Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

AvoCotés Assurances lance une cyber-assurance pour les particuliers

mai 2019 par Marc Jacob

AvoCotés Assurances lance « AvoCotés Assurance Internet », une offre innovante d’assurance en France mettant à la disposition des particuliers une garantie globale pour les protéger en cas de litige lié à l’usage d’Internet.

Face à la croissance ininterrompue des usages web,Internet concerne aujourd’hui tout le monde,88% des Français sont des internautes dont 100% chez les 12-39% : les jeunes adultes, les familles avec adolescents mais aussi les seniors (81% des 60-69 ans)[1].

Avec l’usage du numérique, les risques ne manquent pas et les Français touchés peuvent se trouver exposés à d’importantes menaces : e-réputation, vol de données personnelles, usurpation d’identité, achats frauduleux…A l’heure où la consommation collaborative séduit de plus en plus les Français (réservation d’hébergement pour les vacances auprès de particuliers ou covoiturage organisé directement sur Internet), 61 % des français réalisent des achats en ligne[2].

80% des Français se sentent exposés aux risques liés aux usages numériques2.

Les paiements et achats en ligne (60%), la sécurité des enfants (53%) et l’usurpation d’identité (47%) arrivent en tête des préoccupations des Français[3].

Utiliser Internet fait donc émerger de nouveaux risques liés à :

L’e-réputation : toute diffamation, injure ou divulgation illégale de la vie privée ainsi que tout harcèlement moral ou sexuel à l’aide d’un écrit, d’une image ou d’une vidéo publiée sur un blog, un forum de discussion, un réseau social, un site web.

L’usurpation d’identité : usage non autorisé d’un des éléments d’identification (état civil, adresse…) ou d’authentification (login, adresse IP…) de l’identité par un tiers dans le but de réaliser une action frauduleuse.

L’achat de biens ou de services : litige suite à l’achat en ligne d’un bien ou service livré partiellement ou pas, avec retard ou ne correspondant pas à la référence indiquée sur le bon de commande ou livré défectueux, cassé ou incomplet.

Le partage et les achats entre particuliers : litige à l’occasion de l’utilisation d’une plateforme numérique de mise en relation entre particuliers, lié au partage, l’échange, l’achat, la vente ou la location d’un bien ou d’un service.

L’escroquerie : obtention d’argent par une manœuvre frauduleuse (faux mail, fausse annonce). Bien que préoccupés par les risques liés à l’usage d’internet, seulement 6%des particuliers déclarent être couverts par une police de cyber-assurance alors que 64 % se déclarent prêts à en souscrire une[4].

Une offre innovante et une large couverture

Grâce à la couverture des 5 risques que sont l’usurpation d’identité, le cyberharcèlement des membres de la famille, les litiges liés à l’achat de biens ou de services, les litiges sur une plateforme de mise en relation de particuliers, l’escroquerie, AvoCotés Assurance Internet a bien compris ces nouveaux enjeux et souhaite apporter une réponse qualitative simple et lisible pour les assurés et les accompagner et les sécuriser au quotidien.

« AvosCotés Assurances Internet est, à notre connaissance, l’offre la plus complète de cyber-assurance des particuliers en France : elle couvre les risques les plus importants, tels que le cyberharcèlement, l’usurpation d’identité ou les achats auprès de e-commerçants, mais aussi l’escroquerie et les litiges liés aux nouveaux usages d’internet, comme les échanges entre particuliers sur des plateformes collaboratives. Et nous travaillons déjà à une nouvelle version, enrichie de services de prévention… », souligne Yannick Schwob, Directeur Général Adjoint d’ADLP Assurances.

Une offre à destination des particuliers

AvoCotés Assurance Internet s’adresse aux particuliers et notamment aux familles avec adolescents, aux jeunes actifs et aux seniors.

En 2018, 68% des garçons et 78% des filles de 11 à 18 ans sont sur les réseaux sociaux et 81% des 13-19 ans possèdent leur propre smartphone.[5]AvoCotés Assurance Internet apporte aux enfants une protection en cas d’exposition à des propos préjudiciables (insultes, moqueries, harcèlement…) et offre un soutien psychologique pour les aider à se reconstruire.

1 jeune Français sur 7, âgé de 18 à 34 ans, a déjà vu une photo intime de lui partagée sur Internet à son insu. Pour 68 % d’entre eux, les publications sont toujours visibles en ligne et concernent du contenu très intime7. AvoCotés Assurance Internet offre la possibilité de supprimer tous les contenus diffusés sur Internet sans leur accord et susceptibles de nuire à leur recherche d’emploi ou à leur carrière et propose un soutien psychologique face aux conséquences de ces actes.

73% des plus de 65 ans utilisent internet8depuis chez eux et plusieurs fois par jour. Ils sont une cible vulnérable et très lucrative pour les cybercriminels. 15% des internautes déclarent que leurs parents ou grands-parents ont déjà été victimes d’escroquerie en ligne9.Les fraudeurs ciblent les personnes qui maîtrisent le moins l’usage d’internet.AvoCotés Assurance Internet permet de protéger les séniors qui sont exposés aux menaces que sont les malwares et spywares ou encore aux escroqueries par e-mail.

Une mise en œuvre des garanties en deux temps

2 niveaux de prestations sont mis en œuvre :

> Assistance et accompagnement juridique

Parce qu’il est compliqué et coûteux de résoudre seul les litiges liés à Internet, AvoCotés Assurances propose une assistance très complète :cela se traduit concrètement par un soutien juridique et financier apporté en cas de litiges relatifs à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux dans l’Union Européenne.

• Accès illimité par téléphone aux conseils personnalisés de juristes spécialisés qui informent des droits et obligations et orientent sur les démarches à entreprendre.
• Accompagnement par un juriste expert qui se charge de rechercher et négocier une solution amiable. Prise en charge des frais d’expertise ou d’huissier jusqu’à 800 € TTC.
• Accompagnement pour obtenir gain de cause devant la justice si le montant des intérêts en jeu est supérieur à 450€ TTC avec une prise en charge jusqu’à 10 000 € TTC par litige selon un barème, des frais et honoraires d’avocat, d’expert, d’huissier... engagés pour résoudre le litige devant les tribunaux. > Indemnisation et garanties
• En cas d’atteinte à la réputation numérique de l’assuré, la garantie donne lieu à une prestation de suppression et/ou de noyage des informations qui présentent un caractère préjudiciable pour l’intéressé, prise en charge jusqu’à 3 000 € par sinistre et par an (dont 1 000 € pour le noyage).

Réalisée par une société spécialisée, cette prestation consiste à faire disparaître ces informations en intervenant auprès des auteurs du cyberharcèlement et des hébergeurs (dans le monde entier). Si la suppression totale n’est pas possible, la société procède à l’enfouissement des pages concernées loin des premières pages des moteurs de recherche.

La garantie met également à la disposition de l’assuré une écoute psychologique sous la forme de 3 entretiens téléphoniques avec un psychologue.

• En cas d’usurpation d’identité, si l’intervention du juriste expert n’a pas permis d’obtenir gain de cause, la garantie rembourse à l’assuré le préjudice financier qu’il a subi (comme par exemple les débits sur son compte) jusqu’à 3 000 € par sinistre et par an.

L’assuré bénéficie également d’une écoute psychologique sous la forme de 3 entretiens téléphoniques avec un psychologue.

• En cas de litige avec un e-commerçantconcernant un bien d’une valeur comprise entre 70 € et 5000 € (non livraison, livraison non conforme ou d’un bien endommagé), le bien est remboursé jusqu’à 3 000 € par sinistre et par an si l’intervention du juriste expert n’a pas permis d’obtenir gain de cause.

Un tarif unique accessible à tous : 7,99 €/mois pour une garantie du souscripteur et de toute sa famille.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants