Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

De l’ombre à la lumière : le Data Center peut être un levier de la transition écologique !

mars 2019 par Gimélec et France Data Center

Jusqu’à présent relativement discret, le lien entre révolution numérique et transition écologique vient de faire coup sur coup l’objet de deux publications : l’une portée par l’ADEME intitulée « L’impact spatial et énergétique des Data Centers sur les territoires », l’autre un livre blanc « Numérique et environnement » mené notamment par l’IDDRI et le WWF. Le Gimélec et France Datacenter se félicitent de la parution de ces rapports qui soulèvent un certain nombre de questions parfois sensibles et formulent plusieurs propositions dignes d’intérêt.

Le Data Center, un objet désormais très visible

La révolution numérique, toujours plus puissante, engendre une quantité toujours plus impressionnante de données et, par conséquent, un besoin en Data Centers de plus en plus important.
La multiplication des implantations en France et leurs impacts tant sur les systèmes urbanistiques qu’énergétiques sont de plus en plus identifiables. Les pouvoirs publics ont jusqu’à présent du mal à appréhender « l’objet Data Center ». Il faut dire que sa nature hybride ne leur facilite pas la tâche : il est à l’intersection de la transition écologique, de la transformation numérique de l’économie, de la protection de la vie privée et des intérêts de l’Etat.

Le Data Center, un acteur depuis longtemps engagé dans la réduction de son empreinte écologique

L’étude ADEME, si elle indique à raison la quantité importante d’énergie consommée par les Data Centers, rappelle néanmoins deux choses :
- Les centres de données ne sont qu’une conséquence de la place croissante du numérique dans nos sociétés et de l’explosion des usages ;
- La filière du Data Center est depuis longtemps impliquée dans la réduction de ses impacts environnementaux. Le « Code of Conduct » de la Commission européenne, recueil de bonnes pratiques en la matière, a été construit en coopération avec les acteurs du Data Center et adopté en 2008 alors même que les discussions relatives au Grenelle de l’environnement n’étaient pas encore achevées.

Les efforts de la filière sont visibles : on observe ainsi une augmentation structurelle de l’efficacité énergétique des Data Centers : +13% d’efficience énergétique entre 2009 et 2016 d’après la Commission Européenne. Quant au livre blanc, s’il n’aborde pas directement le sujet du Data Center, il formule des recommandations sur des sujets clés comme une meilleure gestion des ressources ou le statut d’intérêt général des données.

Et maintenant ? Transformer la contrainte en opportunité !

Parce qu’il fait peser des contraintes particulières sur les infrastructures, mais aussi parce qu’il est de plus en plus médiatisé, le Data Center est perçu par certains comme un poids pour la transition énergétique. Les professionnels regroupés au sein du Gimélec et de France Datacenter sont au contraire convaincus que le Data Center en sera de plus en plus un atout en tant qu’élément majeur de flexibilité du réseau électrique local et plus largement un indispensable levier de la transition écologique. Mais pour transformer la contrainte en opportunité, une prise de conscience doit se faire chez l’ensemble des acteurs, qu’ils soient européens, nationaux ou territoriaux : celle que les Data Centers sont désormais une brique incontournable des projets, qu’ils soient bâtimentaires, urbains, énergétiques ou numériques.

C’est à cette condition qu’un dialogue pourra s’instaurer et se construire une politique partagée et soutenable de développement des Data Centers en France. Le Gimélec et France Datacenter espèrent donc que cette proposition formulée par les deux études sera largement reprise et mise en oeuvre.

A propos du GIMELEC
Le Gimélec est l’organisation professionnelle qui réunit les industriels concevant et fabriquant des systèmes de pilotage et d’optimisation de l’énergie et des process. Fort de ces 200 entreprises adhérentes générant 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires et employant 67 000 personnes en France, le Gimélec mise ainsi sur l’intelligence collective pour contribuer au développement, national et international, des smart grids, de l’industrie du futur, du bâtiment connecté, des infrastructures du numérique et de la mobilité électrique. Regroupant l’expertise des principaux acteurs de ces marchés, le Gimélec place son action au coeur du pilotage de l’énergie et de la digitalisation.

A propos de FRANCE DATACENTER
France Datacenter est l’association de référence des acteurs de l’écosystème des datacenters en France. Elle représente et assure la promotion de la filière comme socle de la performance et de la fiabilité de l’économie numérique. L’association est aujourd’hui constituée d’une centaine de sociétés qui conçoivent, construisent et exploitent les datacenters. Acteur naturel de la réflexion sur les enjeux des industries numériques, France Datacenter favorise la formalisation des savoirs, le développement des compétences et l’adoption des meilleures pratiques par les professionnels, afin d’améliorer la compétitivité de la filière française face à ses concurrents européens.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants