Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-Marc Guyot, WALLIX : « Prenez soin de vous, restez chez vous et n’oubliez pas de prendre soin aussi de vos infrastructures numériques ! »

avril 2020 par Emmanuelle Lamandé

Jean-Marc Guyot a récemment pris la tête de la R&D de WALLIX en France. Dans ses nouvelles fonctions, il assurera notamment la supervision opérationnelle des centres de R&D de Paris et de Rennes, et veillera à la création de synergies entre les offres PAM et Cloud Services du groupe. Malgré ce contexte de crise et de confinement, les équipes de WALLIX sont toujours à pied d’œuvre et accompagnent à distance les organisations dans la sécurisation de leurs environnements de travail. Jean-Marc Guyot revient plus en détails sur ses nouvelles missions, et livre également ses bons conseils afin que les entreprises puissent poursuivre leurs activités en toute sécurité dans ce contexte inédit.

Global Security Mag : WALLIX vient d’annoncer un renforcement de sa R&D. Dans quel cadre intervient cette évolution et quelle est la stratégie du groupe en la matière ?

Jean-Marc Guyot : Ce renforcement de la R&D s’inscrit pleinement dans le plan stratégique « Ambition 2021 » de WALLIX, visant à poursuivre son extension sur le marché international. Dans cette optique, WALLIX a fait l’acquisition en 2019 de deux entreprises, Simarks en Espagne et Trustelem en France, venant compléter son portefeuille de solutions de gestion des accès à privilèges WALLIX Bastion. Suite à ces deux acquisitions, WALLIX a souhaité réorganiser sa R&D, afin de fédérer ses équipes autour d’une marque unique.
WALLIX dispose aujourd’hui de trois centres de R&D en Europe : deux en France, à Paris et à Rennes, et le troisième en Espagne, à Madrid. Ils ont en charge le développement des offres WALLIX Bastion - gestion des comptes à privilèges (PAM), WALLIX BestSafe - protection et management des Endpoints (EPM) et des nouveaux services Cloud du groupe. L’équipe de R&D compte aujourd’hui plus de 60 personnes. J’assure désormais la direction des centres de R&D en France, à Paris et à Rennes. Serge Adda, Chief Technical Officer, a quant à lui pris la direction de la R&D espagnole.

GS Mag : En tant que Responsable des centres de R&D en France, quelles seront vos principales missions ?

Jean-Marc Guyot : Depuis le début de l’année 2019, j’étais d’ores et déjà en charge de la direction du nouveau centre de R&D à Rennes, spécialisé dans les développements en service Cloud et solutions SaaS. J’assure aussi désormais la supervision opérationnelle du centre de R&D parisien, en charge notamment du développement de WALLIX Bastion (PAM) et de WALLIX Access Manager. L’objectif aujourd’hui sera de coordonner les développements de ces deux centres et de créer des synergies entre nos offres PAM et Cloud Services.

GS Mag : Quels axes technologiques souhaitez-vous mettre au cœur de vos recherches et développements dans les mois et années à venir ?

Jean-Marc Guyot : Cette convergence sera au cœur de notre roadmap. Elle répond, de plus, directement aux besoins de nos clients qui multiplient aujourd’hui les intégrations PAM dans le Cloud. La mobilité et le Cloud créent de nouveaux défis pour les entreprises, en termes de sécurité, de résilience et de scalabilité. Nos solutions de sécurité des accès, des identités et des données doivent s’adapter à ces nouveaux environnements. C’est pourquoi nous allons mettre l’accent dans nos développements sur la capacité de nos solutions à se mettre nativement dans le Cloud.
Chaque début d’année marque la sortie d’une release majeure de notre WALLIX Bastion. Cette nouvelle génération de la solution PAM sera donc lancée au début de l’année prochaine.

GS Mag : WALLIX a inauguré un nouveau centre de R&D à Rennes en juin 2019. Est-il aujourd’hui pleinement opérationnel ?

Jean-Marc Guyot : Le site de Rennes est aujourd’hui pleinement opérationnel et compte 13 personnes dans son équipe, dont 11 dédiées à la R&D. Nous poursuivons nos recrutements, avec comme objectif d’atteindre une vingtaine de personnes d’ici la fin de l’année. Ce site aura également vocation à accueillir des équipes autres que celles dédiées à la R&D. De son côté, le centre de R&D parisien compte près de 35 personnes aujourd’hui. Nous poursuivons également les recrutements sur ce site, avec comme objectif d’atteindre les 50 collaborateurs. Bénéficier de ces deux bassins de recrutement est un vrai plus aujourd’hui pour WALLIX, d’autant que Rennes est une ville dynamique et bénéficie d’un écosystème propice en matière de cybersécurité. C’est un atout pour attirer les talents, y compris dans le domaine de la R&D.
Toutefois, l’emplacement géographique n’est plus un facteur de recrutement prépondérant aujourd’hui, et le sera encore moins avec la synergie des équipes. La proximité de ces deux villes facilite les déplacements d’un centre à l’autre. Si un candidat souhaite postuler à Rennes plutôt qu’à Paris, ou vice versa, ou alterner entre les deux, l’organisation pourra plus facilement s’y adapter.

GS Mag : De quelles manières WALLIX s’organise pour poursuivre ses activités dans le cadre de la crise actuelle liée au COVID-19 ?

Jean-Marc Guyot : WALLIX poursuit l’ensemble de ses activités malgré le confinement, mais a adapté son organisation et trouvé des alternatives pour effectuer la grande majorité de ses actions à distance. Nous avions anticipé le confinement quelques jours en amont, ce qui a permis à nos collaborateurs de venir récupérer la veille le matériel nécessaire à la mise en œuvre du télétravail. WALLIX étant une société du monde logiciel et de la cybersécurité, nos collaborateurs sont déjà aguerris aux usages d’outils numériques. Nous avons ainsi pu assez facilement mettre l’ensemble de l’entreprise en télétravail, tout en sécurisant les accès à distance.
Tous nos services sont donc aujourd’hui opérationnels, que ce soit nos équipes de R&D, nos commerciaux, nos services marketing, RH… Nous continuons même à recruter pendant cette période. Nos échanges, réunions, rendez-vous s’effectuent en visioconférence ou par téléphone, e-mails… Nous utilisons également les réseaux sociaux pour communiquer. A défaut d’évènements ou de formations en présentiel, WALLIX organise aussi des Webinars et propose des formations à distance, à la fois pour poursuivre ses actions habituelles auprès de ses clients, prospects…, mais aussi afin d’accompagner au mieux l’ensemble des entreprises dans cette situation de confinement.

La crise sanitaire que nous vivons actuellement a mis en exergue l’importance de la cybersécurité, de la sécurisation des postes de travail et des accès à distance, d’autant que nous constatons une recrudescence des cyberattaques depuis le début de la pandémie. Le nombre de spams, de tentatives de phishing… est en augmentation constante, alors même que les entreprises sont encore plus vulnérables en ce moment. Les risques cyber ne doivent donc pas être négligés, et des solutions de sécurité déployées au plus vite, si ce n’est pas déjà le cas.

Afin d’accompagner les entreprises en ce sens, WALLIX propose entre autres pendant toute la durée du confinement des licences gratuites d’accès à distance à sa suite logicielle de gestion des comptes à privilèges WALLIX Bastion. L’accès à l’interface WALLIX Access Manager permet par exemple aux collaborateurs d’une entreprise de se connecter à distance en toute sécurité, sans avoir besoin de déployer une architecture complexe ou un VPN. Nos équipes accompagnent en outre les entreprises dans la mise en œuvre de ces solutions.

GS Mag : Que recommandez-vous aux entreprises et aux particuliers pour se protéger dans ce contexte inédit ?

Jean-Marc Guyot : De manière générale, quelques bonnes pratiques permettent déjà de limiter les risques :
- Sécurisez votre poste de travail et, si vous êtes contraint d’utiliser votre ordinateur personnel pour travailler, ségréguez autant que faire se peut les usages professionnels et personnels : utilisez des comptes distincts pour chaque usage, en interdire dans la mesure du possible l’accès aux enfants et aux tiers… ;
- Soyez vigilants lors de vos navigations et dans la réception de vos e-mails : ne cliquez jamais sur des liens douteux, vérifiez toujours l’url avant de cliquer, n’ouvrez pas les pièces jointes d’expéditeurs inconnus… De manière générale, quand quelque chose vous paraît suspect, que ce soit dans le contenu, l’expéditeur, l’écriture, l’orthographe… c’est qu’il y a un problème ;
- Assurez-vous que vos connexions soient sécurisées, notamment lors de vos transactions financières : cliquez sur le cadenas à gauche du lien url et vérifiez que l’url du certificat correspond bien au site en question, votre banque par exemple… ;
- N’installez pas d’applications ne provenant pas directement des éditeurs de logiciels et fournisseurs officiels ;
- Avant d’installer un logiciel ou une application, parlez-en à l’IT, afin d’éviter toute déconvenue et le phénomène du Shadow IT ;
- Evitez d’être « super administrateur » de votre ordinateur, surtout lorsque vous n’avez pas besoin de privilèges élevés pour accomplir vos tâches, et favorisez la mise en place de solutions de protection de postes comme WALLIX BestSafe ;
- Sécuriser les accès de vos collaborateurs aux applications sensibles de votre entreprise en renforçant les contrôles d’authentification en s’appuyant sur une offre d’IdaaS comme WALLIX Trustelem ;
- Enfin, dans toute situation, le principe de précaution prévaut.

GS Mag : Enfin, quel message souhaitez-vous faire passer à nos lecteurs ?

Jean-Marc Guyot : WALLIX poursuit ses activités pendant la crise et continue de sécuriser les entreprises et leurs postes de travail. Nous sommes là pour les accompagner en ce sens et partager les bonnes pratiques en la matière. WALLIX poursuit également ses campagnes de recrutement, que ce soit à Paris ou à Rennes, donc n’hésitez pas à postuler même en période de confinement.

Enfin, surtout prenez soin de vous, restez chez vous et n’oubliez pas de prendre soin aussi de vos infrastructures numériques !




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants