Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Faire prospérer les entreprises européennes : Une feuille de route pour devenir un leader du cloud

décembre 2021 par Wipro Limited

Même s’il est vrai que personne ne possède de boule de cristal pour prédire l’avenir avec certitude, certaines tendances s’affirment clairement dans le paysage des entreprises de demain. La réussite d’une entreprise réside, comme toujours, dans sa capacité à devancer ces courbes, et les concurrents. Reste à se demander quelles sont les forces qui sont à l’origine de ces évolutions et comment les entreprises peuvent exploiter l’éventail de technologies de pointe existantes pour prospérer à l’avenir. C’est ici que le « cloud » entre en scène. Mais les entreprises européennes tirent-elles vraiment parti de ses avantages ?

Le cloud a le potentiel pour améliorer la compétitivité, les activités et l’efficacité de l’entreprise. L’important, c’est que les décideurs identifient les opportunités et agissent en conséquence. Le déploiement croissant du cloud a donné naissance à une nouvelle catégorie de dirigeants qui, comprenant les besoins de leur entreprise, savent comment tirer parti à la fois de leur activité et des investissements dans les technologies de l’information et savent par conséquent combien les investissements dans le cloud sont prioritaires.

Mais, en réalité, l’Europe perd du terrain dans ce domaine, tant en termes de maturité du cloud que de nombre d’entreprises leader du cloud. Il est temps d’agir. Les entreprises européennes doivent reconnaître l’immensité des possibilités offertes par le cloud et s’ouvrir au changement et à l’innovation si elles ne veulent pas être distancées par le reste du monde.

Pour les entreprises qui utilisent les modèles les plus efficaces et ouvrent la marche en matière de cloud computing, un des aspects essentiels est l’instauration d’un partenariat étroit avec leurs fournisseurs de service de cloud (CSP). L’infrastructure du cloud ne se borne pas à une simple migration et une réduction des coûts, elle leur donne les moyens de transformer leur activité et d’ouvrir la voie à un avenir fructueux. C’est un changement de mentalité.

Selon le dernier rapport de Wipro FullStride Cloud Services, basé sur une enquête réalisée auprès de 1 300 cadres supérieurs et décideurs opérant dans 11 secteurs et six pays différents, les entreprises leader du cloud (20 % des plus grandes entreprises sondées) obtiennent un retour sur investissement 10 fois supérieur à celui des débutantes. En pointant les projecteurs sur l’Europe, et en particulier le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et la Suisse, qu’est-ce qui doit changer dans les entreprises pour que l’adoption du cloud génère les opportunités et le ROI dont se targuent les leaders du cloud.

Le fait que les avantages initiaux de l’adoption du cloud se sont multipliés n’est un secret pour personne. Les entreprises européennes apprécient désormais non seulement les avantages qu’il apporte mais également sa capacité à accroître la rentabilité et la croissance, une tendance qui devrait encore s’accélérer car le cloud continue d’innover et de se répandre. En deux ans, le cloud va augmenter les recettes de 59 %, la part de marché de 46 %, améliorer la fidélisation des clients de 31 % et accroître la valeur actionnariale de 30 %. Ces avantages sont énormes pour les entreprises européennes.

D’ici 2023, 8 entreprises leader du cloud sur 10 auront mis en place un environnement cloud avancé ou optimisé celui existant. Ces chiffres sont à comparer aux 19 % d’entreprises non-leaders où ces développements en seront encore à la phase de programmation ou aux premières étapes de mise en œuvre, mettant à risque à la fois leur future croissance et leur activité.

Les leaders du cloud européens doivent se projeter au-delà du centre de données et de l’infrastructure du cloud, vers des secteurs qui promettent de meilleurs rendements. Ils doivent impliquer des cadres supérieurs dans leur parcours et améliorer les résultats de l’entreprise en associant le cloud à des technologies avancées. Ce sont ces trois étapes élémentaires qui ouvriront la voie vers un ROI décuplé et ainsi à une différenciation compétitive.

1. Le cloud redéfinit les modèles d’entreprise : Investir au-delà du centre de données Pour les entreprises leader du cloud, une stratégie cloud efficace ne se borne pas à l’infrastructure. C’est pourquoi 52 % d’entre elles créent des équipes et développent des compétences pour la cybersécurité du cloud, 48 % dispensent une formation au cloud au personnel informatique et aux cadres commerciaux, et 43 % déploient des stratégies de management pour faciliter la transition vers le cloud. L’Europe continuera de tenir compte de l’aspect humain du cloud en s’assurant que les personnes ont les compétences nécessaires et qu’elles bénéficient d’une formation et d’une gestion du changement appropriées à mesure que son adoption s’intensifie.

La recherche montre que les leaders suivent une stratégie de « cloud omniprésent » et travaillent avec un large éventail d’architectures et de fournisseurs en fonction de leurs besoins spécifiques. Face à la multiplication des fonctions hébergées dans le cloud par les entreprises et à l’augmentation consécutive de la quantité de données, les entreprises leader vont probablement utiliser une combinaison de cloud public et privé pour passer à un modèle hybride dans les deux années à venir. Les entreprises privées du soutien du cloud combiné découvriront rapidement que ce sont celles qui opèrent selon une approche combinée, autrement dit de « cloud hybride », et adoptent à la fois des solutions internes et externes basées sur les fonctions de l’entreprise, qui se réserveront la plus grosse part du gâteau.

C’est un véritable progrès pour l’Europe, car les entreprises vont passer progressivement d’une utilisation du cloud réservée à la gestion informatique et opérationnelle à une exploitation intégrant également l’analyse des données et des clients.

2. Le cloud est surtout une affaire de cadres supérieurs Les cadres supérieurs des entreprises leader du cloud ne considèrent pas seulement le cloud comme un vecteur de changement vers la résilience et l’agilité, ils y voient également une stratégie de croissance. Il est donc indispensable que les cadres supérieurs jouent un rôle actif et de premier plan dans le parcours vers le cloud. 78 % des entreprises leader du cloud déclarent que leur directeur général (PDG) dirige lui-même les efforts de déploiement du cloud ou y joue un rôle essentiel. Celles qui ont le plus grand nombre de cadres supérieurs investis dans le cloud sont également celles qui déclarent le ROI le plus élevé. L’adoption du cloud doit concerner tous les secteurs de l’entreprise. La réussite dépend davantage des personnes et de leur engagement dans le processus et les objectifs que de la technologie proprement dite.

3. Améliorer les résultats grâce à l’utilisation de technologies de pointe Les entreprises européennes leader du cloud obtiennent des retours sur investissement largement supérieurs à ceux des entreprises débutantes (59 % contre 6 %). Bien que différents facteurs entrent en jeu, un des éléments déterminants est la décision des entreprises leader de combiner le cloud avec d’autres innovations comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, la reconnaissance, l’automatisation, etc.

À titre d’exemple, l’intelligence artificielle, qui est de loin la technologie complémentaire la plus utilisée, est mise en œuvre par 8 entreprises européennes leader du cloud sur 10. Des services clients à la logistique, l’intelligence artificielle est intégrée dans de nombreuses opérations non seulement pour contribuer à l’efficacité des processus mais aussi pour permettre au personnel de se concentrer sur d’autres tâches.

Wipro, comme d’autres, peut en tant que CSP aider les entreprises à mettre en place ces technologies en leur apportant les conseils et l’expérience nécessaires pour tirer réellement parti des opportunités offertes.

Conclusion

Partout dans le monde, les entreprises attendent beaucoup du cloud, et le potentiel de transformation des opérations au cours de la prochaine décennie est bien présent. En Europe, au cours des deux années à venir, 4 entreprises sur 10 devraient au moins partiellement compléter, voire optimiser, leurs implémentations cloud. Mais cela va nécessiter du temps, une approche réfléchie, une mentalité ouverte à l’innovation et des idées nouvelles. Le partenariat avec les CSP apportera aux entreprises l’expérience et les connaissances dont elles ont besoin pour une meilleure intégration/adoption du cloud et tirer parti de la multitude d’opportunités qu’il offre. Au regard du retard que l’Europe accuse déjà dans ce domaine, il est même plus important encore que les entreprises de cette région reconnaissent l’importance de ces partenariats et affichent leur envie d’acquérir le statut de leaders du cloud.

Le rapport de Wipro FullStride Cloud Services, qui met en évidence les meilleurs pratiques des leaders du cloud, constitue pour les autres une feuille de route vers le succès. Les entreprises doivent apprendre des leaders qui profitent de tout ce que le cloud peut leur apporter, bâtissent leur infrastructure de cloud de base et l’utilisent pour lancer des applications qui boostent leurs résultats. Il ne fait aucun doute que la vraie valeur du cloud va bien au-delà des technologies de l’information, et qu’une fois exploité avec succès, celui-ci peut amener l’entreprise à un niveau de croissance sans précédent.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants