Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

« L’avenir de l’homme est la femme » en cybersécurité aussi !

novembre 2017 par Skybox Security

Après les nombreuses cyberattaques qui ont marqué l’année 2017, l’heure est au bilan, notamment en termes d’emploi : les problématiques de cybersécurité atteignent désormais les plus hautes sphères de l’entreprise, et cette situation requiert de faire appel à un nombre croissant de talents tandis que sur le terrain l’offre reste faible pour répondre à ces nouveaux besoins. Selon le rapport du (ISC)² Foundation “Global Information Security Workforce Study” publié récemment, le déficit de professionnels dans la cybersécurité est estimé à 1,8 million à l’horizon 2020. Toujours d’après (ISC)², dans une partie de l’étude appelée « Women in Cybersecurity », 93% des postes en cybersécurité sont occupés par des hommes en Europe. Et ce, malgré le fait que les femmes disposent des diplômes nécessaires pour occuper ces mêmes postes, tandis qu’elles ont très souvent des formations plus poussées que leurs homologues masculins.

Il y a là une opportunité considérable pour les femmes à la recherche d’un emploi stable dans un secteur qui enregistre une croissance constante et des salaires conséquents : Cybersecurity Ventures prédit qu’un billion de dollars sera dépensé dans le monde pour la cybersécurité entre 2017 et 2021.

Mais alors, pourquoi, en 2017, ce vivier de talents féminins reste-t-il si peu exploité ?

L’une des explications réside dans le fait que lorsque la parole est donnée aux femmes dans l’IT ou la cybersécurité, ce sont leurs carrières et leur ressenti dans un secteur encore majoritairement dominé par les hommes qui sont évoqués, et non leur expertise au quotidien. Ne serait-il pas plus utile pour tous et toutes d’écouter des femmes évoquer leurs missions, leur savoir-faire plutôt que leur carrière ? Bien sûr il ne s’agit pas de supprimer complètement les prises de parole sur les carrières mais plutôt de les envisager comme des acquis. Et ainsi faire confiance aux femmes pour partager leur expertise sur leurs sujets de prédilection.

Augmenter la visibilité des femmes dans la cybersécurité ne peut qu’être bénéfique pour l’ensemble de l’industrie, mais également pour inciter de jeunes diplômées encore hésitantes dans leurs choix professionnels à franchir le pas et rejoindre cette communauté.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants