Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Blue Coat : les DSI perdent peu à peu le contrôle sur les applications transitant sur les réseaux d’entreprises

avril 2009 par Blue Coat Systems

Une enquête commanditée par Blue Coat Systems et réalisée auprès de responsables réseaux à travers l’Europe vient de révéler que les directions informatiques estiment perdre le contrôle sur les types d’applications transitant sur leurs réseaux.

Dans l’Hexagone, c’est 36% des DSI qui estiment qu’au moins 50% de leur WAN est occupé par des usages non professionnels. Au niveau européen, c’est plus de la moitié qui considèrent que 40% ou plus de leur bande passante réseau est occupée par des applications ludiques ou non liées aux activités de l’entreprise, et reconnaissent un manque de visibilité granulaire sur les applications transitant sur leurs réseaux.

50% des personnes interrogées au niveau européen pensent que le département informatique n’a connaissance que de 60% des applications réellement activées sur le réseau. Pour la France, cette proportion monte à 59% des DSI qui admettent ne connaître que la moitié (au mieux) des applications présentes sur leur réseau. A l’inverse, seulement 30% des DSI français affirment être sûrs de connaître l’ensemble des applications sollicitées sur leur réseau

Cette enquête dresse un tableau alarmant des pertes potentielles en capacités de bande passante utile. Une partie de l’explication du problème auquel font face les administrateurs au niveau Européen, vient du fait que 56% d’entre eux admettent clairement que les approches SOA et Web 2.0 (contenus dynamiques par ex.) ont rendu beaucoup plus difficile l’identification des trafics applicatifs sur le réseau et l’évaluation des risques et menaces potentiels associés. Proportion identique pour la France avec 58% des DSI qui affirment que la maîtrise des temps de réponse et du trafic des applications serait “positive” ou “très positive. On peut cependant noter que 4 DSI français ont déclaré que ce critère n’avait aucune valeur à leurs yeux…

Cette étude Européenne a également révélé un large consensus parmi les répondants concernant l’impact des attaques Web malintentionnées, dont le volume a triplé durant l’année 2008. 85% des personnes interrogées ont déclaré en avoir constaté les conséquences négatives sur leur réseau.

Le troisième facteur expliquant le manque de visibilité est la conséquence de la large augmentation des applications supportées par le réseau. En effet, 51% des DSI européens interrogés affirment que le nombre d’utilisateurs d’applications sur le réseau d’entreprise a augmenté de 200% ou plus au cours des deux dernières années. Ce taux passe à 77% pour les DSI français qui déclarent eux que le nombre de leurs applications a, durant ces deux dernières années, augmenté d’au moins 50% (44% estiment qu’elles ont plus que doublé et 11% qu’elles ont triplé.)




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants