Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nissan mise sur Oracle Cloud Infrastructure pour accroître ses capacités de calcul haute performance

septembre 2020 par Emmanuelle Lamandé

Nissan Motor Co.,Ltd déplace ses charges de calcul haute performance (HPC « High Performance Computing »), jusqu’alors sur site (« on-premise »), vers Oracle Cloud Infrastructure. Nissan va ainsi pouvoir accélérer la conception et les tests de ses nouvelles voitures.

Nissan s’appuie sur des logiciels de CFD (« Computational Fluid Dynamics ») et des techniques de simulation structurelle pour concevoir et tester les voitures afin d’analyser l’aérodynamisme externe et détecter les défaillances structurelles. Grâce aux fonctionnalités de calcul, de mise en réseau et de stockage d’Oracle Cloud Infrastructure optimisées pour les applications de HPC, Nissan va pouvoir s’appuyer sur la solution HPC bare-metal avec mise en réseau RDMA. En exécutant les charges de simulation technique dans le Cloud, Nissan prévoit de gagner en performance et de réduire ses coûts.

L’exécution de grandes charges de simulations CFD et structurelles nécessite des puissances de calcul considérables. Nissan a adopté une stratégie Cloud pour sa plateforme HPC afin de mettre à disposition de ses ingénieurs la capacité de calcul nécessaire pour réaliser leurs simulations complexes. Oracle Cloud Infrastructure propose une infrastructure de calcul bare-metal basée sur Intel Xeon avec une mise en réseau RDMA. Avec les serveurs GPU bare-metal d’Oracle, Nissan peut réduire ses coûts et gérer de larges transferts de données, tout en s’assurant que les données générées par les opérations de simulation soient lisibles en format 3D OpenGL dans le Cloud.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants