Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

47% des entreprises françaises remettent en question leur niveau de confiance mis dans leurs données depuis le début de la pandémie

décembre 2020 par Teradata

Si la pandémie de COVID-19 a bouleversé de nombreux pans des organisations, elle a également remis en question la confiance des entreprises françaises envers leurs données. Pour 77 % des répondants des entreprises françaises, l’exactitude des données est davantage questionnée, en raison de la manière dont les données ont été utilisées lors de la crise de la COVID-19, selon un rapport commandité par Teradata et mené par le cabinet d’études indépendant Vanson Bourne. En conséquence, un tiers des répondants (36 %) s’interrogent sur l’efficacité du rôle des données et sur leur impact sur l’entreprise, toujours à cause du traitement des données lors de la pandémie.

Cette situation a été exacerbée par la quantité de données à traiter par les organisations durant la crise : celles-ci se sont posées davantage de questions sur la manière de les traiter, de les analyser et de les utiliser. Toutefois, ce cheminement positif a permis aux entreprises françaises de prendre conscience de la valeur de l’analytique, puisque 91 % des entreprises françaises réalisent maintenant l’importance croissante des données dans leur processus de prise de décision. Une large majorité de décisionnaires IT (92 %) estime également, à ce titre, que les données représenteront une ressource essentielle à la reprise de leur activité post-COVID. Plus loin encore, la moitié des répondants (56 %) ne sont pas d’accord avec l’idée que les données sont davantage un handicap qu’un atout, en conséquence, ils en font un véritable catalyseur de la réussite de leur entreprise.

« La crise de COVID-19 que nous traversons a soulevé des questionnements sur certaines ressources exploitées de manière insuffisante. Elle a notamment permis d’ouvrir les yeux des dirigeants français sur l’importance des données pour leur organisation. Pour atteindre leur niveau d’activité d’avant crise le plus rapidement possible, les entreprises devront incontestablement miser sur les données dont elles disposent, leur analyse et la mise en place de modèles analytiques à l’échelle de l’entreprise afin de les accompagner. », commente Christophe Gendre, Territory VP France & Benelux chez Teradata.

Méthodologie

Au mois de septembre 2020, Teradata a mandaté Vanson Bourne, cabinet d’étude indépendant, afin qu’il réalise un sondage quantitatif auprès de décideurs IT aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Chine et au Japon. Les répondants sont issus d’entreprises privées comptant 1 000 employés ou plus, et qui œuvrent notamment dans le secteur des services financiers, de l’IT, de la technologie et des télécommunications. Les entretiens ont été menés en ligne, au terme d’un processus de sélection rigoureux et à plusieurs niveaux, afin de veiller à ce que seuls les candidats répondant à ces exigences participent à cette étude.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants