Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Varonis : 91 % des gens font confiance aux entreprises pour assurer la sécurité de leurs données malgré une hausse des piratages

mai 2013 par Varonis

Une étude réalisée par Varonis, leader des logiciels complets de gouvernance des données, indique que la grande majorité des gens comptent que les entreprises protègent leurs données, malgré le nombre élevé de brèches de sécurité signalées. L’étude montre que la plupart des personnes interrogées ont généralement de bonnes pratiques de sécurité, mais ont néanmoins des comportements à risque qui pourraient permettre à des pirates d’accéder à leurs données.

La recherche (1) révèle qu’une majorité écrasante de 91 % des personnes interrogées supposent que les entreprises protègent leurs données personnelles et leurs identités en ligne, et cela en dépit du fait que 93 % des grandes entreprises et 87 % des petites entreprises ont connu en 2013 des failles de sécurité des données (2). D’une façon générale, l’étude montre que la sécurité des données a une grande valeur : 97 % des répondants préfèrent faire affaire avec une entreprise qui protège leurs données et 54 % se déclarent prêts à payer plus cher s’ils pensent qu’une entreprise protège efficacement leurs données.

Les participants à l’enquête ont fait état de plusieurs habitudes de sécurité en ligne qui seraient mises en évidence dans n’importe quel rapport de sécurité. L’étude a établi que 71 % regardent les dispositions en petits caractères des accords de licence d’utilisation et autres conditions générales. La sécurité mobile est également prioritaire : plus des trois quarts (77 %) protègent leur téléphone par un mot de passe, et près de la moitié (47 %) utilisent une authentification à deux facteurs pour protéger leur email personnel et leurs services en ligne.

Malheureusement, Varonis a aussi découvert quelques mauvaises habitudes troublantes. Si les participants protègent avec soin leur téléphone par un mot de passe, 61 % utilisent toujours ou fréquemment le même mot de passe sur des sites web ou des applications différents, mettant ainsi leurs informations personnelles en danger. Les deux tiers des participants (67 %) reconnaissent ou soupçonnent qu’ils ont envoyé par email des informations personnelles non cryptées à une entreprise.

« Il est encourageant de constater que les gens recherchent les entreprises qui parviennent mieux à sécuriser leurs données », explique David Gibson, vice-président de Varonis. « Cependant, le grand nombre de piratages qui se produisent presque tous les jours indique que les entreprises, comme les individus, ont encore du mal à mettre en oeuvre les bases nécessaires à la sécurisation de leurs données. »

Les personnes doivent se concentrer sur l’élimination de mauvaises habitudes numériques et prendre davantage le contrôle de leur sécurité. Les entreprises ont leur part à jouer pour s’assurer que les départements informatiques mettent en œuvre les bonnes pratiques élémentaires de sécurité.

Quelques recommandations pour le grand public : 1. Sachez où se trouvent vos informations, qui peut y accéder, et comprenez ce que les fournisseurs de service peuvent faire de vos données sans votre consentement explicite 2. N’envoyez jamais par email de données personnelles ou autres données sensibles non cryptées, spécialement les numéros de compte, de carte de crédit et de sécurité sociale, ainsi que les informations ayant trait à la santé 3. Choisissez des mots de passe forts — mélangeant majuscules et minuscules, chiffres et symboles spéciaux — et utilisez un mot de passe unique pour chaque site. Les gestionnaires de mots de passe sont d’un grand secours dans ce but.

Quelques recommandations pour les départements informatiques :

Établissez des contrôles élémentaires autour de vos données partageables, dans le cloud, en appliquant les 4 A :

· Authentification : vérifiez que toute personne accédant à un compte soit vraiment qui elle prétend être ; l’utilisation de plusieurs facteurs est préférable

· Autorisation : assurez-vous que les employés ont exclusivement accès aux données dont ils ont besoin

· Audit : surveillez tous les accès

· Alerte : analysez l’activité à la recherche d’abus potentiels

2. Assurez-vous que les employés utilisent des plateformes sécurisées et autorisées

3. Concentrez-vous sur l’équilibre entre productivité et sécurité : les employés ont besoin d’une expérience de travail moderne qui ne fasse pas courir de risques aux données de l’entreprise


(1) Enquête sur la confidentialité conduite par Varonis en avril 2013 auprès de 200 professionnels de l’informatique

(2) 2013 Information Security Breaches Survey, enquête publiée par le Department of Business Innovation and Skills (BIS) américain et réalisée par PwC avec Infosecurity Europe




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants