Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

NTT étend de 20 % sa couverture de datacenters

septembre 2021 par Marc Jacob

La division Global Data Centers de NTT Ltd., désigné leader dans l’étude 2021 IDC MarketScape Worldwide Datacenter Colocation and Interconnection Services 2021 Vendor Assessment1, offre un éventail complet de services TIC et annonce l’extension de sa couverture mondiale de datacenters de 20 % afin d’anticiper les besoins de connectivité de ses entreprises partenaires et des hyperscalers à travers le monde.

NTT exploite des datacenters en Europe, Amérique du Nord, Afrique et Asie, notamment en Inde où elle compte d’importants centres de stockage. Ces datacenters sont interconnectés par des réseaux reliant les places de marchés stratégiques telles que Londres, Singapour, Tokyo ou encore la Virginie (Etats-Unis). Ces extensions de services permettent à la division Global Data Centers de NTT Ltd d’accroître la capacité de ses datacenters et interconnexions dans différentes régions du monde :

• Zone Amérique :

En 2020-2021, trois nouveaux campus de datacenters ont été ouverts à Hillsboro (Oregon), Santa Clara (Californie) et Chicago (Illinois), s’ajoutant à l’extension de celui d’Ashburn (Virginie). D’une superficie d’environ 190 000 m2, le campus NTT de Hillsboro compte cinq datacenters pour une puissance informatique prévue de 126 MW. Il est relié à Tokyo (Japon), via le service réseau transpacifique Subsea Connect, qui emprunte le système de câble sous-marin NTT Pacific Crossing (PC-1). Un autre campus de datacenters, le septième aux Etats-Unis, ouvrira à Phoenix (Arizona) début 2022. NTT Phoenix PH1, le premier des sept datacenters prévus sur ce site qui totalisera une capacité informatique de 240 MW, fournira 36 MW.

• EMEA :
L’an dernier, NTT a ouvert de nouveaux datacenters à Amsterdam (Pays-Bas), ainsi qu’à Munich et Francfort (Allemagne), confortant ainsi sa position de numéro un des datacenters sur le marché allemand. Au Royaume-Uni, le nouveau centre phare London 1 Data Center, inauguré en décembre dernier, lorsqu’il sera pleinement opérationnel, augmentera la capacité de NTT de plus de 200 % afin d’épauler le backbone numérique des secteurs des services financiers, des médias et des jeux vidéos dans le pays. NTT a également investi dans des conduits et de la fibre optique, afin d’interconnecter tous ses datacenters londoniens.
Au cours des deux prochaines années, NTT entend renforcer sa puissance informatique disponible en EMEA de plus de 40 %, avec la construction de 13 nouveaux datacenters sur neuf marchés dans six pays, en vue d’offrir 115 MW supplémentaires sur 50 000 m2. La société prévoit ainsi de lancer ses premiers datacenters à Madrid (Espagne) et Johannesburg (Afrique du Sud), mais aussi d’ajouter des bâtiments à Vienne (Autriche), Zurich (Suisse), Londres et à travers l’Allemagne, en développant ses interconnexions entre sites.

• Asie-Pacifique :
En Indonésie, Jakarta 3 va mettre en ligne 15 MW à Bekasi, à une trentaine de kilomètres du centre de la capitale, d’ici à la fin 2021. En bénéficiant des compétences d’opérateur réseau de NTT, ses clients pourront se connecter facilement aux points d’interconnexion et fournisseurs d’accès Internet. En outre, Cyberjaya 5 en Malaisie a mis en service 6,8 MW, tandis qu’une autre tranche d’égale capacité est prévue sur le même campus. Au Japon, un nouveau datacenter d’une capacité informatique de 21 MW a été construit à Tokyo. En réponse à la forte demande de ses clients, NTT envisage de nouvelles extensions à Bangkok (Thaïlande), dans la zone métropolitaine d’Osaka (Japon) et dans le sud du Vietnam.

• Inde :
Le campus de Chandivali, premier parc opérationnel de datacenters hyperscale en Inde, atteindra une puissance informatique de 85 MW, avec la prochaine entrée en service de Mumbai 8. Dans les 18 mois, quatre nouveaux parcs de datacenters hyperscale seront à leur tour ouverts : deux à Navi Mumbai, un à Chennai et un autre à Delhi, ajoutant environ 133 MW sur 50 000 m2 d’espace au sol. Des interconnexions pour 10 datacenters à travers le pays seront également déployées en 2021, tandis que l’installation de têtes de câble sous-marin est prévue à Mumbai et Chennai. Cette extension permettra de conforter la position de numéro un de NTT sur le marché indien.

Aux côtés de l’extension de sa couverture mondiale de datacenters, NTT construit actuellement un système de câble sous-marin de grande capacité, « MIST », reliant Singapour, la Malaisie et l’Inde (Mumbai et Chennai). Le câble MIST aura une longueur totale de 11 000 km, une distance supérieure à un vol New York- Tokyo au-dessus des Etats-Unis et de l’océan Pacifique. Sa construction sera achevée à la mi-2023.

La combinaison d’infrastructures résultant d’une augmentation de la capacité mondiale de ses datacenters, avec le statut d’opérateur réseau Tier 1 de NTT, va fournir aux entreprises une plateforme sécurisée pour répondre à leurs besoins croissants de services TIC complets.

Global Data Center Interconnect (GDCI) est un service réseau mondial intégré qui interconnecte les datacenters entre les différentes régions du monde et fournit une liaison privée sécurisée vers les principaux prestataires cloud, via un unique port physique transportant divers services réseau virtuels. GDCI augmente cette capacité pour offrir un backbone numérique interconnecté à très haut débit entre les marchés mondiaux. Le renforcement du système de câble sous-marin contribuera en outre à l’interconnexion intercontinentale des datacenters.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants