèmes informatiques complexes

Selon Porro, la meilleure approche pour préparer un réseau d’entreprise à l’impact des wearable technologies est de passer en revue et de mettre à jour les politiques et l’infrastructure réseau. Une entreprise doit s’assurer d’avoir les bons outils en place pour fournir une visibilité claire des personnes rejoignant le réseau, quel que soit leur équipement, de leurs activités et des conséquences de leurs actions sur les performances du réseau.

« L’afflux d’un grand nombre de wearable technologies pourrait bien entraîner une hémorragie de bande passante sans fil, ce qui peut ralentir les performances des applications. Dans un scénario où un grand nombre de nouvelles wearable technologies rejoignent un réseau, chaque équipement exige sa part du réseau Wi-Fi de l’entreprise. Cette situation doit être surveillée et gérée de près.

Pour les organisations ayant besoin de solutions de suivi plus robustes, le logiciel de suivi de la disponibilité des serveurs et des réseaux Ipswitch WhatsUp Gold™ donne aux équipes informatiques le potentiel d’améliorer les performances et la disponibilité de leur infrastructure informatique complexe. Ipswitch WhatsUp Gold permet aux équipes informatiques d’obtenir la visibilité et les connaissances dont elles ont besoin pour résoudre des problèmes sur leurs réseaux, applications et serveurs avant que les utilisateurs finaux rencontrent des problèmes.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants