Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sue Cantwell, Diskeeper Corporation Europe : 10 Conseils d’optimisation des systèmes pour les entreprises

août 2010 par Sue Cantwell, Directrice Générale de Diskeeper Corporation Europe

Sue Cantwell, Directrice Générale de Diskeeper Corporation Europe donne 10 conseils pour une meilleure pratique et plus d’efficacité au sein des Départements IT.

L’utilisation de logiciels et hardware de plus en plus sophistiqués est en progression constante dans les environnements de stockage modernes, depuis le niveau des technologies liées au disque jusqu’aux services de réseaux de stockage à des échelles différentes. Il y a de nombreuses idées reçues et préjugés liés au besoin de s’équiper de solutions de défragmentation dans ces environnements. Du temps ou a été introduit le stockage physique il y a des décennies, on y a ajouté des couches abstraites successives entre utilisateurs, applications et ces dispositifs. Le fait est qu’aujourd’hui, les data centres vont bien au-dela de l’unique drive direct ; employant des ressources en infrastructure de stockage, ce qui n’exclue pas les problèmes posés par la fragmentation.

Afin d’aider les VARs a gérer ce qui peut se cacher dans les recoins des des serveurs de stockage contenant les données clients des entreprises, voici 10 conseils pour prévenir la fragmentation, crée pour réduire l’activité d’écriture du disque, et donc faire des économies d’énergie et de couts opérationnels. Ces pratiques éthiques mettent également en lumière les couts cachés et les enjeux réels à conserver des systèmes complexes d’entreprise fonctionnant à leur performances optimum.

1. Accélérer les temps de démarrage

Avec l’ajout d’applications ou l’expansion des profiles, les temps de démarrage s’allongent de plus en plus. Certes, il existe des solutions immédiates démarrant sur la couche fine d’un logiciel ou encore des applications accessibles sur le cloud, en réalité elles n’accélèrent pas réellement les temps de démarrage et peuvent poser des problèmes à une entreprise. Il faut rechercher des solutions qui accélèrent globalement les machines et les systèmes directement depuis les systèmes d’opération. En plaçant les fichiers de démarrage sur la séquence et l’emplacement logique optimum, les démarrages sont plus rapides et économise efforts et énergie de la part du disque.

2. Un geste pour l’environnement

La prévention proactive de la fragmentation est l’une des méthode les plus efficaces pour réduire la consommation d’énergie, optimiser les temps de démarrage des systèmes et améliorer la vitesse d’accès au disque. En éliminant la fragmentation existante, la lecture des fichiers devient plus efficace, réduisant à nouveau la consommation d’énergie.

3. La faim ne justifie pas les moyens

Une solution de défragmentation automatisée élimine le besoin de passer des week-ends à défragmenter, le temps et l’argent que cela coute. ainsi que les couts de supervision des opérations. La réduction des temps de backup avec un défragmenteur automatique réduit l’investissement en main d’oeuvre, les couts d’énergie en terme de consommation des systèmes alors qu’ils seraient normalement éteints pendant la nuit et les week-ends. Les VARs ont besoin d’une solution sans besoin de supervision et qui fonctionne en continue.

4. Environnements virtuels et fragmentation

La défragmentation joue un rôle majeur en aidant à la transition des systèmes virtuels, alors que la fragmentation des fichiers oblige les systèmes d’opérations à gérer un traffic d’E/S inutile jusqu’au sous-système de stockage. Comme les machines virtuelles (VMs) partagent une plate-forme hardware commune, l’usage excessif et inutile du hardware et de la ressource de stockage par une VM ralentie non seulement le VM en question mais aussi toutes les autres VM sur cette plate-forme.

5. Accès rapide aux données essentielles

Placer des données fréquemment sollicitées sur la région du disque la plus performante minimise la quantité de mouvements que la tête de disque doit effectuer pour collecter l’information de fichiers éclatés à travers le disque, réduisant ainsi l’usure et les couts d’énergie associés tout en favorisant la vitesse de réponse sur les demandes de données “importantes” fréquemment sollicitées

6. Compacter l’espace libre

L’espace libre fragmenté est souvent oublié et augmentera inévitablement le degré de fragmentation des fichiers de données et des systèmes. La capacité à consolider ces espaces en les convertissant en un seul et même large segment va améliorer la performance d’écriture des fichiers et est important à prendre en considération. La consolidation des espaces libres prévient la dégradation des performances d’écriture des fichiers pour les activités futures d’écriture ou pour un volume donné. Les VARs doivent chercher des moyens d’accomplir ces taches automatiquement et de manière cohérente, sans intervention de l’administrateur.

7. Check liste journalière et fragmentation

Plutôt que de laisser les fichiers se fragmenter au quotidien pendant leur écriture, il faut chercher une solution qui va éviter la fragmentation avant qu’elle ne se produise en écrivant les fichiers de manière continue, intelligemment sur le système du disque afin de ne pas gaspiller la ressource en créant de la fragmentation. Des systèmes opérants de manière fiable sans générer de plaintes au support IT ont moins de chance d’être remplacés. Ils seront utilisés jusqu’à ce que les besoins de la de pouvoir du hardware, ce qui est une raison professionnelle rationnelle pour renouveler son équipement, et pas une réaction rapide à des pannes récurrentes du système. Cela permets aux dirigeants de sites de retarder la dépense de couts de rafraichissements et toutes les heures passées à superviser les opérations qui vont avec.

8. Les défis de la Metadata et de la fragmentation des dossiers du système

Il faut rechercher une solution offrant une alternative efficace de gestion des fichiers cruciaux du système ainsi que des fichiers de metadata. Certains outils de défragmentation n’offrent qu’une solution en ligne et ne résolvent pas la fragmentation de la plupart des fichiers contenant la metadata de même que les fichiers du système tels les fichiers de pagination ou d’hibernation. Un fichier d’hibernation fragmenté, par exemple, peut considérablement augmenter les temps d’hibernation des portables avant qu’ils puissent retourner à un état d’utilisation normal, et si l’espace libre n’est pas consolidé, l’expansion du fichier de pagination sur un système a un fort taux de probabilité de fragmentation.

9. Optimisation du Solid State Drive (SSD)

L’information indiquant que les SSDs ne devraient pas être défragmentés est basé sur des théories non-prouvées et incorrectes liées aux caractéristiques des performances Flash NAND. Le problème rencontré avec le stockage de NAND Flash n’est pas le moyen en lui-même, mais plutôt le logiciel / progiciel qui le contrôle. La recherche scientifique a clairement montré que, alors que l’espace libre fragmenté est en progression, les performances en écriture de beaucoup de SSDs se détériorent. Il est important d’implémenter des solutions qui puissent automatiquement détecter et maintenir les performances d’écriture des SSD à leur plus haut niveau.

10. Gestion des performances centralisée

Les rapports complets et les alertes sur des applications installées dans des environnements de production sont devenus de plus en plus importants. Les Départements IT et les fournisseurs de service travaillent sous la contrainte de délivrer un certain niveau de service validé (SLAs) en terme de performance, etc. Cela demande une implication plus grande et un savoir accru en ce qui concerne les applications, les processus et services contribuant ou empêchant d’atteindre ces obligations définies de services. Recherchez une solution offrant des rapports, des alertes et une gestion centralisée. La capacité et la responsabilité des Départements IT dans l’organisation des entreprises à contrôler un process ou un programme ne doit pas être sous-estimée.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants