Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Prédictions Equinix 2014 : les tendances qui influenceront les décideurs IT cette année

décembre 2013 par Equinix

La demande sur le marché de l’informatique animée par les prestataires de services de cloud public et privé : Cette année 2014 devrait être celle de l’explosion de la consommation de services de cloud computing. Les grands fournisseurs se monteront plus agressifs dans le déploiement de leurs services. Cette année, beaucoup de DSI en entreprise devraient également passer du simple déploiement d’une sélection d’applications dans le cloud à l’adoption générale de services de cloud computing pour leurs environnements de production. Quant au débat privé / public de 2013, il devrait évoluer vers une problématique de mise en place de clouds privés ET publics, les entreprises bénéficiant ainsi de la sécurité et de la fiabilité du cloud privé, tout en profitant de l’évolutivité et de la flexibilité du cloud public. Le cabinet Gartner a d’ailleurs récemment recommandé aux entreprises de concevoir des services de cloud privé en prévoyant la mise en place d’un futur modèle hybride, et de s’assurer que des intégrations et qu’une interopérabilité restent possibles à l’avenir. Un avis que nous partageons pleinement.

- Convergence d’entreprise et utilisation personnelle des nouvelles technologies : Les employés utilisent leurs appareils personnels au travail depuis maintenant un certain temps, au grand dam de leur département informatique (sujet que nous développerons plus loin). Et maintenant que les vannes de « l’informatique bricolée » sont ouvertes, de plus en plus d’employés utilisent les services de leur vie personnelle (Gmail, Dropbox, etc.) comme outils professionnels et de collaboration. Le concept du BYOD a évolué afin d’englober les applications et désormais les clouds personnels, ce qui représente de nouveaux défis informatiques pour les entreprises – bien au-delà de la simple gestion des appareils. En 2014, le cloud devrait jouer un rôle plus important dans le renforcement de cette tendance, les environnements informatiques bricolés rendant cette convergence indispensable pour permettre aux entreprises de toutes tailles de sécuriser à la fois leurs données et processus dans le cloud, mais également toutes les composantes se connectant à ce cloud.

- Des difficultés à faire face aux besoins des processus métier pour les responsables informatiques : Avec l’avènement de concepts tels que le BYOD, les départements informatiques ont du mal à répondre à l’ensemble des demandes dont ils font l’objet. La croissance du trafic, la dispersion grandissante de la base d’utilisateurs et la prolifération des appareils mobiles se sont accumulées pour créer une situation désastreuse due à des problèmes de latence et de performances impossibles à traiter pour les anciens modèles de déploiement. Il faudra donc s’attendre à voir davantage de stratégies informatiques englober la gestion des données, l’optimisation du réseau et les performances des applications. Nous voyons d’ailleurs une proportion croissante de clients déployer leurs équipements réseau communs, standard et hébergés en interne sur des datacenters partagés, où une supervision est assurée par des fournisseurs de services réseau. Ceci favorise la livraison de services haute disponibilité et extrêmement agiles permettant aux départements informatiques de devancer les besoins des métiers.

- Le Big Data, encore et toujours : Selon nous, le Big Data est là pour durer. Le stockage, le traitement et l’analyse de données coûtent en effet de moins en moins cher. De plus en plus d’entreprises se lancent dans le développement d’applications de Big Data et continueront à créer des applications tirant parti des données de façon innovante. Ainsi, le cabinet IDC prévoit que les entreprises dépenseront plus de 14 milliards de dollars en technologies ou en services de Big Data, soit une augmentation de 30 % par rapport à l’année dernière. La réduction de la latence, la proximité géographique et l’accès immédiat aux données devraient donc figurer parmi les grandes priorités de beaucoup de DSI.

- Hausse d’activité sur les marchés étrangers : Nous assistons toujours à une recrudescence de la demande en matière de services de datacenter et d’interconnexion dans la région Asie-Pacifique (APAC) : selon les estimations, le marché du cloud public devrait atteindre à 22 milliards de dollars d’ici 2020, contre 10 milliards pour celui du cloud privé virtuel. L’Amérique du Sud, et en particulier le Brésil, devrait être un marché très animé par les entreprises en raison de l’activité générée par la coupe du monde 2014 de la FIFA et par les Jeux olympiques 2016, qui se tiendront tous deux là-bas. Equinix a récemment ouvert un deuxième datacenter dans la région en anticipation de la venue de nombreuses multinationales qui tenteront de profiter de l’événement en développant leur infrastructure informatique à Rio de Janeiro. Et avec la montée en puissance du Brésil en tant que centre de commerce international, les entreprises qui s’installeront là-bas devraient prendre la décision d’y rester dans leur propre intérêt.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants