Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Réseaux sociaux & cybersécurité : pour des utilisateurs avertis et des plateformes conscientes des risques

avril 2021 par Pierre-Louis Lussan, Country Managaer France et directeur South-West Europe chez Netwrix

Alors que les réseaux sociaux bousculent rapidement les usages d’internet et sont indissociables du quotidien de très nombreux internautes, les lacunes en termes de cybersécurité persistent. Les récentes fuites de données de Clubhouse, Facebook et LinkedIn, montrent ainsi les limites du modèle actuel.

Selon Pierre-Louis Lussan, Country Manager France et Directeur South-West Europe chez Netwrix, les utilisateurs doivent davantage se soucier de l’usage fait par ces plateformes de leurs données personnelles, et les media sociaux ont la responsabilité de proposer un service parfaitement sécurisé :

« Bien qu’internet soit finalement une innovation récente, la dernière décennie a conduit une part élevée de la population mondiale à devenir dépendante des media sociaux. Sur ces plateformes "gratuites", les données individuelles sont le prix à payer. La plupart des utilisateurs ne sont malheureusement pas conscients des risques pour leurs informations privées, sur LinkedIn, Clubhouse ou encore Facebook. Il est donc peu probable que des progrès significatifs soient réalisés dans un proche avenir sur le sujet.

Pour reprendre le contrôle de leurs données dès maintenant, les consommateurs peuvent se pencher sur le modèle commercial de tous les services avec lesquels ils décident de partager des informations. Si la plateforme est gratuite, cela s’accompagne probablement de mises en garde concernant la confidentialité ou la sécurité des données. Les utilisateurs doivent donc considérer tous les avantages et inconvénients au lieu de partager aveuglément leurs données sensibles. Mais avec le nombre et la disponibilité des services augmentant si rapidement, et la réglementation encore loin d’être parfaite, ces problèmes perdureront pendant longtemps.

En outre, les media sociaux auront toujours des vulnérabilités et des bugs. Ce qui est important, c’est la manière dont les entreprises réagissent et y répondent, plutôt que de rejeter leur rôle lors des fuites de données ; ce qui pourrait non seulement nuire à leur image de marque, mais aussi en faire des cibles encore plus importantes pour les cybercriminels. Dans le cas de Zoom par exemple, qui a connu une adoption incroyable depuis le début de la pandémie, la plateforme avait rapidement souffert de multiples vulnérabilités importantes mais a depuis œuvré très dur pour les corriger.

Lors de la création d’un nouvel ensemble de services reposant sur le cloud, comme les réseaux sociaux, les développeurs doivent ainsi s’associer à un cabinet de conseil cloud reconnu pour créer un "Cloud Center of Excellence", également connu sous le nom de CCOE. Ce dernier génère les actifs architecturaux, les cadres et les garde-corps appropriés qui permettent aux organisations de créer, de déployer et de gérer rapidement des services qui protègent efficacement les données des utilisateurs et leur permettent également de fournir une gamme complète de fonctionnalités, des performances optimales, une sécurité et une efficacité des coûts. Sans ces fonctionnalités, les nouveaux services échouent généralement dans un ou plusieurs de ces domaines, très souvent lorsque leurs données sont exploitées. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants