Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Doctor Web : Le Trojan.Encoder.94 continue à se propager

avril 2012 par DrWeb

Après avoir touché plusieurs pays européens dont l’Allemagne, L’Italie ou l’Espagne, le trojan qui crypte les fichiers continue à se propager. Doctor Web a relevé d’autres cas en Europe, notamment en France, ainsi qu’en Amérique Latine.

Le nombre de pays affectés par le Trojan.Encoder.94 continue à augmenter. Alors que les ordinateurs infectés par le malware se trouvaient au départ majoritairement en Russie et en CEI, l’infection a gagné plusieurs pays d’Europe les 9 et 10 avril 2012. Ces derniers jours, Doctor Web a reçu des requêtes au Support provenant d’Amérique Latine (Brésil et Argentine), ainsi que de France, de Belgique, de Suisse, des Pays-Bas, de Croatie, de Hongrie et de Roumanie.

Tout comme la version du Trojan qui encode les fichiers trouvée les 9 et 10 avril 2012 en Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Pologne, Autriche, Norvège et Bulgarie, cette version affiche une interface en anglais.

Le Trojan « encodeur » recherche les fichiers de l’utilisateur, en particulier les documents Microsoft Office, la musique, les photos et les archives sur les disques puis les crypte. Une fois les fichiers cryptés, le Trojan affiche une demande de rançon de 50€ ou £ à payer via Ukash ou PaySafecard. A ce jour, Doctor Web a détecté cinq versions anglaises du Trojan. Seules les clés de cryptage sont différentes, le mode opératoire reste le même.

Pour minimiser les conséquences de l’infection par le Trojan.Encoder.94, Doctor Web conseille aux utilisateurs de sauvegarder régulièrement leurs données. Pour ceux qui seraient déjà victimes du trojan, voici des conseils pour éviter de perdre des informations importantes :

- Ne désinstaller en aucun cas l’OS ;
- Ne supprimer aucun fichier sur le PC ;
- Ne pas chercher à restaurer les fichiers soi-même




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants