Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Selon FireEye, le groupe russe APT28 est à l’origine de cyber attaques contre le gouvernement du Monténégro

juin 2017 par FireEye

FireEye, Inc. dévoile de nouvelles informations concernant des cyber attaques contre le gouvernement de l’Etat du Monténégro qui d’après son analyse émanent du groupe de ‘hackers’ russes APT28.

Plus tôt cette année, FireEye a identifié des malwares indiquant que le groupe APT28 avait déclenché des cyber attaques ciblant le gouvernement monténégrin. Les documents leurres utilisés lors de ces attaques de ‘spear phishing’ se rapportent à une réunion du Secrétariat de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), et un autre décrivait une visite d’une unité militaire européenne au Monténégro. Ce dernier document a pu être volé puis utilisé à des fins illicites. Hier, le Monténégro est devenu officiellement le dernier membre en date de l’OTAN.

“L’expansion de l’OTAN est souvent perçue par la Fédération de Russie comme une menace pour sa sécurité, et l’offre d’adhésion du Monténégro a été fortement combattue par la Russie et par les partis politiques pro-russes au Monténégro. Il est possible que cette activité fasse partie de l’activité continue d’APT28 visant à cibler divers états membres de l’OTAN, ainsi que l’organisation elle même,” a expliqué Tony Cole, Vice President et Chief Technology Officer for Global Government chez FireEye.

“La Russie s’est énergiquement opposée au processus d’accession à l’OTAN du Monténégro et va probablement continuer à utiliser ses capacités de cyber intervention pour gêner autant que possible la bonne intégration du Monténégro dans l’alliance. L’accession du Monténégro pourrait augmenter le volume des cyber attaques en direction de l’OTAN et fournir de nouvelles opportunités pour des adversaires tels que la Russie d’accéder de manière illicite à des informations détenues par l’OTAN,” a ajouté M. Cole.

FireEye attribue cette activité au groupe de ‘hackers’ russes APT28 pour plusieurs raisons. La première est que la structure de l’exploit flash et le malware GAMEFISH sont considérés comme étant utilisés exclusivement par APT28. De plus, ce groupe a déjà par le passé ciblé des états membres de l’OTAN et les attaques en question ont également utilisé une infrastructure considérée comme étant la signature d’APT28.

FireEye pense qu’il est peu probable que la Russie abandonne ses attaques contre le Monténégro maintenant que l’adhésion de ce pays à l’OTAN a été confirmée. Les états membres de l’OTAN et les nations intéressées par une adhésion à cette organisation doivent s’attendre à faire face à un risque accru d’activités similaires.

En février 2017 après que le Premier Ministre monténégrin Dusko Markovic a dénoncé l’opposition étrangère à l’accession de son pays à l’OTAN, les organisations gouvernementales et des organes de presse au Monténégro ont été ciblés de façon intermittente par des attaques par Déni de Service. Ces attaques ont rendu temporairement inaccessibles les sites web affectés. FireEye n’a pas un haut degré de confiance dans l’attibution de ces attaques. Elles peuvent ou ne peuvent pas être directement liées aux déclarations du Premier Ministre.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants