Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Kaspersky dévoile une nouvelle version de son Portail de Threat Intelligence

novembre 2020 par Marc Jacob

OpenTIP, le Portail de Threat Intelligence en accès libre de Kaspersky propose de nouvelles options pour les experts et analystes en cybersécurité enregistrés sur la plateforme. Si elle rassemble un nombre incalculable de données collectées par Kaspersky sur les menaces existant dans le monde, elle offre désormais la possibilité de connecter ses applications métiers au portail grâce aux API.

Les recherches récentes de Kaspersky sur l’état de la sécurité informatique au sein des organisations ont révélé que la threat intelligence (TI) est considérée comme étant l’un des principaux investissements à réaliser en réponse à une violation de données par les DSI et dirigeants d’entreprise. C’est le cas pour 41 % des entreprises et 39 % des PME interrogées par l’éditeur mondial. Cependant, le coût élevé des offres commerciales de Threat Intelligence peut constituer un obstacle à leur adoption. Pour aider à surmonter cet obstacle et mettre la TI à la portée d’un plus grand nombre d’organisations, Kaspersky développe de nouvelles fonctions pour continuer à proposer l’ensemble des experts et analystes en cybersécurité un accès gratuit et libre à OpenTIP.

Après s’être inscrits, les utilisateurs reçoivent une API spéciale qui leur permet d’interconnecter leurs applications métiers, leurs solutions et le portail OpenTIP. Ils peuvent ainsi soumettre et recevoir des informations sur les fichiers, les hachages cryptographiques, les adresses IP et les URL du portail Kaspersky Threat Intelligence via leurs propres applications sans avoir à visiter le service web. Tous les utilisateurs enregistrés peuvent également exécuter un nombre, certes limité, de fichiers et d’URLs suspects avec la solution « Kaspersky Cloud Sandbox ». Ils peuvent ainsi non seulement recevoir les diagnostics finaux mais aussi des indications de base sur les objets à risque présents dans leur SI, et un rapport approfondi sur les activités retracées pour chacun des fichiers et les événements se produisant sur certaines pages web, telles que celles utilisées pour les téléchargements : JavaScript, Adobe Flash Player, etc.

L’accès à OpenTIP est gratuit pour toute personne désirant s’y connecter.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants